Petition update

La nuit des débats du 23 novembre

Pour la Psychanalyse

Nov 24, 2017 — Le débat qui s’est déroulé hier soir à l’initiative de la Mairie de Paris sur le thème « Parents ! Attention au diagnostic "hyperactif" à l'école ! » a été très intéressant. La salle était à peu près pleine. Cela nous a permis de rencontrer une vingtaine de personnes que nous ne connaissions pas encore.

Sont notamment intervenus dans le débat : Laurence Croix, Tristan Garcia-Fons, Françoise Josselin, Gérard Pommier, Louis Sciara, et Dominique Tourres-Landman. Les différentes interventions ont montré de manière toujours plus claire que le pseudo-diagnostic TDA/H est une escroquerie, qui s’impose de plus en plus en France en toute illégalité et grâce à un lobbying intense. Il est clair aussi que - plus ce « diagnostic » arrivera à s’imposer - plus la formation psychanalytique deviendra obsolète. Les étudiants diplômés sur nos formations ne trouveront pas de travail et les enseignants auront travaillé pour rien - avant d’être marginalisés.

Gérard Pommier a fait remarquer que nous nous trouvons dans une situation entièrement nouvelle dans l’histoire. Jusqu’à aujourd’hui, la culture religieuse ou laïque formatait et réprimait l’infantile. Cette charge est désormais mise entre les mains d’une pseudo-science. D’autre part, les Associations de parents sont utilisées contre les acquis de la clinique, de sorte que ce sont les cliniciens qui sont tenus aujourd’hui pour responsables des difficultés des enfants !

Dans le débat, quelques questions nouvelles sont apparues. Une intervenante a fait remarquer que le style combatif de nos initiatives la gênait. Il est vrai que cela ne plaît à personne mais que nous y sommes de plus en plus contraints, après avoir avancé depuis des années des arguments scientifiques et humains qui ne sont pas entendus. Au fond, c’est en étant fidèles aux objectifs de notre clinique que nous sommes amenés à les défendre ouvertement. Deux autres intervenants ont soutenu qu’il n’était pas utile de mettre la psychanalyse en avant pour nos objectifs. Mais faut-il aller dans le même sens que nos détracteurs, en omettant de dire notre fonction ? Si nous dénonçons les diagnostics neurodéveloppementaux, au nom de quoi le faisons-nous sinon en celui de la psychanalyse ?

La leçon essentielle de ce débat, c’est que notre faiblesse actuelle réside dans notre peu de contacts intervenants avec les associations de parents et d’enseignants. Plusieurs personnes se sont proposées pour travailler en ce sens.

Quels seraient les prochains objectifs ? Tout d’abord une prochaine Nuit des débats se déroulera en mars 2018 et nous pourrions mieux l’organiser. Ensuite, il faudrait prévoir un événement qui rende compte des résultats de la pétition (qui en est aujourd’hui à 3100 signataires). Les enseignants et les étudiants pourraient peut-être s’intéresser à un tel événement.

Le compte-rendu de cette Nuit des débats a été rédigé par G. Pommier.

Grâce à la pétition que vous avez signée, a discussion peut continuer ! Vous pouvez publier tous les commentaires qui vous semblent souhaitables. En particulier, si vous avez des contacts avec des associations de parents d’élèves, ou d’enseignants, faites-le nous savoir !


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.