Une classe de mer !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Après 25 années sans aucun accident,  cette année l'académie refuse le voyage scolaire pour nos enfants. 

Les raisons :

Plus de 5h de route

L'insécurité 

Le prix (ici moins de 250 € la semaine) 

 

Alors nous allons prolonger cela. Aujourd'hui nos enfant de l'Est et du Nord Est (tout le quart Est au dessus de Lyon) n'ont plus le droit d'aller voir la mer avec l'école. Mais ça veut aussi dire que les Bretons ne pourront plus aller à la montagne... et Quid des voyages linguistiques ?  Les bordelais : l'Espagne,  les niçois : l'Italie... Puis ben les Orléanais : plus rien... tout est un peu trop loin pour eux. 

Ici les parents qui ne peuvent pas offrir de vacances à leur enfant peuvent encore en se saignant un peu l'amener une journée  à la montagne (Jura ) mais la mer, c'est impossible !  Si l'école ne permet plus cela à ces enfants qui le fera ? Comment aborder la géographie avec les enfants sans la vivre ?  Comment comprendre la profondeur de certains textes parlant mer ou montagne si les enfants ne les connaissent que grâce à Google Maps ?  

C'est une chance les ecoles qui font des voyages scolaires,  c'est l'école de la vie, ce sont les meilleurs souvenirs d'enfance. .. mais tout cela est aujourd'hui impossible pour nos enfants. 

Ils peut bien sûr exister des voyages de découverte mais ils doivent rester locaux ! Oui on peut découvrir des choses localement en effet... mais c'est à la portée du plus grand nombre,  c est ce qui est lointain qui est inabordable.  

 

J'ai eu la chance de faire d'extraordinaires voyages scolaires. .. 1 classe de mer, 1 classe rousse,  une classe verte,  une classe blanche, une classe sportive, Carcassonne,  Lascaux,  la Dordogne, Florence (Pise, Sienne). La seule que je n'ai pas voulu faire c est l'Allemagne et je le regrette un peu. 

Merci à mes enseignants et à l'académie d'avoir accepté tout ça il y a entre 27 ans et 15 ans. 

Aujourd'hui je suis triste et en colère car mon enfant ne pourra jamais vivre cela au rythme où vont les choses. 

C'est pourquoi je vous demande à vous parents, grands-parents,  tantes, oncles, amis de ne pas laisser faire sans rien dire. Cela ne changera peut-être pas les choses pour la classe de mon enfant... mais sans se mobiliser c'est  certain que les choses empireront. 



Emmanuelle compte sur vous aujourd'hui

Emmanuelle MIDENET a besoin de votre aide pour sa pétition “Académie Dijon: Une classe de mer !”. Rejoignez Emmanuelle et 81 signataires.