Arrêtons de tuer l'école ivoirienne

0 a signé. Allez jusqu'à 5 000 !


La sonnerie a arrêté de retentir dans de nombreux établissements scolaires en Côte d’Ivoire. Le matin vos enfants se réveillent en vous posant la question suivante : « Papa, Maman quand est-ce que je pourrai reprendre les cours ? » ; face à cette question, vous êtes muets, vous êtes embarrassés. Cette situation dure depuis environ 2mois. Vos enfants, n’ont pas choisi de ne pas aller à l’école ; cette situation s’impose à eux. Les protagonistes campent sur leurs positions respectives. Le seul investissement de votre vie, vous l’avez fait sur vos enfants.

Acceptez-vous de sacrifier la relève de ce pays ?

Parce que notre pays la Côte d’Ivoire a ratifié la convention des droits des enfants le 04/02/1991, il a reconnu le droit à l’éducation des enfants;

Parce que notre pays la Côte d’Ivoire a ratifié la convention des droits des enfants, l’Etat s’est obligé à garantir le droit des enfants de Côte d’Ivoire à l'éducation ;

Parce que l’Etat de Côte d’Ivoire a dans l’article 10 de sa constitution, rendu l’école obligatoire,

Parce que l’Etat de Côte d’Ivoire, dans le préambule de sa constitution s’est engagé à « contribuer à la préservation du climat et d’un environnement sain pour les générations futures »,

Il doit donc prendre les dispositions nécessaires pour exécuter cette obligation qu’il s’est fixé  librement afin de respecter et faire respecter le droit à l’éducation « en veillant à assurer la promotion et le développement de l’enseignement selon les normes internationales de qualité et en rapport avec les besoins du marché du travail », conformément à l’article 10 de la constitution.

Si, comme moi, vous ne voulez pas qu’une autre génération de ce pays soit sacrifiée sur l’autel de la politique,

Si comme moi, vous dites non à toutes formes de discriminations liées à l’origine sociale, parce que l’inscription de nos enfants dans les établissements publics est le corollaire de cette origine,

Si comme moi, vous êtes convaincus que l’éducation est la clé de la révolution de l’Afrique,

Si comme moi, vous voulez continuer de croire que les ivoiriens peuvent dépasser leur clivage pour privilégier l’intérêt de notre pays,

Si comme moi, vous rêvez de voir les générations futures dignes d’assurer la relève et transformer la Côte d’Ivoire et même l’Afrique,

Alors, signer cette pétition pour demander à nos dirigeants de veiller au respect du droit à l’éducation de nos enfants.


Voulez-vous partager la pétition ?