Demande de libération du panafricaniste Gabonais Privat NGOMO

Demande de libération du panafricaniste Gabonais Privat NGOMO

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
L'ONG-JEPA ( jeunesse panafricaine ) a lancé cette pétition adressée à A L' ATTENTION DU GOUVERNEMENT GABONAIS, DE LA FRANCE, DE LUNION AFRICAINE ET DE LA C I

 

A L' ATTENTION DU GOUVERNEMENT GABONAIS, DE LA FRANCE, DE L'UNION AFRICAINE ET DE LA COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE

OBJET : DEMANDE DE LIBÉRATION DU PANAFRICANISTE GABONAIS PRIVAT NGOMO.


L'ONG Jeunesse Panafricaine (JEPA) en collaboration avec les organisations de la société civile gabonaise et africaine vous présente cette pétition relative à l'arrestation et l'incarcération injuste du combattant anti impérialiste PRIVAT NGOMO depuis le 12 Juillet 2019 par le régime d'Ali Bongo Ondimba actuellement piloté par la France à travers son directeur de cabinet Brice-LACCRUCHE Alihanga Français originaire de Marseille. PRIVAT NGOMO est emprisonné pour avoir d'énoncé les manœuvres impérialistes de la France au Gabon lors d'un sit-in de 10 mn baptisé "opération LUMUMBA", le 12 juillet 2019 devant l'Ambassade de France au Gabon.

Le combattant panafricaniste PRIVAT NGOMO est enfermé sans jugement depuis le 16 juillet, après une garde à vue illégale de cinq jours dans les géôles de la Police Judiciaire.

Nous, JEPA, condamnons avec vigueur et fermeté cette arrestation politique arbitraire au mépris de toutes les conventions et de la Charte africaine des Droits de l'Homme.

Nous prions tous les Gabonais en particulier et les Africains en général de signer cette pétition dans le site internet de la JEPA via l'adresse www.jeunesse-panafricaine.com pour demander aux véritables détenteurs du pouvoir politique au Gabon, en occurrence Monsieur Brice-LACCRUCHE AIihanga, directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba, de libérer sans condition le nationaliste panafricaniste PRIVAT NGOMO.


La JEPA pour l'unité et la souveraineté totale de l'Afrique.

0 a signé. Prochain objectif : 1 500 !
Quand elle atteindra 1 500 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !