Lettre de la sensibilité au monde professionnel

Lettre de la sensibilité au monde professionnel

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Nicolas PIERRE a lancé cette pétition adressée à toutes les DRH et personnels d'encadrement

Madame, Monsieur,
Directrice Générale, Directeur Général, Responsable des Ressources Humaines,  Personnel d'encadrement,

Nous voudrions, par cette lettre, attirer votre attention sur les rapports entre sensibilité et monde du travail. Nous aimerions notamment insister sur la valeur ajoutée des personnes dites sensibles au sein des organisations du travail, valeur parfois malheureusement sous-exploitée.

Nous faisons le constat que lors du recrutement de candidat(e), tout comme dans nos quotidiens professionnels, la sensibilité n’est généralement pas mise en avant. Il s’agit davantage, pour ceux d’entre nous possédant ce tempérament, de le cacher, voire de le réprimer, pour ne pas être stigmatisé(e).
Pourtant, la sensibilité élevée est un tempérament naturel, universellement exprimé dans le monde vivant par près du tiers des individus de nombreuses espèces animales. Comme le montrent des études récentes en psychologie et neurobiologie, il est clairement établi que ce n’est pas un trait de caractère qui pourrait se travailler, mais bel et bien un tempérament, comme celui d’être gaucher ou droitier (The Highly Sensitive Brain, Research, Assessment, and Treatment of Sensory Processing Sensitivity, 1st Edition, 2020, Edited by Bianca Acevedo).
De ce fait, enjoindre nos collègues, par l’ambiance ou l’environnement de travail, à étouffer leur sensibilité ne peut que nuire à leur activité, leurs compétences, leurs résultats ou leurs relations professionnelles.

La sensibilité élevée se définit par 4 traits principaux :

  • une attention fine aux détails, d’un lieu, d’une attitude, d’un document, etc.
  • une intégration intellectuelle profonde des informations perçues ;
  • un seuil de surstimulation plutôt bas nécessitant un environnement apaisé ;
  • une forte empathie permettant de percevoir fidèlement les besoins de son interlocuteur.

Une personne sensible possède donc de nombreux atouts pour toute organisation, quel que soit son domaine d’activité.
En effet, les personnes à haute sensibilité font preuve de dévouement, sont travailleuses et particulièrement efficaces dans leurs activités. Elles sont douées d’une grande curiosité, d’une attention affutée dans la planification de tâches ou dans la rédaction de documents. Elles montrent également une bonne perception de la globalité d’un projet, ce qui en fait généralement de bons chefs de projet, de bons conseillers ou experts.

Au niveau relationnel, ce sont des collègues qui créent beaucoup de liens, facilitant par exemple l’intégration de nouveaux collaborateurs. Leur empathie leur permet de se mettre à la place de leurs collègues et d’anticiper des besoins ou difficultés. Ces qualités, couplées à une grande créativité dans la communication, leur permettent d’occuper des postes d’encadrement de manière bénéfique pour l’ensemble de l’équipe (Sensitive individuals are more creative, 2019, D. Bridges, H. E. Schendan, Personality and Individual Differences, 142, p.186-195).
Enfin, la capacité d’écoute et l’intuition des situations dont font preuve les personnes à haute sensibilité permettent à chacun de se sentir écouté. Elles permettent aussi de désamorcer bien des conflits.
Il est à noter qu’une personne à sensibilité élevée aura la plupart du temps du mal à travailler sereinement dans un bureau partagé ou un open space s’il est bruyant ou animé.

Nous savons que les aménagements essentiels à une intégration réussie de personnels à sensibilité élevée dans nos organisations ne sont pas toujours faciles à réaliser, mais nous pensons néanmoins qu’ils vont dans le sens de l’histoire : plus de flexibilité sur les temps de travail, des espaces de travail ajustables, respectueux du bien-être des salariés, etc.

Nous nous tenons à votre disposition si vous souhaitez discuter plus avant de la haute sensibilité et ne pouvons que vous encourager à lire sur le sujet l’ouvrage « Ultrasensibles au travail » du docteur en psychologie Saverio Tomasella (Ultrasensibles au travail, 2019, Saverio Tomasella, Ed. Eyrolles).

Vous remerciant pour votre lecture attentive, nous vous transmettons nos sincères salutations.

Fanny Marais, Coach & Formatrice
Saverio Tomasella, Docteur en Psychologie
Nicolas Barthes

Cette lettre est disponible ici.

0 a signé. Prochain objectif : 100 !
Quand elle atteindra 100 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !