Collège Pasteur Villejuif Non à la diminution des heures de dotation

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


objet : Parents d'élèves mobilisés contre la proposition de dotation horaire 2019-2020 - Collège Pasteur Villejuif

Monsieur Daydie, DASEN de Créteil (direction académique des services de l’Education Nationale)
 
En tant que représentants des Parents d'Elèves du collège Pasteur de Villejuif, nous nous permettons de solliciter votre attention particulière suite à la décision de votre administration concernant la nouvelle dotation qui prévoit la suppression de 16 heures d’enseignement.
 
Nous avons, en effet, appris cette nouvelle avec effroi car elle met fortement en péril la réussite des élèves de notre établissement. Cela nous ne pouvons l’accepter.
 
Comment une telle décision est-elle applicable à Pasteur alors que vous connaissez parfaitement les spécificités de cet établissement :
-Collège en fort sureffectif (510 élèves soit plus de 130 élèves au dessus des capacités de l’établissement.
-Fort dynamisme de l’équipe pédagogique : classes bilangues, latin, grec ainsi que les nombreux projets mis en place depuis des années et qui ont fait leurs preuves, et d’autres encore qui sont en cours.
-Près de 10% de décrochage scolaire
 
Nous nous permettons de vous sensibiliser sur le fait que si cette nouvelle dotation horaire n’est pas remise en question, les conséquences seront absolument dramatiques pour les élèves actuels et futurs de Pasteur et pour l’égalité des chances des enfants.
En effet, ceci implique tout d’abord la fin de la constitution des groupes en langues vivantes. C’est à dire à très court terme un véritable coup d’arrêt pour ce collège pourtant particulièrement dynamique avec plusieurs classes bilangues proposées (anglais-allemand et anglais-arabe littéraire).
Nous ne comprenons pas cette stratégie d’autant plus que la classe bilangue anglais-arabe littéraire vient d’être créée.
Cela signifie également l’impossibilité de continuer à organiser des horaires aménagés afin que les élèves puissent préparer l’oral du Brevet. Vous savez mieux que nous que cet exercice est particulièrement mis en avant selon les dernières directives du ministère de l’Education.
Quelle est donc la logique ?
Cette nouvelle dotation horaire annonce également la fin des groupes en langues anciennes. Le collège Pasteur est, vous le savez, particulièrement actif et performant dans ces domaines. Cette année encore, près d’un élève sur deux a choisi de devenir latiniste en 5ème !
Ce n’est pas un détail.
Avec cette nouvelle dotation, cette opportunité offerte à tous disparaîtra.
Même sanction pour le grec ancien qui demeurera dans un premier temps mais pour une poignée d’élèves seulement car avec des heures supprimées, il n’y aura plus la possibilité du choix.
Pour nous, ce n’est pas concevable.
 
Voilà des années que les professeurs effectuent un travail en tous points remarquable afin d’ouvrir ces deux langues anciennes à chaque enfant qui en fait le choix. Il faudrait donc maintenant y renoncer ? Effacer des années d’efforts, oublier les résultats, et passer à autre chose ? Nous avons parmi nous des aînés, et j’en fais partie, qui ont eu cette chance de pouvoir bénéficier de ces enseignements de qualité, de pouvoir obtenir davantage de points à l’examen du Brevet et de continuer ces langues au lycée par la suite, nous pouvons donc déjà évaluer les avantages et les bienfaits de ces enseignements à Pasteur notamment grâce à la mise en place des demi-groupes.
Nous avons cette chance de pouvoir compter sur des enseignants particulièrement investis, très impliqués, qui ne comptent pas leur temps pour donner à chaque élève toutes les possibilités pour leur réussite future. Nous les soutenons donc totalement dans cette volonté de maintenir l’organisation de ces classes.
Les langues ne sont pas les seules matières menacées par cette diminution de dotation horaire. En effet, votre proposition condamne également les demi-groupes des 3ème en mathématiques et en histoire-géographie notamment pour la préparation au Brevet national.
Il s’agit là aussi d’un immense préjudice.

Autres dommages à comptabiliser : l’enseignement du numérique déjà fragile du fait du peu de moyens actuels, et bien sûr l’arrêt à court terme des projets culturels si importants surtout pour les élèves en difficulté. En effet à Pasteur, il y a la classe média, la classe à PAC, le concours de la Résistance, les sorties au théâtre pour lesquelles les enseignants offrent déjà des heures bénévolement, passent leurs soirées et leurs week-ends à accompagner les élèves… Egalement l’utilisation du studio radio qui permet pour les plus fragiles notamment de prendre conscience de l’importance d’une bonne expression orale, d’une bonne culture générale, et leur permet de comprendre l’intérêt de matières qu’ils délaissent parfois.
Les répercussions sont extrêmement positives, les élèves se découvrent, grâce aux activités et projets proposés, des aptitudes et des intérêts méconnus pour eux jusqu’ici. Tout cela concourt à la réussite des élèves. 
Avec cette diminution de dotation horaire, tout cela ne pourra plus être possible.
Nous ne pouvons le concevoir.


J’attire également votre attention sur le fait que grâce au travail des enseignants, les collégiens de Pasteur ont pu recevoir de nombreuses récompenses : ils sont lauréats du concours voix à suivre du Clemi, ils ont reçu le Prix départemental du CNR, et ont également participé aux championnats de France de hip hop, pour ne citer que les évènements les plus récents. Tout cela, vous en conviendrez, participe à la motivation et à l’épanouissement des élèves.
Nous refusons d’y renoncer.
 
Nous soutenons sans retenue la colère des professeurs dont la qualité et l’investissement font que nous inscrivons nos enfants dans ce collège.
Leur énergie, leur motivation, leur implication sans faille ont fait que nous nous sommes toujours mobilisés à leurs côtés lorsqu’il a fallu les soutenir dans leurs nombreux projets pour le bien de tous les élèves. Nous avons, en effet, participé aux entretiens avec la Fondation de France et obtenu ensuite les fonds nécessaires pour la construction d’un studio radio. Nous avons régulièrement organisé des ventes de gâteaux, de chocolats, de sapins pour permettre au FSE de l’établissement de recueillir des fonds nécessaires pour réduire les coûts des voyages pédagogiques ou linguistiques et les ouvrir à toutes les bourses. Nous avons également participé aussi avec eux à la journée du Parlement européen à Strasbourg pour permettre à de nombreux élèves de s’y rendre. Et bien d'autres actions.
Car nous soutenons pleinement les engagements des professeurs toujours prêts à ouvrir les élèves à de nouveaux horizons, ce qui est, vous en conviendrez absolument remarquable, et ne doit être en aucun cas découragé.

Pour résumer, avec cette proposition de DHG, vous prévoyez de supprimer tout ce qui permet le fonctionnement pour le mieux être des collégiens et qui favorise l’apprentissage de tous.
Tout cela est mis en péril aujourd’hui.
Nous refusons que les professeurs de Pasteur aient à abandonner ce qui permet aux élèves de travailler dans de bonnes conditions et aux 3ème de suivre correctement en seconde ensuite.
 
C’est pourquoi nous nous mobilisons tous à leurs côtés.
 
Au delà de ce que l’établissement et ses enseignants mettent en œuvre pour nos enfants, je tiens à insister également sur leur engagement dans la ville et le quartier. Pasteur est en effet partenaire de la Maison Pour Tous avec laquelle différents ateliers sont mis en place. Il y a également le travail effectué depuis plusieurs années avec la webradio locale Arts Mada.
De plus, la direction et les enseignants se sont particulièrement investis, et bénévolement, lors de la fête de la rue le 22 juin dernier en présentant notamment un  « défilé de la jupe » pour lutter contre certaines discriminations dont les jeunes filles sont parfois victimes et se battre pour préserver la laïcité. Egalement a eu lieu ce jour-là, un concert de voix, un spectacle de hip hop, un atelier radio, un atelier techno, un atelier sur les langues et également sur le thème du développement durable, tout ceci avec la participation active des professeurs et de tout l’établissement.
Toutes ces actions contribuent fortement à la réussite des enfants, à l’équilibre d’un quartier qui n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît, avec le stade très proche très mal fréquenté, le « four » du bout de la rue…
 
Je vous précise également que tout le groupe scolaire de Pasteur est mobilisé contre cette nouvelle dotation horaire, pas seulement les représentants des parents d’élèves. Les parents de maternelle et de l’élémentaire sont autant touchés car leurs enfants sont potentiellement de futurs élèves du collège Pasteur. Chacun est préoccupé par l’avenir de cet établissement jusqu’ici très dynamique.
Par cette DHG indigne, c’est aussi notre engagement à tous à soutenir l’ouverture culturelle et la réussite des élèves qui est mis à mal.
Pour nous tous, ce n’est pas acceptable.
 
A terme, avec cette décision vous condamnez les élèves de ce collège et sa mixité sociale, et par extension vous condamnez tout un quartier.
Devant les nombreuses difficultés rencontrées qui s’amplifient à mesure que nos moyens spécifiques s’amenuisent, nous sommes très préoccupés par la fuite d'éléments brillants vers l'enseignement privé et constatons l’inquiétude de tous les parents soucieux de respect, et d'égalité des chances... ce qui faisait il y a encore quelques dizaines d'années les valeurs de l'Ecole Publique.
Il en va de l'équilibre d'un quartier de grande mixité sociale, d'un collège dont nous ne voulons pas qu’il devienne "ghetto" et de conditions de travail, de l'harmonie et du respect dont ont besoin enseignants et personnel éducatif pour permettre à tous les enfants d'accéder à un enseignement de qualité.
 
Qu'adviendra-t'-il de notre établissement après la décision de vos services, quand les enseignants demanderont à partir, que tous les moyens auront disparu ?
Nous sommes conscients de ne pas être le seul établissement avec une proposition de dotation horaire en baisse, mais la politique d'éducation du gouvernement n'était-elle pas de préserver les quartiers les plus difficiles, les élèves les plus fragilisés? Le changement de catégories socio-professionnelles de quelques familles à Pasteur ne peut pas cacher la grande détresse de toutes les autres, que nous connaissons bien au quotidien. C’est pourquoi, il est vital de continuer à leur proposer un enseignement digne afin de porter tous les enfants vers la réussite.
 
C’est pourquoi nous vous demandons le retrait de votre proposition de dotation horaire 2019-2020 pour le collège Pasteur.

Nous avons été informés d’une audience accordée par vos soins le 12 mars prochain, nous serons bien entendu présents au côté des enseignants du collège pour cet entretien.
Nous sommes en train également d’adresser une lettre à Monsieur le ministre et nous prévoyons d’occuper le collège en retour des vacances de février.
 
Nous espérons avoir réussi à vous communiquer, par la présente, la nécessité absolue de maintenir l’actuelle dotation horaire pour le collège Pasteur, et dans l’attente de vous rencontrer le 12 mars prochain afin de vous exposer davantage les raisons de notre requête, veuillez recevoir, Monsieur Daydie, nos sentiments respectueux.

FCPE Pasteur Villejuif 

 

 



FCPE PASTEUR VILLEJUIF compte sur vous aujourd'hui

FCPE PASTEUR VILLEJUIF a besoin de votre aide pour sa pétition “A l’attention de M Daydie: Collège Pasteur Villejuif Non à la diminution des heures de dotation”. Rejoignez FCPE PASTEUR VILLEJUIF et 413 signataires.