Hasan et sa famille ne peuvent retourner ni en Syrie, ni en Grèce !

0 a signé. Prochain objectif : 7 500 !


Polleur (Theux), le 10 octobre 2020

Monsieur Le Secrétaire d’État,
Monsieur MAHDY,

Vous venez il y a quelques jours d’accéder à vos nouvelles fonctions au sommet de l’État belge, suscitant l’admiration par votre parcours et l’espoir de bon nombre de citoyens qui portent une attention particulière à la question de l’accueil des demandeurs d’asile dans notre pays. C’est notre cas.

Nul doute que vous devez recevoir actuellement de très nombreuses sollicitations. En voici une — extrêmement urgente, précise et concrète — qui, nous l’espérons, retiendra toute votre attention.

➡️ Un an et demi dans les camps grecs

Hasan et son épouse, Rokhash, vivent actuellement avec leurs trois enfants au camping de Polleur (Theux) géré par Fedasil, depuis octobre de l’année dernière. Ils y sont demandeurs d’asile, ainsi qu'une tante à lui et ses propres parents.

D’origine syrienne, Hasan a dû fuir Alep en 2018 à cause de la guerre pour une première étape forcée en Grèce, où il a connu les camps de migrants durant un an et demi avec Nuri (5 ans) et Sila (3 ans).

Les conditions d’accueil en Grèce furent insoutenables, les perspectives d’avenir nulles et le voici donc en Belgique où son épouse vient d’accoucher en toute sécurité, il y a deux mois, d’un petit garçon nommé Adam, leur 3ème enfant.

➡️ Les premiers masques sanitaires de la région

Hasan est tailleur de métier. Au début de la pandémie en avril de cette année, confiné dans une caravane, Hasan s’est immédiatement proposé pour la fabrication manuelle des premiers masques sanitaires qui manquaient tant.

Avec l’aide de l’asbl Ciréfasol (Citoyens et Réfugiés des Fagnes Solidaires) et le soutien de toute l’équipe Fedasil du camp, il a confectionné près de 2000 masques pour la population locale et les autres résidents du camping...

Sa mobilisation a aussitôt attiré l’attention sur les réseaux sociaux ou dans la presse (>> lire ici). Il commence à parler français. Ses enfants sont scolarisés dans l’école du village. Il a des propositions de formation et même des opportunités de premier emploi. Il montre sa réelle volonté de s’intégrer et de contribuer à la vie du pays qui l’héberge. 

➡️ Une expulsion imminente

Malgré tous ces signaux positifs, la famille vient de recevoir, ce lundi 5 octobre, un deuxième avis négatif de l’État belge. Pire encore : dès le lendemain, elle a reçu l’ordre de quitter immédiatement le camp de Polleur pour se rendre dans un centre « de retour », à Mouscron : notre pays envisagerait donc de l'expulser prochainement… en Grèce !

Leur départ est prévu ce mardi 12 octobre. Les enfants vont devoir quitter leur école dès lundi. Un avocat liégeois de renom s’est saisi de l’affaire et a introduit une requête unilatérale en extrême urgence contre cette décision.

➡️ Inimaginable... et dangereux

Au vu de la crise humanitaire catastrophique qui sévit en Grèce (suite, notamment, à l’incendie du camp de Moria), il est inutile de vous préciser que tout ceci nous paraît absolument inimaginable et que nous savons toutes et tous que ce pays ne peut actuellement accepter les retours. Hasan n'aurait donc qu'une solution : fuir à nouveau...

Au vu de la situation sanitaire belge et locale — Theux étant l’une des plus touchées actuellement par la seconde vague de coronavirus (lire ici) —, nous vous confirmons que le départ de cette famille nous paraît particulièrement dangereux. Il est à noter que le petit Adam reste extrêmement vulnérable (son carnet de vaccination est toujours vierge) et que sa maman nécessite encore des soins post-accouchement.

➡️ Nous serons fermement solidaires... soyez simplement humain !

Nous sommes nombreux et nombreuses à nous préoccuper du sort de cette famille (parmi d’autres) et résolument prêts à l’aider à s’installer à nos côtés dès l’obtention du titre de séjour : logement, accompagnement administratif, apprentissage de la langue, recherche d’emploi, etc. 

En ce début de seconde vague de la pandémie, nous vous demandons expressément de faire en sorte que :

  1. ⚠️  Le transfert de la famille vers le centre Fedasil de Mouscron soit annulé
  2. ⚠️  La procédure d’expulsion d'Hasan et sa famille soit immédiatement interrompue et réexaminée... 

Nous espérons vivement que ce dossier sera pour vous une première occasion de vous manifester et de montrer les aspects les plus humanistes de la politique que vous entendez mener en matière d’accueil des demandeurs d’asile dans notre pays.   

Nous ne manquerons pas de (vous) communiquer le vécu et l’évolution de la situation de nos amis dans les heures qui suivent et resterons à votre entière disposition pour toute information complémentaire.

Veuillez agréer, Monsieur Le Secrétaire d’État, Monsieur MAHDY, l’expression de nos sentiments les meilleurs et tous nos encouragements dans vos nouvelles fonctions.

Pour l'abl Ciréfasol,
Hubert Demolin & Stéphane Wintgens
Polleur (Theux)

Ref : 
- Courrier de FEDASIL FA00611094 du 6 octobre 2020
- Arrêt du CCE n°241589 du 29 septembre 2020 dans l'affaire RvV 243 042 / IV