Rejeter en bloc toutes initiatives de dialogue entre le Gouvernement et la CPC

Rejeter en bloc toutes initiatives de dialogue entre le Gouvernement et la CPC

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !
Front RÉPUBLICAIN a lancé cette pétition adressée à A la Haute Attention des Chefs de l'Etats de la CEEAC
  • PÉTITION VISANT À RÉFUTER EN BLOC TOUTES INITIATIVES DE DIALOGUE ET MÉDIATION ENTRE LE GOUVERNEMENT ET LA CPC
  • A LA TRÈS HAUTE ATTENTION DES CHEFS D'ETAT DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE DE LA RÉGION DU GRAND LAC.

Nous, peuple Centrafricain, signataires de la présente pétition:
#Vu la constitution de la République Centrafricaine du 30 mars 2016;
#Vu l'article 2 de la Charte des Nations Unies, prônant du droit des peuples à l'autodétermination ;
#Vu l'article 1, alinéa 3 de la Loi 99/019
#Considerant l'accord de paix et réconciliation en Centrafrique du 6 février 2019;
#Considerant que les attaques lancée depuis décembre 2020, constitue une violation flagrante de l'accord de paix et de réconciliation en Centrafrique ;
#Considerant que l'entrave érigée par la CPC au peuple centrafricain à exprimer son devoir le 27 décembre 2020 est une déclaration de guerre contre le peuple centrafricain;
#Conscients de la caducité des accords tirés des foras et des dialogues récurrents entre le Gouvernement et les groupes armés en République Centrafricaine;
#Conscients que la création et la prolifération des groupes armés en Centrafrique devient un mode de mercantilisme ou de quête d'intérêt égoïste par certaines personnes de mauvaise moralité pour confisquer et accaparer la gestion de l'État, piller les ressources du pays, ces acte qui de nature engendre en conséquences des crises militaro-politiques, en récurrence depuis 1966 jusqu'à ce jour.
#Conscients que les groupes armés membres de la CPC ont été tous signataires de l'accord de paix et réconciliation en Centrafrique, et ont tous des représentants au sein du Gouvernement ;
#Considerant que la CPC constitue une véritable menace terroriste pour la région du Grand Lac suite aux multiples attaques lancée contre les civils, l'assassinat des soldats onusiens, l'enlèvement de trois gendarmes camerounais à la frontière, le pillage des humanitaires, l'entrave à la population à exprimer son devoir, l'enrôlement forcé des enfants et jeunes etc.
#Considerant que le dialogue avec les Hommes armés leur donne l'opportunité de se placer à la cogna et poursuivre leur activités obscènes dont la victime n'est que la paisible population civile ;
#Considerant que le dialogue avec les groupes armés depuis un temps record n'a point contribué à pacifier le pays mais au contraire a enlisé davantage les crise ;
#Considerant que les groupes armés signataires des accords tirés des dialogues, se retranchent après les signatures, se reconstituent et violent les mêmes accords pour exiger un nouvel accord, par conséquent cette récurrence devient une redondance qui retarde la RCA toujours à la traîne dans l'extrême pauvreté, qui a pour corolaire la hausse du taux d'analphabétisme, la disette, le chômage, la corruption, la hausse du taux de mortalité, l'absence quasi-totale des infrastructures socio-éducatives, économiques et sanitaires de base;
#Considerant qu'un nouveau dialogue avec les détenteurs d'armes de guerre est une occasion de les épargner afin qu'ils soient prochainement des bombes à retardement telle que constatée avec les signataires de l'APRC;
#Déterminés à imposer la démocratie pour toujours ;

Par la présente, nous rejetons et vitupérons en bloc toutes initiatives de médiation ou de dialogue avec les hors la Loi auxquels, nous sommes victimes de leurs atrocités depuis des décennies;
Nous appelons le Gouvernement, la Conférences Internationales de la Région du Grand Lac et Communauté Économique et Monétaire des États de l'Afrique Centrale à bannir toutes initiatives de dialogue et de médiation dans l'actuelle crise, et à poursuivre la guerre avec les terroristes pour pacifier le pays, car un adage dit : "Qui veut la paix, prépare la guerre''

0 a signé. Prochain objectif : 200 !
Quand elle atteindra 200 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être inscrite comme pétition recommandée !