Pétition fermée

Oui aux hydroliennes, non aux dommages sur l’environnement !

Cette pétition avait 747 signataires


Nous demandons à l’ETAT et à EDF des garanties sur la préservation de l’environnement.
 

Le développement des énergies renouvelables est un enjeu important pour réussir la transition énergétique et pour lutter contre le réchauffement climatique. La mise en place d’un projet industriel d’énergie renouvelable ne doit cependant pas se faire au détriment de l’environnement d’un territoire protégé, de l’écosystème d’une baie remarquable et de la population.

Le projet Normandie Hydro, qui consiste à installer 7 Hydroliennes dans le Raz Blanchard, se situe en grande partie en zone protégée : Natura 2000 FR2500084 « Récifs et Landes de la Hague », ainsi désignée par la directive « Habitats, faune, flore ». Et le câble de raccordement passerait également sur le site Natura 2000 FR2512002 « Landes et Dunes de La Hague », ainsi désignée au titre de la directive  « Oiseaux ». Le projet est également en partie localisé sur le site classé « Zone côtière de la Hague et Domaine Public Maritime ».

Selon l’avis de l’Autorité environnementale publié en 2016, les études d’impacts comportent des lacunes sur l’analyse de risques pour les mammifères marins et les oiseaux marins  (Cf. lien ci-dessous pour accéder au rapport complet).

Concernant l’atterrage des câbles, les roches de la baie d’Ecalgrain datent de plusieurs millions d’années et nous refusons qu’un système de tranchée soit envisagé pour se substituer au système de forage dirigé prévu. La baie d’Ecalgrain fait la fierté des habitants de la Hague. Elle apparaît dans tous les ouvrages touristiques. Elle est très fréquentée pendant la période estivale. Pourquoi ne pas utiliser l’une des deux plages déjà industrialisées situées à proximité ?

 L’anse des moulinets qui abrite déjà un système d’émissaires en mer et permettrait de réduire partiellement la longueur du câblage à terre sans passer par plusieurs hameaux de Jobourg. De même le site de Flamanville permettrait probablement de bénéficier du réseau existant de transport de l’énergie électrique produite par les 2 réacteurs existants et le réacteur à venir : EPR. Ces options ont-elles été suffisamment et sérieusement examinées ?

Les habitants sont également inquiets :

·         Sur la modification du paysage. Nous voulons des garanties qu’il n’y aura pas de pollution visuelle : ni câble visible, ni plate-forme émergée.

·         Sur la présence des risques électromagnétiques. Nous voulons des garanties sur l’absence de risques électromagnétiques pour les populations sur la zone d’enfouissement et d’atterrage des câbles.

Le maître d’œuvre est tenu d’appliquer la démarche « Éviter, Réduire et, le cas échéant, Compenser les impacts dommageables ». Nous refusons que la logique économique prime sur la protection et la préservation du site.

Ce projet ne méritera son appellation d’« énergie verte » que si les moyens de préserver l’environnement du Cap de la Hague sont réellement mis en place.

http://www.cgedd.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/160406_-_Hydroliennes_Raz_Blanchard_-_Normandie_Hydro_50_-_delibere_cle26254d.pdf 



Laure compte sur vous aujourd'hui

Laure LUCAS a besoin de votre aide pour sa pétition “à l'Etat: Oui aux hydroliennes, non aux dommages sur l’environnement !”. Rejoignez Laure et 746 signataires.