Abolir la ségrégation entre les étudiants du cours du jour et ceux du cours du soir

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Le Secteur Social de l'UNamur, organisme ayant pour missions d'informer et d'assurer l'accueil des étudiants dans le but de participer à leur intégration et leur épanouissement, autorise tous les étudiants du cours du jour, qu'importe leur école ou université, à participer aux éventements organisé au Bunker de l'Unamur mais en INTERDIT l'accès aux étudiants du cours du soir. Ceci sous prétextes de sécurité et de pallier au problème du nombre de places limitées disponibles. Arguments qui semblent totalement infondés étant donné que :

·         Le nombre de place est en adéquation au nombre de préventes disponibles, il ne peut donc y avoir plus de personnes au Bunker que de préventes disponibles.

·         Une grosse partie des préventes sont directement disponibles dans les cercles étudiants de l’UNamur. Ce qui privilégie déjà les étudiants de l’Université.

·         Avant l’application de la décision d’interdiction d’accès, le taux d’étudiants du cours du soir présent à ces évenements est très réduit comparé aux taux d’étudiants du cours du jour (près de 7% selon le nombre de dérogations exeptionnelles accordées lors du Bunker de novembre 2016).

Qui plus est, cette interdiction n’est nullement affichée ou indiquée où que ce soit. Le seul moyen pour l’étudiant du cours du soir d’en être mis au courant est par le biais d’un camarade ou de se voir simplement refusé l’accès aux portes du Bunker APRÈS avoir acheté sa prévente.

 

Le Bunker est une occasion pour les étudiants de l’Unamur mais aussi de tous autres horizons de se retrouver en soirée. Souvent, il réuni des camarades séparés par la force des choses. Que ce soit une autre orientation, un choix de vie, le travaille ou autre et permet donc de garder contact. En effet, cet événement permettait aux étudiants du jour et du soir de se rejoindre en un même lieu et même moment. Ce qui n’est plus possible le reste de la journée.

Empêcher l’accès aux étudiants du cours du soir ne manquera pas de provoquer une fracture sociale. Ceux-ci étant déjà assez limité dans leurs occasions de retrouver leurs camardes du cours du jour, les liens d’amitiés ne feront que se fragiliser pour finalement se rompre.

Au fil du temps, le réseau social créé aux occasions de rencontres estudiantines se voit normalement transformer en réseau professionnel où chacun sera susceptible de se retrouver dans le cadre de la vie active et de bénéficier d’un carnet de contacts très utile. Priver les étudiants du cours du soir de ce réseau serait très handicapant pour eux.

 

L'AGE, l'organe officiel de représentation et d'animation des étudiants, ne souhaite défendre les étudiants du cours du soir et met lui-même en application la décision du Secteur Social. Ceci dans le but d’entretenir une bonne collaboration pour l’organisation des points prévus au programme au détrimant de l’intérêt d’une minorité des étudiants que les représentants devraient défendre.

 

La FEF, Fédération des étudiant.e.s Francophones, ASBL qui a pour mission de défendre, représenter et mobiliser les étudiants de l’enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, ne veut pas "by-passer" l'AGE en interpellant elle-même l'UNamur à ce sujet et laisse donc cette minorité d’étudiants dans l’impasse.

 

Vu la volonté du Secteur Social de maintenir l'interdiction d'accès aux étudiants du cours du soir aux éventements du Bunker malgré sa mission de participation à l'intégration et à l'épanouissement des élèves.

Vu que les représentants des élèves, membres de l'AGE, refuse d'agir contre cette décision et participe même à son instauration.

Vu que la FEF refuse de défendre les étudiants du cours du soir de cette ségrégation.

 

L'ODK, Ordre Des Krocs, a décidé de créer cette pétition afin de tenter d’éveiller les consciences et de lever cette interdiction en appelant tous étudiants à se soulever contre le clivage entre les étudiants du cours du soir et du cours du jour.

 

Il existe déjà tant d’aprioris et de préjugés à ce sujet dans le monde professionnel. Ne laissons pas ce clivage s’opérer entre nous en plus dans nos écoles et universités !



Ordre Des Krocs compte sur vous aujourd'hui

Ordre Des Krocs a besoin de votre aide pour sa pétition “Abolir la ségrégation entre les étudiants du cours du jour et ceux du cours du soir”. Rejoignez Ordre Des Krocs et 52 signataires.