Syndicat Alizé

108,111 supporters

    Started 2 petitions

    Petitioning Emmanuel Macron, Jean-Paul Delevoye

    Réforme des retraites : ne condamnez pas l'exercice libéral des professionnels de santé

    Ce jeudi 18 juillet 2019, le Haut Commissaire à la Réforme des Retraite, Jean-Paul DELEVOYE présentait ses recommandations concernant la mise en place du nouveau Régime Universel de retraite. Comme nous le craignions, ce rapport préconise une augmentation colossale des cotisations retraite des professionnels de santé. Pour un professionnel dont le BNC s’élève à 40 000 euros :    --> les cotisations de retraite s’élèvent aujourd’hui à 6108 euros (calculs effectués selon les données actuelles de la CARPIMKO, le montant correspond aux seules cotisations de retraite : régime de base + régime complémentaire).   --> Avec la réforme, ce montant s’élèverait à 11248 euros, ce qui est insoutenable pour la plupart des cabinets de professionnels de santé libéraux. Le rapport présente des pistes pour compenser cette explosion des cotisations de retraites, mais contrairement à la hausse des taux qui est annoncée avec précision, ces compensations sont hypothétiques et très mal définies.  Les masseurs-kinésithérapeutes et plus largement les professionnels de santé ne peuvent s’accommoder d’une telle incertitude concernant la pérennité de leur exercice professionnel. Une telle mise en péril de l’équilibre économique des professionnels de santé libéraux pose, également, la question de l’accès aux soins pour l’ensemble de la population en conséquence du risque de fermeture de cabinets. Aussi, nous demandons à ce que :  les propositions de compensation soient précisées dans les meilleurs délais ; cette compensation soit intégrale pour les différents niveaux de revenu ; cette compensation ne soit soumise à aucune condition ; les mécanismes de compensation, notamment la prise en charge d'une part des cotisations retraite pour les professionnels de Santé conventionnés, soient inscrits dans la loi et soient pérennes.  Le 1er octobre se tiendra un colloque organisé par la Carpimko au sujet de l'impact de la réforme pour les praticiens libéraux, en présence de parlementaires. Si aucune garantie ne nous était donnée rapidement concernant nos demandes, nous étudierons l’opportunité d’organiser ou de rejoindre un mouvement pour montrer la détermination de  notre profession à ne pas supporter un nouvel accroissement de nos charges. Cette problématique impacte de la même façon l'ensemble des professionnels de santé, c'est ensemble que nous parviendrons à préserver l'exercice libéral.   Plus d'infos : www.alize-kine.org www.facebook.com/AlizeKine/      

    Syndicat Alizé
    11,996 supporters
    Petitioning Mme Agnès BUZYN

    Mme la Ministre, merci de respecter les compétences des Masseurs-Kinésithérapeutes !

    C'est avec stupéfaction que les masseurs-kinésithérapeutes ont pris connaissance de l'arrêté du 13 février 2018 relatif à la formation en chiropractie.Ces textes octroient aux chiropracteurs une formation reconnue à 300 ECTS, alors que les masseurs-kinésithérapeutes, professionnels de santé, bataillent depuis plusieurs années pour obtenir la reconnaissance au grade Master.Plus grave encore, cet arrêté autorise les chiropracteurs à pratiquer quasiment la totalité des actes jusqu'ici réservés aux masseurs kinésithérapeutes.Madame la ministre, la profession s'interroge sur la finalité de cette mesure.Où est la cohérence quand on attribue à des non professionnels de santé les mêmes compétences qu'une profession de santé. Quel est l'intérêt pour le patient de voir se multiplier des professions ayant des champs de compétences si ressemblant, mais avec des niveaux d'exigence aussi différents aussi bien en terme de formation que de modalités d'exercice (notamment au niveau de la possibilité de faire de la publicité). Ces mesures ne peuvent qu'apporter le trouble dans l'esprit des patients, compliquer leur compréhension du parcours de soin et au final aboutir à un retard de prise en charge.Les masseurs-kinésithérapeutes réclament : - le respect de leur champ de compétences- une articulation entre les professions de santé et les pratiques de soins non conventionnels plus claire et plus cohérente en limitant l'utilisation d'agents physiques et de techniques de physiothérapie (telles que la thermothérapie, électrothérapie, onde de choc) dans un but thérapeutique aux seuls professionnels de santé. - la possibilité pour les masseurs-kinésithérapeutes de recevoir leurs patients en première intention. Cette possibilité serait ouverte suite à un complément de formation pour orienter vers le médecin généraliste les patients dont l'état de santé ne relève pas de la kinésithérapie . Comme le montre la littérature scientifique internationale à ce sujet, l'évolution de l'état de santé des patients est améliorée dans le cas d'une prise en charge en accès direct.Plus d'infos --> www.alize-kine.org

    Syndicat Alizé
    96,115 supporters