50 ans après mai 68 : Reprenons la rue tous ensemble dès le DIMANCHE 18 MARS 2018 !

0 a signé. Allez jusqu'à 100 !


Ceci est un appel à l'unité afin de reprendre la rue TOUS ENSEMBLE dès le DIMANCHE 18 MARS 2018 !

Depuis la rentrée la mobilisation n'a pas été au rendez-vous contre les ordonnances, la réforme de l'ISF offrant 3 à 4 milliards d'euros pour les plus riches , la suppression d'une centaine de milliers d'emplois aidés, la hausse de la CSG notamment pour les retraités, la sélection à l'université, la diminution des APL, le recule sur la transition écologique etc... La faute aux divisions des syndicats, des politiques, à des dates annoncées tardivement, à une période qui n'est pas propice à la mobilisation, et assurément d'autres causes sur lesquelles s'étaler serait contre-productif.

Il faut également prendre en compte que la dernière victoire populaire était celle du mouvement contre le Contrat Première Embauche (CPE) de 2006 (Loi abrogée après publication, comme quoi rien n'est impossible). Ni l’opposition à la réforme des retraites de 2010, ni celle contre la loi El Khomri de 2016 ont obtenu le retrait de ces lois antisociales malgré de massives mobilisations. Bien de quoi décourager.

Suite à ce constat, partagé par de nombreux militants, révoltés et amis, il ne nous reste plus qu'à baisser les bras comme cela a été fait en Mai 68 qui fêtera ses 50ans l'année prochaine. Mouvement majeur des luttes sociales du pays, celle-ci a notamment conduit à une augmentation de 35% du SMIG (SMIC avant 1970), une augmentation de 7% puis 10% des salaires réels, la dissolution de l'assemblée et des élections législatives anticipées moins de trois semaines après le début de la grève générale et à peine plus d'un an après les précédentes législatives (ce qui, au passage, sera également notre cas en 2018). L'année suivante, le Président De Gaulle se retirait après la victoire du non au référendum prévu suite à la grève générale de Mai 68.

Ces manifestations historiques ont notamment eu pour point de départ le «Mouvement du 22 Mars» dans les universités, surtout à Nanterre. En mars comme nombreuses de nos contestations sociales.

En 1871, le 18 mars, débute la période insurrectionnelle de Paris dite Commune de Paris.
En 1906, le 10 mars, a eu lieu la catastrophe des mines de Courrières. Quelques jours après ce drame une importante grève prenait le pays. Suite à cet incident le repos dominical fut créé ainsi que le ministère du travail d’où est sorti le code du travail 4 ans après.
En 2006 c'est également en mars que les manifestions anti CPE ont été les plus importantes, notamment suite à celle du samedi 18 mars.
En 2009 c'est aussi le 19 mars qu'avait eu lieu la plus importante manifestation du mouvement pour la protection des emplois suite à la crise financière et aux réformes du gouvernement.
En 2016 c'est encore le 31 mars que se tenait la plus grande manifestation contre la loi El Khomri et point de départ de « Nuit Debout ».

C'est pour cela que je nous propose de nous rassembler le 18 mars à Paris afin d'offrir au gouvernement une vrai mobilisation. C'est à dire en :

  1. Manifestant tous ensemble ! Terminées les manifestations des retraités, celles des fonctionnaires, celles des étudiants, celles des syndicats, celles des politiques et celles des autres. TOUS ENSEMBLE !
  2. Arrêtant de faire grève sans savoir quelle sera la suite. Une grève ne doit pas durer qu'une journée avant - peut-être - la prochaine un mois plus tard. Une grève doit continuer et s'agrandir. C'est pour cela que je propose de nous retrouver un dimanche, celui du 18 MARS 2018, et tous au même endroit, à Paris, afin qu'il y ait le plus de monde possible, se donner des forces en voyant ce grand nombre et continuer TOUS ENSEMBLE dès le Lundi dans nos communes, entreprises et écoles !
  3. Proposant une date par une initiative indépendante, anonyme et non-clivante afin d'offrir les meilleurs conditions de rassemblement en mettant de coté tous différents négligeables.
  4.  Prenant le temps d'informer encore, ainsi que pour mieux se préparer et s'organiser autour de ces périodes historiques et fédératrices.


J'ignore si cette proposition sera entendue mais j'espère que cet appel sera rejoint, repris et complété, avant tout, par les étudiants, chômeurs, travailleurs et retraités, ainsi que par les organisations syndicales, politiques, associatives et médiatiques.
Comme les mouvements sociaux sont imprévisibles il est possible que je nous invite à rejoindre d'autres initiatives. Je consulterai les signataires de cet appel pour toutes décisions.

Dimanche 18 Mars 2018 manifestons à Paris pour prouver que les mouvements sociaux solides peuvent encore exister.

Mail : Harmonie2018@protonmail.com

Twitter : https://twitter.com/Harmonie2018

Facebook : https://www.facebook.com/Harmonie2018



Harmonie2018 compte sur vous aujourd'hui

Harmonie2018 a besoin de votre aide pour sa pétition “50 ans après mai 68 : Reprenons la rue tous ensemble dès le DIMANCHE 18 MARS 2018 !”. Rejoignez Harmonie2018 et 45 signataires.