Petition Closed
Petitioning SAIKIDO HANTAI! 【Swiss residents only/スイス在住者のみ】

大飯原発再稼働に反対します / Stop Restarting Of Japan Oi Nuke Plant 【SWISS RESIDENTS ONLY】

We closed this petition after 9 days with 833 on-line and 225 hand written, in total 1058 signatures. This was a great result much more than we expected even though the one of the reactors in Oi has restarted. We appreciated your support and thank you to all participants.

6月30日から9日間の署名活動を終えました。オンラインが833、手書き225、合計1058筆の署名を集めることができました。これは私たちの予想を遥かに超える数でしたが、にもかかわらず、大飯の原子炉のひとつは再起動してしまいました。先ず、ご協力くださった皆様に感謝すると共に、今後いかに原発と向き合うかを話し合うメイリングリストを立ち上げましたので、ご参加いただけたら嬉しいです。以下のメイルアドレスに空メイルを送っていただければ入会できます。

 join-hortensie.dMkO@ml.freeml.com

 “Vous trouverez la version française de la pétition juste après la version allemande.”


Sehr geehrter Herr Premierminister Yoshihiko Noda

Sie haben, trotz unzureichender Sicherheitsabklärungen entschieden, die Reaktoren Nr. 3 und Nr. 4 des Atomkraftwerks Oi in Fukui wieder in Betrieb zu nehmen. Millionen Menschen auf der ganzen Welt sind damit nicht einverstanden und immer mehrschliessen sich an. Entgegen Ihrem Versprechen bei Amtsantritt , "Für den Schutz der Nation" aus der Kernenergie auszusteigen,  haben Sie entschieden, die Reaktoren wieder einzuschalten. Wenn Sie die Nation schützen wollen, wäre es nicht vernünftig, die Reaktoren ausgeschaltet zu lassen?

 

- Die Ursachen der Fukushima Atomunfälle sind noch nicht geklärt. Können Sie ohne die Untersuchungsresultate die Sicherheit der Oi-Reaktorenfeststellen oder gar bestätigen?

- Das Sicherheitskomitee der Atomkraft und die Japanische Atomaufsichtsbehörde, eigentlich die Beobachter der Atompolitik, sind beide innerhalb des Wirtschafts- und Industriedepartements eingegliedert, welches bisher die Atompolitik angetrieben hat und immer noch antreibt.

Herr Premierminister, Ihr Versprechen, diesen Widerspruch zu ändern und eine unabhängige Amtsstelle für die Kontrolle der Atompolitik aufzubauen, wurde nicht gehalten.

- Der Präsident des Sicherheitskomitees für Atomkraft ist einer der besten Spezialisten  auf diesem Gebiet. Nach seiner Meinung genügt nur der erste Stresstest  nicht, um die Sicherheit der Reaktoren festzustellen. Es sollte mindestens noch ein zweiter Stresstest durchgeführt werden.

- Nach den Fukushima Atomunfällen wurde erwiesen,dass die Verbreitung der Radioaktivität in die Atmosphäre weit über die Präfekturgrenzen hinaus geht. Leider sind für die Evakuierungspläne der betroffenen Regionen die einzelnen Präfekturen zuständig.  Für das Volk in Oi bedeutet das: anstelle in Richtung Süden nach Kyoto zu flüchten, müssen sie innerhalb der Fukui Präfektur durch die sogenannte "Reaktoren-Promenade",  um an den von den Behörden bestimmten Zufluchtsort zugelangen.

- Nicht wenige Geologen sind nach neuesten Erkenntnissen der Meinung, dass sich Japan momentan in einer erdbebenaktiven Epoche befindet. Es ist erwiesen, dass direkt unter den Oi-Reaktoren mehrere aktive Verwerfungslinien verlaufen. Können Sie wie bisher diese Tatsache ignorieren?

 

Es scheint, dass Sie der Meinung sind, es gäbe weder grosse Erdbeben noch grosse Tsunamis in Zukunft. Werden Sie dann wieder die Ausrede benutzen, es sei alles unvorhersehbar? Diese Entscheidung ist höchst unverantwortlich. Der Mythos der „sicheren Kernenergie“, welche durch „mehrfache Schutzmechanismen gesichert“ sein soll, ist endgültig widerlegt. Trotz all dem, mit dem gleichen Leichtsinn wie vor dem Zusammenbruch dieses Mythos, werden die Oi-Reaktoren bald wieder eingeschaltet.

 Nach den Unfällen der Fukushima-Reaktoren leben eine grosse Zahl von Menschen ohne ausreichende Garantien ein täglich schwieriges Leben. Ohne aus der Atomkatastrophe gelernt zu haben, wollen Sie dieses Risiko eingehen. Wir können und wir wollen das nicht akzeptieren. Wenn Sie sich wirklich für die Nation einsetzen und sie schützen wollen, nehmen Sie bitte diese Entscheidung sofort zurück!

 

Interessierte aus der Schweiz gegen die Wiederinbetriebnahme der Kernkraftwerke in Japan

****************************************************************************************************************

Monsieur le Premier Ministre Yoshihiko Noda,

Vous avez donné le feu vert pour le redémarrage des réacteurs n. 3 et n. 4 de la centrale nucléaire de Ohi dans la préfecture de Fukui, malgré des explications insuffisantes sur sa sécurité. Des millions des personnes dans le monde sont en profond désaccord avec votre décision et ils sont déterminés à protester.

Vous avez fait la promesse de sortir du nucléaire dans votre discours d’entrée en fonction. Malgré cela, vous avez autorisé le redémarrage de la centrale nucléaire de Ohi et ce, dans le prétendu but de protéger la vie des citoyens. Ne serait-ce pas plus logique pour protéger leur vie de ne pas autoriser le redémarrage ?

- Les causes de l’accident de la centrale nucléaire de Fukushima ne sont pas encore complètement déterminées. Nous ne comprenons donc pas comment vous pouvez  prétendre que les réacteurs de Ohi sont conformes aux normes de sécurité, avant même d’avoir obtenu le résultat définitif des enquêtes sur les réacteurs endommagés de Fukushima.

- Vous avez promis de résoudre la contradiction suivante : la Commission de Sécurité Nucléaire et le Secrétariat pour la Surveillance Nucléaire font partie du Ministère de l’Economie et de l’Industrie qui promeut l’énergie nucléaire. Pourtant, il n’existe toujours pas de secrétariat qui puisse contrôler l’industrie nucléaire. En l’absence d’une autorisation de la part d’une organisation responsable du contrôle et de la sécurité des centrales, comment pouvez-vous donner un feu vert pour le redémarrage ? Nous ne comprenons pas votre raisonnement.

- Le Président de la Commission de Sécurité Nucléaire, l’un des spécialistes les plus reconnus dans ce domaine, a déclaré que le “Stresstest” de la première étape ne suffisait pas pour assurer la sécurité. Comment  pouvez-vous seulement prendre une décision de redémarrage non en qualité de spécialiste, mais en votre qualité d’homme politique entourés à peine de quelques collègues ?

- Des travaux importants pour la sécurité de la centrale nucléaire de Ohi tels qu’un bâtiment antisismique, une installation de valve avec filtre, ainsi qu’un réhaussement d’un barrage anti-tsunami n’ont toujours pas été exécutés. Malgré cela, vous déclarez que la sécurité est assurée, alors même que vous indiquez que les travaux susmentionnés devraient se poursuivre sur plusieurs années. Si la sécurité était déjà assurée, il ne serait alors pas nécessaire d’exécuter des travaux supplémentaires. Si ces installations s’avèrent toutefois être nécessaires pour la sécurité, il serait alors normal d’attendre la fin des travaux avant de redémarrer la centrale..

- L’accident de Fukushima nous a permis de constater que la contamination de la radioactivité ne s’arrêtait pas aux limites d’une préfecture. De manière contradictoire, le plan de sauvetage est pourtant limité à chaque préfecture. C’est ainsi que les habitants de Ohi devraient, en cas d’accident de la centrale de Ohi, traverser la préfecture en empruntant une route jonchée de centrales nucléaires pour atteindre un lieu d’évacuation désigné dans la préfecture de Fukushima, au lieu d’évacuer directement vers la préfecture de Kyoto. Est-ce là votre idée d’un redémarrage qui “protège la vie des citoyens” ?

- La grande majorité des géologues admettent que l’archipel du Japon est entré dans une nouvelle phase d’activité sismique. Depuis le 11 mars 2011, on observe effectivement que la fréquence des séismes a considérablement augmenté. Certains sismologues constatent même une faille active au-dessous de la centrale nucléaire de Ohi. Persistez-vous à penser que la sécurité est assurée et maintenez-vous votre décision aveugle de redémarrage sans même vous baser sur des enquêtes indépendantes sur ces questions ?

Les analyses qui précèdent révèlent une attitude irresponsable et un optimisme aveugle : aucun tremblement de terre ni tsunami conséquent ne se produira jamais plus.

Le mythe de “l’énergie nucléaire sûre” et “ses multiples garanties de protection” s’est effondré. Nous avons longtemps pensé qu’un tsunami de cette ampleur ne pouvait pas arriver. En réalité, le tsunami a ravagé la centrale de Fukushima et celle-ci continue de laisser sa radioactivité s’échapper dans l’environnement. Pourtant, vous avez décidé d’autoriser le redémarrage de la centrale de Ohi comme si rien ne se passait à Fukushima. Un grand nombre des habitants de la région de Fukushima vivent dans une situation précaire tout en étant privés d’une indemnisation suffisante. Dans un tel contexte, nous ne pouvons pas accepter votre décision, qui ne tire aucune leçon de la récente catastrophe.

Nous vous demandons encore une fois de ne pas autoriser le redémarrage de la centrale nucléaire de Ohi, afin de protéger la vie des habitants.
 

Ceux, en Suisse, qui s’inquiètent du redémarrage des centrales nucléaires au Japon (signés)

Letter to
SAIKIDO HANTAI! 【Swiss residents only/スイス在住者のみ】
野田佳彦内閣総理大臣殿

現在、福井県の大飯原発3号炉の再稼働が目前に迫っています。それは合理性とは程遠い説明による決定であり、納得のいかない多くの人々によって現在かつてない勢いで反対の声が大きくなっています。
総理は就任にあたって脱原発依存を掲げたにもかかわらず「国民生活を守るため」に再稼働を決断したと宣言されましたが、「国民生活を守るため」には再稼働をしない決断こそが脱原発依存の筋道ではないですか。


-未だ福島の原発事故の原因究明は結論が出されておらず、それを待たず大飯原発の安全が確認できたと明言できる根拠が分かりません。

-原子力発電を推進する経産省内に監視役の原子力安全・保安院が存在するという矛盾を解決すると約束しながら、原子力規制庁は未だ存在せず、今後の安全審査を一任されるべき機関の承認のないままのなぜ再稼働が可能なのですか。

-原子力に関する専門家のトップと位置づけられる原子力安全委員会委員長が、一次のストレステストだけでは安全確認は不十分であるとしているのに、なぜ原子力技術の素人である政治家数人がその知見を超えて再稼働を決断できるのですか。

-大飯原発には、免震事務棟もフィルター付きベント装置も防波堤のかさ上げも成されていません。それでも安全は確認されたと言い、他方でこれらを数年かけて設置する予定だと言います。すでに安全であれば余計なことはする必要がないし、これらの施設が必要ならばそれがすべて設置し終わってから稼働するのが道理ではありませんか。

-放射能の飛散は県境で止まってくれないことは福島で証明されたにもかかわらず、未だ防災計画は県単位でしか示されていないため、大飯町の避難先はまっすぐ南下して京都へ、ではなく、福井県の原発銀座をすべて通りぬけた先が指定されています。これが「国民を、そして住民を守るため」の再稼働ですか。

-これから沢山の地震が日本へやってくると云う専門家は少なくありません。大飯原発の真下にも活断層があるという知見が明らかになりました。そう云う意見にはこれまで通り耳を傾けないおつもりですか。

これらの事実から見えてくることはただひとつ「たぶん地震も津波も来ないだろう」と云う震災前とまったく変わらない、何も学習していない無責任な判断です。
多重防護を豪語した日本の原子力発電所の安全神話は完全に崩壊しました。たぶん来ないだろうと思っていた津波はやってきて、今福島の原発は放射能をばらまきながら無残な姿を晒しています。にもかかわらず、これから大飯原発は神話崩壊以前と何も変わらない安易さで再稼働されようとしています。福島の事故により大変な数の方々が満足な補償もされず、今もまだ困難な生活を強いられているさなか、大惨事の犠牲から学びとる努力もせずに再稼働することは到底同意できません。
「国民生活を守るため」再稼働をしない決断重ねてお願いします。

6月29日
スイスから日本の原子力発電所再稼働を憂慮する有志一同