Pétition fermée

#Marseille STOP POLLUTION Nous ne voulons plus mourir de respirer ! Agissez maintenant !

Cette pétition avait 241 signataires


En France 48 000 décès par an sont liés à la pollution de l’air. C’est la 3eme cause de mortalité (la pollution occasionne 10 fois plus de morts que les accidents de la route et coûte à la société 100 milliards par an).

Marseille est la ville la plus polluée en matière de particules fines en suspension dans l’air. Dans notre cité, près de 170 000 habitants (19.7% de la population) vivent dans des zones où la pollution de l’air dépasse les valeurs limites pour la protection de la santé. Cela occasionne environ 2500 décès prématurés par an. Le trafic maritime et le développement du croisièrisme s’ajoutent à la pollution automobile et industrielle.

Or, contrairement à d’autres villes qui ont pris des initiatives volontaristes comme Paris, Lyon ou Grenoble, les pouvoirs publics à Marseille continue à « gérer en rond » et à mener une politique du tout automobile ; à créer des parkings aspirateurs à voiture en centre ville... Marseille connaît également un lourd déficit d’offre de transport collectif dans ses quartiers nord, est et sud.

De surcroît, la municipalité n’informe pas du tout sa population (contrairement à Airparif dans la capitale via les panneaux d’information lumineux) des niveaux de pollution et des comportements à adopter en période critique. L’opacité règne au détriment de la santé des populations les plus fragiles. Dans les écoles par exemple, aucune préconisation liée au risque de la pollution de l’air n’est prévue. Seul le risque chimique avec les sites classés Seveso font l’objet d’un dispositif d’information particulier.

L’incurie de la municipalité et de la métropole en matière de lutte anti-pollution est criminelle ! Il est plus que temps de remettre la voiture à sa place à Marseille. 
Nous souhaitons que vous vous engagiez d’urgence autour de ces 7 leviers d'action  que nous préconisons pour mener une vraie politique pour une ville soutenable et apaisée luttant contre la pollution de l’air. Il faut :

·      Développer les transports collectifs pour une meilleure desserte des quartiers Nord / Sud et est de la ville et mettre en place un RER Métropolitain sur les axes Aubagne Marseille ;  Marseille / Aix ; Marseille / Martigues.

·      Réguler le stationnement pour limiter le trafic. Arrêter de mettre en place des parkings résidants en plein centre ville

·      S'inspirer des politiques menées à Paris, Lyon et Grenoble en créant des zones à circulation restreinte (ZCR) en identifiant les véhicules les moins propres grâce à un système de vignettes. Se donner pour objectif de prohiber le diesel dans la ville d’ici 5 ans.

·      Mettre en place des zones à circulation apaisée, avec une limitation de la vitesse à 30 km/h sur le grand centre-ville (à l’intérieur des grands axes Plombières / Sakakini / Rabatau) et les noyaux villageois. Il s'agit de zones de rencontre, qui redonnent la priorité au piéton tout en maintenant un trafic motorisé.

·      Développer et inciter le télétravail, l’autopartage, les déplacements en modes doux (le vélo notamment) et aider à l’achat de véhicules propres pour les TPE / PME.

·      Ne plus investir un euro dans le routier (autoroutes urbaines, voies rapides, tunnels) comme cela a été le cas ces dernières années avec la L2, les tunnels Prado Sud, Schloessing ou le boulevard Urbain Sud.

·      Lancer un plan de lutte contre la pollution des paquebots dans le port de Marseille en reprenant les préconisations de la campagne FNE.

 

Monsieur le Maire, on ne peut plus laisser nos enfants tousser et être malade. La solution n’est pas seulement d’attendre le mistral mais d’agir pour un air sain. Pour que l’on ne meure plus de respirer. Il est temps de passer à l'action !



Sébastien compte sur vous aujourd'hui

Sébastien BARLES a besoin de votre aide pour sa pétition “A Monsieur Jean-Claude Gaudin (Maire de Marseille et Président de Marseille Provence Métropole: #Marseille STOP POLLUTION Nous ne voulons plus mourir de respirer ! Agissez maintenant !”. Rejoignez Sébastien et 240 signataires.