Privatisation d’un quartier. Sous la pression de quelques riverains nantis ou élus !

0 a signé. Allez jusqu'à 500 !


Dans les communes de Pfastatt et Lutterbach, dans le Haut-Rhin, de nombreux panneaux SENS INTERDIT SAUF RIVERAINS sont venus fleurir les rues du quartier Saint Jean reliant Lutterbach à Pfastatt… le 22 mai 2018, surprenant ainsi tous les usagers et créant un véritable labyrinthe…

Se pose alors la question :  mais que s’est-il passé de si dangereux pour la population pour que les autorités municipales des deux communes en arrivent à de telles mesures… et ferment ce quartier sur lui-même…

Renseignements pris : (Article du 06/10/2017 de l’Alsace) des réunions de quartier invitant les riverains concernés ont été organisées où la décision aurait été prise en toute démocratie. En outre, AUCUNE discussion ou vote pour ce projet n’ont été pris lors d’une séance de conseil municipal de Lutterbach avant le 22 mai 2018.

Soyons sincères, tout le monde aimerait avoir sa rue privatisée… non ?


Les habitants en question se plaignent d’un trafic de transit très important entre Lutterbach et Pfastatt et de la vitesse excessive… (selon les renseignements pris). Or, j’ai demandé les résultats des comptages le 01 décembre 2017 mais aucune réponse n’a été donné de la part des deux maires à ce sujet. Pourquoi ne les a-t-on pas rendus public ?  

Ne veut-on pas plutôt, imposer un nouveau plan de circulation à Lutterbach – Pfastatt sous la pression de quelques riverains nantis ou élus ?

Qui sont les riverains qui vont à présent supporter cette circulation de transit « déplacée » ? Ces voitures détournées passeront désormais dans d’autres rues, créant de nouvelles plaintes et cette fois-ci justifiées pour le confort de certains !

 La concertation citoyenne mise en avant lors des élections municipales se concrétise t’elle ainsi ?

 Et qu’en est-il de notre chère devise « LIBERTE EGALITE FRATERNITE » placardée sur tous les édifices publics et inaugurée en grande pompe politicienne ? ?

Faisons-nous entendre avant qu’il ne soit trop tard. Les rues appartiennent à tout le monde, il ne doit pas y avoir de privatisation de rue, voire de quartier pour des privilégiés qui ne sont finalement que de simples citoyens comme nous tous.

Josy SCHWEBLEN

 



Tous ensemble compte sur vous aujourd'hui

Tous ensemble a besoin de votre aide pour sa pétition “À l'attention de Messieurs les maires des communes de Lutterbach et Pfastatt.: Privatisation d’un quartier. Sous la pression de quelques riverains nantis ou élus !”. Rejoignez Tous ensemble et 266 signataires.