Supporter comment

Alors que les oxydes d'azote et particules fines sont majoritairement émis par les diesels (85 % selon AIRPARIF), et que le parc antérieur à 1997 est majoritairement à essence (70 % du parc en 1996, 90 % en 1990, 100 % ou presque en 1980), on va interdire les automobiles antérieures à 1997 !

La part de diesels dans les ventes de véhicules neufs a explosé depuis 1997 (50 % depuis 2000 et 70 % depuis 2005) mais on va interdire les automobiles antérieures à 1997 !

Les dernières normes applicables aux automobiles à essence autorisent les rejets de particules fines, là où les automobiles à essence antérieures à 1997 n'en rejettent pas, mais on va interdire les automobiles antérieures à 1997 !

L'Europe va autoriser des dépassements des normes de pollution par les diesels neufs, mais on va interdire les automobiles antérieures à 1997 !

Elles sont catalysées depuis 1993, et pour certaines depuis 1975, mais on va interdire les automobiles antérieures à 1997 !

Enfin et surtout, elles représentent une portion extrêmement négligeable de la pollution aux oxydes d'azote et particules fines (< 1 % selon AIRPARIF), MAIS ON VA INTERDIRE LES AUTOMOBILES ANTERIEURES A 1997 !

L'interdiction des automobiles antérieures à 1997 à Paris à partir du 1er juillet 2016 est tout aussi censée que la décision de l'Union Européenne d'autoriser les dépassements des seuils d'émission des oxydes d'azotes des diesels récents.

Luttons contre l'un et l'autre : https://www.change.org/p/free-wheels-pour-que-les-voitures-anciennes-puissent-circuler-à-paris-après-le-1er-juillet-2016

2 years ago
Tweet