Stasse Jean-Michel

144,060 supporters

Président-Fondateur de l'association Wolf Eyes

Started 4 petitions

Petitioning Ministre Carlo Di Antonio, bourgmestre, Bourgmestre Emmanuel Burton, L'abbaye de Villers la Ville

Stop aux montreurs d'ours en Belgique !

NEWS du 05/09/18: Même si le spectacle de Valentin à été annulé, nous n'avons aucun écrit officiel. Il faut continuer à se mobiliser (pétition)  et se tenir prêt pour les actions (qui seront maintenues  si les spectacles  (ours-rapaces) sont toujours organisés) devant l'abbaye.   Les festivités ont lieu à l'Abbaye de Villers la Ville le 14-15 et 16/09. Nous n'arrivons toujours pas a comprendre comment la Belgique qui a interdit les cirques avec animaux sauvages, il y a 4 ans, peut encore donner des autorisations pour ce genre de spectacle?? Il n'y aucune cohérence dans cette politique. La Wallonie doit tout simplement abolir ces attractions. Parution du 01/09/18 "ATTENTION : News concernant le « spectacle » de l'ours Valentin à Villers la Ville. Nos courriers adressés au Bourgmestre Burton et aux organisateurs de l’évènement qui a lieu l'Abbaye de Villers la Ville restent sans suite ! Cela s’annonce donc très mal! Le ministre aurait envoyé un courrier rappelant la législation wallonne. La législation dit que seuls les animaux domestiques déterminés par le Gouvernement sont autorisés dans les cirques et expositions itinérantes. Ce cas-ci, peut être considéré comme une exposition itinérante, c'est-à-dire, « un établissement mobile dans lequel des animaux sont exposés pour l'amusement et l'éducation du public ».« § 1er. Par dérogation à l'article 3bis, la détention et l'utilisation d'animaux dans les cirques et les expositions itinérantes sont interdites.§ 2. Le Roi fixe la liste des animaux domestiques qui, par dérogation au § 1er, peuvent être détenus et utilisés dans les cirques et les expositions itinérantes… » (Art. 3 et annexe de l’arrêté royal du 2 septembre 2005 et Art 6bis, 1° et 2°, loi du 14 août 1986). Donc, l’ours, même dressé, ne figure pas dans la liste des animaux domestiques pouvant être utilisés dans de telles activités. Les lois ne sont-elles pas faites pour être respectées ????? Nos amies juristes sont claires, la seule alternative qui permettrait à ce montreur d'ours venu de France, de faire son triste show, serait de prouver qu’il « utilise un animal à des fins de dressage, d'une mise en scène, de publicité ou à des fins similaires, dans la mesure où il est évident qu'il n’en résulte aucune douleur, ni souffrance, ni des lésions évitables » (Art 36, 9°, loi du 14 août 1986).Va-t-il jouer avec les interprétations de nos lois wallonnes afin de gagner de l’argent en utilisant son pauvre ours ? Selon les affiches de l’abbaye 3 spectacles de Valentin sont annoncés par jour et cela durant les 3 jours !! La Wallonie a interdit les cirques et les expositions itinérantes avec animaux sauvages, alors pourquoi permettre ce genre de « spectacle » navrant d’une époque révolue ??!!! Sommes-nous au Moyen Age ? N’avons-nous pas d’autres moyens de divertissement ?!! Nous demandons à ce que Monsieur Le Ministre aille au bout de ses engagements et interdise qu'un ours viennent faire le clown sur notre territoire. Wolf Eyes fera des actions pendant les 3 jours de spectacles si ce scandaleux « spectacle d’ours » est maintenu !Soyez avec nous, nous combattons par éthique !"

Stasse Jean-Michel
2,585 supporters
Petitioning Monsieur le ministre Carlo Di Antonio, Monsieur André DESMARLIERES Bourgmestre de Brugelette

Contre le projet " Terre du froid" du zoo Pairi Daiza

Je me présente, Stasse Jean-Michel, président - fondateur de Wolf Eyes Asbl. Une association qui milite depuis 7 ans contre la captivité des animaux sauvages. Je suis un ancien soigneur et dresseur de loups dans un zoo en Belgique. Stop au projet démagogue de Pairi Daiza concernant : La terre du Froid Extrait du site Pairi Daiza "LA TERRE DU FROIDLa Terre du Froid, le huitième monde de Pairi Daiza dévoile cette saison la première partie d’un projet qui s’étendra sur 18 hectares, en faisant le projet le plus ambitieux de l’histoire du parc."  Nous sommes totalement contre ce projet qui est en adéquation avec notre philosophie du bien-être animal. Plutôt qu'un long discours voici la lettre que nous avons envoyée au ministre C.Di Antonio. Nous avons besoin de votre signature pour contrecarrer ce projet. En ce moment il y a une enquête publique, elle se clôt le 29 août. Il nous reste 20 jours pour faire entendre la voix des sans voix...  Ce matin, nous avons fait appel à nos amis associatifs et Animal Sans Toi...T  a déjà répondu favorablement !  "Monsieur le Ministre Di Antonio,           Le 2 août, nous vous interpellions concernant les conditions de détention des ours polaires au Monde Sauvage d’Aywaille. Vous avez dépêché une équipe sur place afin d’analyser la situation et nous vous en remercions.           Dans la foulée, nous avons été informés du souhait du parc Pairi Daïza d’obtenir un permis d’extension afin d’y créer une « terre du froid ». Ce nouveau « monde » serait dédié aux animaux polaires et accueillerait, bien évidemment, des ours polaires. Nous nous interrogeons fortement sur le bien-fondé de cette demande.           Mon équipe et moi-même nous sommes documentés depuis une semaine sur les conditions de vie de l’ours polaire en milieu naturel. Nous avons analysé diverses études dont celles de Rémy MARION éminent spécialiste de l’espèce et auteur de plusieurs livres sur le sujet dont : « Géopolitique de l’ours Polaire » et Nicolas DUBREUIL, observateur de plus de 300 ours polaires en milieu naturel. Tous deux sont unanimes, les animaux polaires ne sont pas faits pour vivre sous nos latitudes. L’ours polaire peut d’ailleurs souffrir d’hyperthermie lorsque la température extérieure dépasse 10°. Si nous ne doutons pas que Mr Domb et son équipe mettront tout en œuvre pour créer un cadre de vie idéal, nous attirons votre attention sur le fait que l’ours polaire n’est pas adapté à une vie en groupe. C’est un animal solitaire qui rencontre sa femelle une fois par an au moment de la période de reproduction. En groupe, les ours deviennent névrotiques et leur comportement est fortement modifié. Nous joignons au présent courrier le résultat de notre analyse afin que vous puissiez prendre connaissance des autres points qui vont à l’encontre d’une vie en captivité pour l’ours blanc.          Pour toutes ces raisons et dans la continuité de nos actions visant la protection et le bien-être animal, l’association Wolf Eyes vous demande de ne pas octroyer ce permis d’extension et d’intervenir auprès des autorités compétentes afin que ce projet ne puisse aboutir. Plusieurs associations nous rejoignent par ailleurs dans notre démarche en cosignant ce courrier.        Nous espérons, à nouveau, pouvoir compter sur votre bienveillance dans ce dossier et nous restons à votre disposition pour vous apporter l’aide qu’il vous serait agréable de recevoir. Nous vous prions d’agréer, Monsieur le ministre Di Antonio, nos sincères salutations.  Pour Wolf Eyes asbl Jean-Michel Stasse, président" Je vous remercie d'avance pour votre collaboration PS : lien vers l'enquête publique : Enquête publique  

Stasse Jean-Michel
6,334 supporters