⚠️ALERTE ⚠️Lettre ouverte au Président de la République - situation sanitaire Nièvre

⚠️ALERTE ⚠️Lettre ouverte au Président de la République - situation sanitaire Nièvre

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !
Patrice JOLY a lancé cette pétition

LETTRE OUVERTE

à

Monsieur Emmanuel MACRON

Président de la République

 

Monsieur le Président de la République,

 

Nous avons le devoir d’appeler votre attention sur la situation sanitaire du département de la Nièvre qui se trouve aujourd’hui extrêmement critique.

En effet, ces dernières semaines, les élus et habitants de la Nièvre assistent impuissants et malgré leurs nombreuses protestations, aux fermetures brutales de services dans différents établissements : fermeture du service de médecine à l'hôpital de La Charité-sur-Loire, fermeture temporaire faute de sage-femme du centre périnatal de proximité de Cosne-sur-Loire, menaces de fermeture du service de médecine et du service de soins de suite et de réadaptation du centre hospitalier de Château-Chinon. Cela suit les fermetures de lits continues dans nos hôpitaux (+ de 150 en 5 ans), la délocalisation du centre 15 à Dijon, la fermeture du pôle chirurgical de Cosne et de sa maternité depuis 2018. L’arrivée de l’hélicoptère sanitaire n’a en rien compensé ces manquements.

Viennent s’ajouter, la saturation des services d’urgences à Nevers ainsi qu’une réduction drastique de l’activité de la maternité, faute de personnels. Il en résulte une prise en charge très dégradée des patients ainsi qu’une réorientation des parturientes vers d’autres établissements hospitaliers des départements limitrophes. La réalité est simple : il n’est plus possible aujourd’hui d’accoucher dans la Nièvre.

Tout ceci est favorisé par l’absence de véritable direction opérationnelle depuis de nombreux mois de l’hôpital de Nevers et du groupement hospitalier territorial. 

Entre effondrement du système hospitalier et désertification des professionnels de santé libéraux, nous ne sommes plus en mesure de garantir l’accès aux soins des Nivernaises et des Nivernais.

Cette situation dramatique devient insoutenable malgré les initiatives prises par les élus pour trouver des solutions afin de pallier le manque de personnels de santé (en recrutant des médecins salariés, en multipliant les plans de santé…) mais surtout pour tous les habitants qui sont les premières victimes de ce qui apparaît comme un abandon sanitaire de nos territoires par l’État.

Lors de votre campagne électorale de 2017, vous aviez fait en janvier une halte à Nevers pour évoquer les questions de santé.

À cette occasion, vous vous étiez engagé à prendre les mesures pour répondre aux besoins des territoires ruraux, dans une Nièvre qui avait su prendre de l’avance, par l’initiative locale, avec son réseau existant puis renforcé de maisons de Santé Pluridisciplinaires. 5 ans après, les difficultés se sont accrues. Si cette situation a des causes anciennes connues, en revanche aujourd’hui, les citoyens considèrent que vous n’avez pas pris des initiatives et actions à la hauteur des enjeux. Les Nivernaises et Nivernais sont moins bien soignés et pris en charge qu’il y a 5 ans.

D’ici le dimanche 24, il est urgent que vous vous adressiez aux Nivernais pour leur présenter des réponses crédibles et concrètes à leur angoisse, face à ces ruptures d’accès aux soins, qui mettent aujourd’hui des vies en danger. 

Ce message est un cri d’alarme fort sur l’urgence à agir ! Nous n’acceptons pas de devenir le seul département de France sans Maternité !

Nous vous remercions de l’attention que vous porterez à ce S.O.S.et nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, à l’assurance de notre très haute considération. 

 

Patrice JOLY, Sénateur de la Nièvre- Fabien BAZIN, Président du Conseil départemental de la Nièvre

Hicham BOUJLILAT- Sylvain MATHIEU- Anne-Marie DUMONT- Isabel LIRON, Conseillers régionaux 

Blandine DELAPORTE- Michèle DARDANT- Séverine BERNARD-Frédéric ROY- Justine GUYOT- Alain HERTELOUP- Stéphanie BEZE- Daniel BARBIER- Joëlle JULIEN- Thierry GUYOT- Jocelyne GUERIN- Michel MULOT- Jean-Paul FALLET- Maryse AUGENDRE- Wilfrid SEJEAU- Martine GAUDIN - Lionel LECHER- Eliane DESABRE, Conseillers départementaux 

 

0 a signé. Prochain objectif : 5 000 !
Quand elle atteindra 5 000 signatures, cette pétition aura plus de chance d'être reprise par les médias et journaux locaux !