Petition update

On va effectivement s'en souvenir !

Catherine Langlois
Saint-Michel-de-Bellechasse, Canada

Feb 28, 2021 — En premier lieu, je tiens à remercier tous les signataires de la pétition dénonçant les propos du maire de Saint-Michel-de-Bellechasse, monsieur Éric Tessier. Votre nombre incroyable me confirme que notre indignation est légitime et partagée. Votre nombre est impressionnant, mais votre diversité l’est tout autant. Un immense sentiment de fierté émane de cette initiative qui aura permis de confirmer que le patrimoine n’est pas qu’une tendance et concerne toutes les générations.

D’ailleurs, monsieur Tessier s’est « excusé » dans un article de Radio-Canada (source : Patrimoine – Le maire de Saint-Michel-de-Bellechasse fait son mea-culpa, 18 février 2021). Il faut dire que sa désormais triste citation a été abondamment reprise dans les médias, principalement dans les journaux, mais également à la radio.

Évidemment, le débat est émotif. Le patrimoine c’est notre histoire, notre identité, nos racines, nos repères comme société. Plusieurs nous ont accusés de rêver en couleur. Est-ce rêver que de souhaiter préserver, par exemple, un bâtiment de la Nouvelle-France témoin de notre occupation du territoire comme nation ?

Projet de loi 69 sur le patrimoine culturel
Depuis l’adoption du projet de loi 69 sur le patrimoine culturel par le gouvernement de la CAQ, de nombreuses voix du milieu s’élèvent pour dénoncer les pouvoirs accrus accordés aux élus municipaux en matière de protection du patrimoine. En effet, on pourrait penser que de déléguer des pouvoirs aux municipalités régionales de comté (MRC) est une avenue intéressante. Or, les MRC sont constituées d’élus municipaux pour qui le patrimoine bâti s’avère plutôt un embarras qu’un investissement. En outre, la fiscalité municipale les rend tributaires des promoteurs immobiliers.

Certes, la Loi sur le patrimoine culturel mérite d’être remodelée comme l’a confirmé le rapport accablant de la Vérificatrice générale du Québec en juin 2020. Il appert néanmoins que le projet de loi manque sa cible.

Saint-Michel-de-Bellechasse, un exemple concret
Monsieur Tessier n’est pas le seul élu à manquer de sensibilité envers le patrimoine. Le nombre de dossiers qui atterrissent sur le bureau des élus sans que les ressources nécessaires soient assorties est significativement en croissance. Pour ces tenants de la nouvelle gestion publique, le patrimoine est une dépense et non un investissement. Or, la rigueur budgétaire n’empêche pas le leadership et l’innovation. Le Programme de soutien municipal en patrimoine immobilier (PSMPI) permettait aux MRC et aux municipalités de signer des ententes avec le ministère de la Culture et des Communications pour la restauration, notamment du patrimoine immobilier municipal. Ni la MRC de Bellechasse, ni la municipalité n’ont fait de demande.

La MRC a répondu qu’elle interviendra lorsque la municipalité le lui demandera (source – Saint-Michel : une pétition dénonce des propos du maire, La Voix du Sud, 18 février 2021).

Saint-Michel-de-Bellechasse, tout comme plusieurs municipalités, démontre que le système mis en place pour protéger le patrimoine bâti au Québec ne fonctionne pas et que le projet de loi 69 n’améliorera en rien la situation. La préservation de l’un des plus anciens presbytères en Amérique du Nord ne peut dépendre de la volonté des élus ni du compte de taxes d’une municipalité de 1 800 âmes. Il s’agit d’un enjeu national que la ministre, madame Nathalie Roy, aurait dû attaquer de front. Après tout, le patrimoine bâti, même privé, est un bien collectif.

Il est à espérer qu’on va continuer de se souvenir et perpétuer cette volonté aux générations futures. Autrement, on se souviendra de cette inertie collective qui porte atteinte à notre identité, notre essence.

En attendant, 4 427 fois merci !

Catherine Langlois, urbaniste
Citoyenne de Saint-Michel-de-Bellechasse
Citoyenne de la MRC de Bellechasse depuis 15 ans


Keep fighting for people power!

Politicians and rich CEOs shouldn't make all the decisions. Today we ask you to help keep Change.org free and independent. Our job as a public benefit company is to help petitions like this one fight back and get heard. If everyone who saw this chipped in monthly we'd secure Change.org's future today. Help us hold the powerful to account. Can you spare a minute to become a member today?

I'll power Change with $5 monthlyPayment method

Discussion

Please enter a comment.

We were unable to post your comment. Please try again.