Petition update

Ouest ukrainien et explosion nucléaire : renforcement des soupçons concernant l'uranium appauvri

Florent PIROT
Valbonne, France

Jan 16, 2018 — Les champignons sur l'illustration ont été trouvés un mois après l'explosion de Kalinovka qui a fait l'objet de la dernière MàJ, près du site de l'explosion. On voit très bien qu'ils n'ont rien de normal... J'explique dans mon article par le stock d'armes "conventionnelles" l'explosion, le flash lumineux combiné à une boule de feu ascendante confirmant la nature nucléaire, associée à tous les produits de fission retrouvés quelques jours plus tard en Europe (Ru 106 mais aussi Cs134, I131, Co60...) https://florentpirotblog.wordpress.com/2018/01/13/arsenals-explosions-in-ukraine-depleted-uranium-contamination-risk-kalinovka-balakliia-kalinovka-explosion-as-explanation-for-fission-products-in-europe-in-autumn-2017/ , et je pense que ces énormes champignons représentent une indication supplémentaire. Les malformations congénitales chez les humains ne sont globalement pas liées au césium et aux autres produits de fission (et n'augmentent d'ailleurs pas du tout à Gaza où l'armée israélienne utilise bien des armes à fission contre les buildings mais vraisemblablement sans ajout substantiel d'uranium appauvri, limitant très significativement la quantité totale d'uranium utilisée https://depleteduranium.org/2017/09/17/uranium-and-microfission-in-gaza-a-particular-case-uranium-et-microfission-a-gaza-un-cas-particulier-francais-plus-bas/ ). La haute "efficacité biologique relative" des particules alpha se manifeste sur les cellules humaines mais il n'y a que des raisons de penser que le mécanisme est le même sur les champignons (tirs alpha de nanoparticules au contact par exemple des spores -> mutations du génome).
Rappelons une nouvelle fois que Tchernobyl a représenté une contamination substantielle des alentours et également à grandes distances parce que le coeur qui a brûlé a diffusé beaucoup de poussières d'uranium et de plutonium, oxydes qui voyagent loin, comme les poussières d'uranium appauvri des bombardements au Moyen Orient qui font faire des "pics" sur des filtres à air connectés à un spectromètre en période de bombardement - la fameuse courbe d'Aldermaston https://pyrophor.files.wordpress.com/2017/09/aldermaston.png?w=1088 . On a parlé par exemple de "clusters de trisomie 21" dans des zones de retombées de Tchernobyl en Allemagne, en plus de la hausse de la trisomie 21 enregistrée en Biélorussie - se référer naturellement à mon article https://depleteduranium.org/2017/05/07/a-visible-link-between-uranium-and-down-syndrome-un-lien-visible-entre-luranium-et-la-trisomie-21/ pour plus de preuves sur trisomie 21 et uranium.
Donc ces champignons semblent une confirmation honnête de ce que les arsenaux étaient remplis non seulement de nano armes nucléaires (ce qui est logique du fait que toutes les armes explosives modernes, depuis la 2de Guerre Mondiale, sont de nano armes nucléaires), mais de micro armes nucléaires dans lesquelles l'UA est ajouté comme ballast. Des études plus approfondies permettraient d'apporter un éclairage plus détaillé sur la situation sanitaire dans la région.
Sans parler de l'est de l'Ukraine où la guerre fait rage et qui est forcément aujourd'hui contaminé très en profondeur.

***

Mushrooms here were found close to the explosion site (which was discussed in the earlier update, in Ukraine in Kalinovka) one month after the blast. They are obviously a consequence of radioactive contamination, and as I explain in the links above, congenital malformations are most likely linked to alpha "shots" which have a much bigger relative biological efficiency (and thus ability to destroy the genome) than beta rays. More confirmation that the arsenal was full of depleted uranium weapons (where DU is not needed for the weapons to work, it is added but the anti armour effect does not depend on that but only on supercriticity with a small piece of highly enriched uranium, compressed and moderated).
I point out the high involvement of uranium and plutonium dust in Chernobyl (from the reactor core fire), link it with Down Syndrome clusters in Germany after the Chernobyl fallout (see article on Down Syndrome and uranium linked above) as well as with Belarus Down Syndrome clusters - congenital malformation in mushrooms has to be seen as a very likely confirmation that lots of uranium were involved in the arsenal explosion, not only the HEU cores for shaped charges and KE penetrators but also lots of depleted uranium ballasts and liners.
It is obvious that Eastern Ukraine is also highly contaminated because of the war.


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.