LUTTE CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : SOUTENONS LA FILIÈRE NUCLÉAIRE

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !

Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !

Face au dérèglement climatique, de profondes mutations de nos sociétés seront nécessaires. Nous aurons besoin d'une production d’électricité fiable pour remplacer l'usage de combustibles fossiles dans notre vie quotidienne, et réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. L’énergie nucléaire offre de nombreux atouts dans cette optique : elle est pilotable et bas-carbone. Elle semble donc particulièrement adaptée à ce défi et c'est pourquoi nous souhaitons soutenir par cette pétition la filière nucléaire civile.

Citoyennes et citoyens français engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, nous souhaitons la préservation d'un environnement stable pour chacun d’entre nous, nos enfants et les générations à venir.

Avant la fin du siècle, sans une forte mobilisation des populations, des entreprises et des États, la hausse de la température moyenne sur le globe pourrait atteindre 3 à 4°C voire plus.

Pour lutter contre ce phénomène, l'impératif est bien entendu, avant toute chose, de réduire le plus rapidement possible l'utilisation des énergies fossiles (charbon, pétrole et gaz) fortement émettrices de gaz à effet de serre (CO2, CH4, N2O).

L’électricité bas carbone sera un des principaux moyens de limiter l’usage de pétrole, gaz et charbon et de permettre à nos sociétés de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Dans ce contexte, l'énergie d'origine nucléaire nous apparaît être un élément incontournable de cette transition.

Les principales qualités de l’énergie nucléaire doivent être connues de tous :

  • Sa densité énergétique est beaucoup plus élevée que celle de n'importe quelle autre source d'énergie. Ainsi, son emprise au sol est faible ce qui permet de préserver les terres agricoles et la biodiversité.
  • Elle produit de très faibles émissions de CO2 : elle compte parmi les sources d'énergie les plus bas-carbone (c’est même la plus bas-carbone en France).
  • C'est une énergie pilotable : elle peut donc s’adapter à la demande de consommation.
  • Le volume de déchets dangereux (haute activité) générés par l’industrie nucléaire est très faible : ces déchets nucléaires produits chaque année en France représentent un volume de l’ordre de 2 ml par français, soit une demi cuillère à café.           
  • Le développement de la filière sera générateur de milliers d’emplois directs et indirects, essentiellement localisés sur le territoire français.
  • Le nucléaire nous permet de bénéficier d’un coût de l’électricité parmi les plus bas d’Europe. Selon un rapport récent de l'Agence Internationale de l’Énergie, le développement du nucléaire et la prolongation de l'exploitation des centrales nucléaires existantes est le moyen de production d’énergie bas-carbone le plus compétitif. 
  • D’après plusieurs études scientifiques, le nucléaire est l’un des moyens de production d’électricité ayant causé le moins de mort par quantité d’énergie produite  (en incluant les accidents de Tchernobyl et Fukushima), et est notamment bien moins dangereux  que les énergies fossiles.
  • Les risques liés aux déchets les plus radioactifs sont maîtrisés car ils sont vitrifiés (le verre est une matrice chimiquement stable sur de très longues durées) et seront stockés à 500 m sous le sol (projet  « Cigéo » à Bure) dans une couche argileuse très peu perméable et très stable sismiquement, préservant ainsi l’environnement et les générations futures sur une durée supérieure à celle de décroissance des radioisotopes contenus dans les déchets.
  • La sûreté des sites de production est assurée par une autorité indépendante de contrôle (l’ASN, Autorité de Sûreté Nucléaire) qui effectue des inspections régulières, ainsi que des visites de contrôles décennales qui permettent d'examiner en profondeur l’état des installations et d’augmenter leur niveau de sûreté.
  • Les centrales nucléaires n’ont pas de durée de fonctionnement limite. L’Autorité de Sûreté Nucléaire délivre un permis d’exploitation pour une durée de 10 ans, renouvelable après chaque visite décennale, si les contrôles de sûreté sont jugés satisfaisants.
  • Des chantiers de démantèlement ont d’ores et déjà commencé sur tous les types de centrales existants en France. Par exemple, celui de Chooz A devrait être achevé en 2022 (durée initialement prévue du chantier de 15 ans respectée). Ce dernier est un réacteur à eau pressurisée qui est le modèle de tous les réacteurs actuellement en service en France.

Nous avons également remarqué que les scénarios du GIEC permettant de limiter la hausse de température mondiale sous la barre des 1,5°C contiennent pour une immense majorité une hausse (parfois très importante) de la part du nucléaire dans le bouquet énergétique mondial.

Le maintien et le développement des filières de production bas carbone, dont la filière nucléaire fait assurément partie, semblent donc indispensables pour la production électrique en France et en Europe pour les prochaines décennies.

Nous souhaitons ainsi :

  • La prolongation de vie des réacteurs existants tant que leur sûreté sera assurée en conformité avec les préconisations de l'ASN.
  • La construction de nouveaux réacteurs, pour permettre d'assurer de manière pérenne la fourniture de notre demande d'électricité à venir, et décarboner le plus rapidement possible les usages actuellement assurés par le pétrole, le gaz et le charbon.    
  • La relance d'un programme de recherche sur les réacteurs de 4ème génération afin d'augmenter les réserves de combustibles fissiles (et par la même occasion permettre la réduction de la durée de vie de certains déchets de la filière nucléaire).
  • L’accélération de la recherche sur les nouvelles applications de la filière nucléaire, comme la production de chaleur par cogénération, la production d’hydrogène via l’électrolyse haute température, et les petits réacteurs modulaires (Small Modular Reactors).

Pour peser sur les décisions de nos dirigeants, nous souhaitons montrer que les citoyens français soutiennent la filière nucléaire et sont conscients des avantages de cette technologie.

Pour préserver le climat et transmettre une planète habitable à nos enfants, soutenons et développons notre filière nucléaire !



LIONEL compte sur vous aujourd'hui

LIONEL BERCIS a besoin de votre aide pour sa pétition “A tous les candidats de la présidentielle 2022 et l'ensemble de la classe politique française: LUTTE CONTRE LE DÉRÈGLEMENT CLIMATIQUE : SOUTENONS LA FILIÈRE NUCLÉAIRE”. Rejoignez LIONEL et 2 859 signataires.