Association Roya Expansion Nature - REN

2,975 supporters

Started 4 petitions

Petitioning Enedis

Refus des compteurs Linky en Roya

Nous, habitants de la vallée de la Roya, comme des dizaines de milliers d’autres signataires des diverses pétitions opposées au compteur Linky, pour l’une au moins des raisons énoncées ci-dessous, demandons à l’État de faire respecter la loi par la Société Enedis et de ne pas installer de compteur Linky sans la demande écrite expresse préalable de l’abonné, qui prendra ainsi ses responsabilités en connaissance de cause. Nous demandons également à nos conseils municipaux de prendre les arrêtés nécessaires pour protéger leurs administrés des dérives d’Enedis et notre patrimoine commun. Les raisons du refus des compteurs Linky Vous avez pu en entendre parler par les publicités télévisées (Direct-Energie) ou vous avez peut-être reçu une lettre d’Enedis (filiale à 100 % d’EDF, Ex-ERDF qui gère les compteurs et réseaux de distribution électrique pour le compte des communes, propriétaires des installations). LINKY est la (mauvaise) réponse française à une directive européenne de 2013 qui enjoignait les états de remplacer d’ici 2020, 80 % des compteurs par des compteurs INTELLIGENTS. Or le programme LINKY est un FAKE qui couvre en réalité une ESCROQUERIE se comptant en milliards d’euros: 1- LINKY n’est pas un compteur INTELLIGENT, c’est un compteur COMMUNIQUANT doublé d’un système de coupure et de limitation de la puissance manoeuvrables à distance, et de 7 relais télécommandables pour ouvrir ou fermer des circuits auxquels seront reliés divers types d’appareils parmi les plus consommateurs d’un gisement. Dans sa version normale il ne dispose pas d’afficheur pour que l’abonné puisse disposer des données qu’on lui promet. Il devra souscrire un abonnement particulier et aller sur internet. Il existe déjà des compteurs électroniques, de la génération ayant précédé les Linky de 2011, qui permettent le relevé à distance. Mais même pour  les compteurs électromécaniques, vous pouvez lire le chiffre du compteur et l’envoyer à votre fournisseur pour disposer de factures plus souvent. Il était également possible, depuis plus de 40 ans de disposer de tarifs différenciés jour/nuit et d’un système de télécommande permettant de couper ou de remettre l’alimentation, par exemple des chauffe-eau en journée grâce à une impulsion électromagnétique circulant sur les fils électriques et ne franchissant pas le compteur. En complément, pour certains chauffages électriques, des systèmes délesteurs automatiques autonomes permettent de couper le chauffage électrique par paliers de puissance quand d’autres équipements gros consommateurs situés dans la zone chauffée se mettent en route (lave-linge, lave-vaisselle, plaques de cuisson, four électrique), voire allumage d’une lampe témoin sur le tableau électrique du logement en période de délestage (Effacement Jours de Pointe, arrêt à distance par EDF des chaudières et chauffe-eau électrique de jour). 2- Installer des compteurs communicants revient d'abord à se débarrasser de 81 millions de compteurs ordinaires (35 millions pour l'électricité, 35 pour l'eau, 11 pour le gaz) en parfait état de marche. Les opérateurs ont beau assurer que des filières de recyclage vont être mises en place, elles ne devraient concerner que des appareils arrivés en fin de vie. Enedis se défend aussi en assurant qu'un million de compteurs est changé chaque année, mais cela montre qu'il y a un renouvellement «naturel» en 35 ans, pas en 5 ans! C'est d'autant plus grave que les compteurs actuels peuvent durer 60 ans ou plus, contrairement aux compteurs communicants qu'il faudra remplacer officiellement dans 15 à 20 ans, en réalité dans 5 à 7 ans. A peine installés, pour un coût d'au moins 5 milliards d'euros, les Linky devront donc déjà être remplacés. Mais, loin de reconnaître ses torts, Enedis présentera cette opération comme un progrès, la mise en place d'une « nouvelle génération » de Linky, « plus efficaces », «plus sécurisés», etc: c'est une ficelle utilisée depuis longtemps, des logiciels Windows aux téléphones mobiles rapidement rendus obsolètes... Ces renouvellements successifs nécessiteront d'immenses quantités d'énergie, de matières premières... et de milliards : nos milliards, qui devraient servir pour renforcer le réseau, enterrer les lignes, améliorer la distribution de l'électricité dans nos communes, et non pour doper les profits des industriels. Et cela sans compter les conséquences financières des dysfonctionnements des premiers Linkys. 3- L’avantage tant vanté pour le consommateur n’existe pas et notamment pour l’intégration plus facile des énergies renouvelables dans notre «mix énergétique»: sur la base d’une étude indépendante, l’Allemagne, toujours si prompte à s’aligner sur les règlementations européennes vu qu’elle les inspire, et qui produit beaucoup plus d’énergie éolienne et photovoltaïque que nous, a fait marche arrière, limitant aux consommations de plus de 6000kWh/an la pose d’un réel compteur intelligent https://www.lemoniteur.fr/article/l-allemagne-renonce-a-la-generalisation-du-compteurintelligent.1920289 4- Pourquoi donc le Plan LINKY? Enedis, bien que filiale à 100 % d’EDF, pour l’instant, est une société indépendante, dont le PDG et les hauts cadres rêvent, comme les autres dans notre monde de capitalisme financiarisé, de primes, de stock-options, en remerciement de leurs éventuelles performances financières: que peut-on faire comme performances en entretenant des branchements électriques via des sous-traitants et en relevant des compteurs ? Peanuts ! Car Enedis ne vend pas l’électricité c’est EDF, Engie, Direct-Energie, Agip, Enercoop, etc...qui le font, à leur conditions.Enedis est rémunérée forfaitairement! Mais des petits malins ont trouvé le filon : devenir une société de gestion de réseau dont la richesse ne réside pas dans le matériel mais dans l’acquisition en flux continu de milliards de données qui ont une valeur financière car on peut les vendre à des sociétés dont les algorithmes sont capables de tirer des renseignements sur notre mode de vie ce qui sert à adapter les offres commerciales de millions d’entreprises. Philippe Monloubou, pdg d’Enedis, déclare "Enedis est un opérateur big data qui gérera bientôt 35 millions de capteurs"https://www.journaldunet.com/economie/energie/1181724-philippe-monloubou-enedis-erdf-est-un-operateur-de-big-data/ CAPTEURS et non pas COMPTEURS, le lapsus est révélateur ! Et c’est déjà une fructueuse opération financière pour Enedis, gestionnaire du réseau de distribution qui va encaisser 750 millions d’euros de prime non justifiée que NOUS paierons (fait dénoncé par la Cour des Comptes en 2018!) 5- Linky mesure la consommation instantanée, analyse la courbe de consommation du logement et est capable, selon les modifications subies par lecourant de ce fait, s’il s’agit plutôt d’appareils chauffants (pas de modification) , de micro-ondes, tables à induction ou de moteurs ( modification de type “selfique”) ou d’électronique (modification de type capacitif). Ensuite il transmet par courant porteur en ligne (les CPL que certains pensent néfastes à la santé qui, dans un câble non blindé rayonnent des ondes hertziennes de même fréquence) à des relais d’où le signal repart par GSM (technologie hertzienne supposée aussi néfaste, mais tout le monde a un téléphone ou le wifi, ce qui n’est toutefois pas une raison pour en rajouter sans raison valable!) vers les centres serveurs d’Enedis, puis vers ceux des fournisseurs, là via des connexions internet éminemment piratables (et déjà souvent piratées). Le consommateur a accès à une petite partie de ces données, soit disant pour “gérer sa consommation” (mais en fait il ne sait que ce qu’il consomme pendant une durée donnée, généralement 6 minutes, ce qu’il peut faire tout seul avec n’importe quel compteur!) s’il s’abonne à ce service. 6- Linky seul ne permet absolument pas de “faire des économies” pour le consommateur car il faudrait pour cela qu’il connaisse précisémentsimultanément le prix de revient de l’électricité consommée à tel ou tel moment. Ces données sont disponibles normalement sur le site du fournisseur, dépendent du type de contrat et n’importe qui, même avec un vieux compteur électromagnétique peut faire des économies en pilotant ses appareils électriques via son smartphone (les appareils ménagers récents ont cette fonction et il y a des foules d’applications. Avec un contrat type jour/nuit ou EJP n’importe quel andouille devrait savoir qu’on dépense moins en consommant quand le tarif est moins cher, et encore plus en consommant moins!! Linky ne permet pas non plus de faire des économies d’énergie de manière globale sauf à utiliser la fonction “coupure”, mais on peut déjà le faireau niveau des transformateurs de quartier ou les installations des particuliers peuvent le faire toutes seules. Cette fonction est censée à la base faciliter les changements d’abonnements, mais elle sera très pratique pour couper les abonnés qui ne paient pas, quelle qu’en soit la raison. Ou bien pour permettre l'alimentation d'un parc de plusieurs millions de prises de recharge de voitures électriques… parc qui va très probablement rester virtuel. 7- les premiers Linky sont de mauvaise qualité et mal posés, ce qui augure mal de cette “révolution technique” très surestimée. D’où notamment la polémique sur les incendies qu’ils auraient déclenchés ( déjà au moins 2 morts ) , en sachant que souvent c’est la pose le principal problème, découlant directement de l’avarice d’ Enedis qui fait appel à des sous-traitants sous-payés et sous-formés, du non-remplacement des platines bois inflammables par des platines ininflammables, du mauvais serrage des câbles, etc…) 8- Enedis ment quand il prétend que l’abonné ne peut pas refuser le remplacement de son compteur par un Linky, ou que les communes, propriétaires des compteurs peuvent prendre des arrêtés sans s’y opposer (Enedis contre commune de Romilly sur Andelle : ordonnance du 14 janvier 2019 déboutant ENEDIS de sa demande de suppression de l’arrêté municipal et condamnation aux dépens) 9- Enedis incite ses sous-traitants à “passer en force” contre le refus des abonnés, ce qui est illégal. Etc…… plus de renseignements sur: http://refus.linky.gazpar.free.fr  

Association Roya Expansion Nature - REN
187 supporters
Petitioning i rappresentanti degli Stati italiano e francese e agli eletti delle regioni Liguria, Piemonte, PACA

Finanziate la linea ferroviaria Cuneo/Nice/Ventimiglia! No alla seconda galleria stradale del Tenda! Sì ai treni! No ad altre strade nelle Alpi!

Linea ferroviaria Cuneo/Nizza/Ventimiglia - sulla linea ferroviaria Cuneo/Nizza/Ventimiglia pende una grave minaccia di chiusura a causa di mancanza di fondi; - gli Stati italiano e francese si trovano ad affrontare una difficile situazione economica; - finanziamenti superiori a quelli immediatamente necessari alla sopravvivenza della linea ferroviaria sono stati comunque reperiti per il raddoppio del tunnel stradale di Tenda; - il traffico veicolare nelle due valli Vermenagna e Roya contribuisce all’inquinamento atmosferico e si aggiunge a quello delle conurbazioni cui la linea fa capo; - la sicurezza nell’attuale tunnel stradale è garantita dal senso unico alternato e dagli interventi portati a termine di recente; - la ferrovia salva le due valli dal prevedibile aumento di traffico di automobili e camion se si raddoppiasse il tunnel stradale; - le strade di accesso al tunnel sono già oggi sature di traffico; - la ferrovia offre un’alternativa fortemente competitiva dal punto di vista economico e patrimoniale; - la sua elettrificazione renderebbe possibile il trasporto merci; - la sua chiusura è fuori da ogni logica noi, abitanti e turisti di area alpina, cittadini europei, automobilisti e otociclisti, non siamo più disposti ad accettare che i finanziamenti vadano ad un progetto stradale e che allo stesso tempo manchino per garantire duratura esistenza alla linea ferroviaria. In un’epoca in cui tutti i paesi europei affermano la necessità di passare dal traffico stradale a quello ferroviario, riteniamo più che mai urgente che gli investimenti per i grandi lavori alpini siano consoni a tale indirizzo. Sì ai treni! No all’incremento del traffico veicolare nelle valli delle Alpi! Chiediamo agli eletti delle regioni Liguria, Piemonte e Provence-Alpes-Côte d’Azur di pronunciarsi per il ritiro del progetto di raddoppio del tunnel stradale di Tenda e di prendere ufficiale posizione per il trasferimento del fondi alla linea ferroviaria. Chiediamo inoltre che facciano pressione sugli organi competenti dei due Sta ti affinché la gestione della linea ferroviaria sia rinegoziata con criteri di equità ed efficacia.

Association Roya Expansion Nature - REN
285 supporters
Petitioning Aux représentants des Etats italien et français et aux élus des régions Ligurie, Piémont, PACA

Financez la ligne ferroviaire Cuneo/Nice/Ventimiglia et pas le tunnel routier du col de Tende. Oui aux trains, non au tout routier dans les Alpes !

Ligne ferroviaire Cuneo/Nice/Ventimiglia : - la ligne de chemin de fer Cuneo/Nice/Ventimiglia est gravement menacée de fermeture par manque de crédits, - les États italiens et français font face à des situations économiques difficiles, - des financements supérieurs aux besoins immédiats de la ligne sont cependant disponibles pour le doublement du tunnel routier du Col de Tende, - le trafic routier dans les deux vallées participe à la pollution de l’air en s’ajoutant aux déjà trop fortes concentrations venant des trafics urbains voisins, littoral et Piémont,- la sécurité dans le tunnel routier est assurée du fait de l’alternance et des récents travaux réalisés, - cette alternance évite aux deux vallées un trafic de voitures et de camions qui augmenterait avec le doublement, - les routes de part et d’autre du tunnel sont déjà saturées, - la ligne de chemin de fer offre une alternative à forte valeur économique et patrimoniale, - son électrification permettrait le transport de marchandises, - sa disparition est impensable,Nous habitants et touristes des massifs alpins, citoyens européens, automobilistes, motocyclistes, n'acceptons plus que des crédits soient mis sur un projet routier, et qu'en conséquence il n'y ait plus suffisamment d'argent pour pérenniser la ligne de chemin de fer existante. A l'heure où tous les Etats européens valident le nécessaire report modal de la route vers le rail, il est grand temps que les investissements concernant les grands travaux transalpins aillent dans ce sens.Oui aux trains. Non à l'explosion du trafic routier dans les vallées alpines.Nous demandons aux élus des trois régions, Ligurie, Piémont, Provence Alpes Cote d’Azur, de se prononcer pour le retrait du projet de doublement du tunnel routier du col de Tende et de prendre officiellement position pour un transfert du financement sur la voie ferrée.Nous leur demandons aussi de faire pression auprès des deux États pour obtenir que la gestion commune soit renégociée de façon équitable et efficace.     

Association Roya Expansion Nature - REN
2,187 supporters