Protection Côte Chalonnaise

883 supporters

    Started 1 petition

    Petitioning M. Le Président et les Vice-Présidents de la Communauté de Communes Sud Côte Chalonnaise, Les Maires et les élus des communes de Chenôves, Saules, Saint-Boil, et Culles-les-Roches.

    Non à la nouvelle déchetterie sur la route touristique des Grands Vins de Bourgogne

    Nous demandons de reconsidérer l'emplacement choisi pour la construction d'une déchetterie, au sud de Chenôves, à l'intersection de la D981 et de la D153. Cet emplacement nuit à notre patrimoine, au tourisme et à nos panoramas sur le vignoble. Le fait qu'une déchetterie puisse être implantée sur la route touristique la plus fréquentée de Saône et Loire reliant Mâcon, Cluny et Beaune, près de notre célèbre Voie Verte, est une contradiction totale vis-à-vis de la politique ambitieuse de promotion et de développement touristique menée par la ccScc et par le département. Selon les scénarios proposés elle occuperait de 5000 à 7500 m2 environ au pied du château du Thil à proximité de plusieurs chambres d'hôtes et de l'hôtel restaurant du Cheval Blanc. Cet emplacement nuit gravement aux riverains et aux contribuables. La vie des riverains sera bouleversée par le trafic, le bruit, et la dévalorisation de leur bien immobilier. Les dernières déchetteries du chalonnais ont été construites dans des zones d'activité artisanale ou industrielle. Les contraintes techniques sont nombreuses : ce site est traversé par un cours d'eau, par différents réseaux, téléphoniques et eaux, qu'il faudra détourner. Cela générera un surcoût qui se traduira probablement par une augmentation des taxes pour le contribuable. Les coûts de réalisation sont compris entre 1 462 000 et 2 144 000 € HT sans les coûts supplémentaires de fonctionnement de 150 000 à 200 000 € par an. Cet emplacement nuit au respect de la population et des élus locaux. Il a été évoqué et choisi depuis plusieurs années au sein de la commission environnement de la ccScc, dans la plus grande discrétion, sans aucune communication avec les citoyens, les riverains, ni même les conseils municipaux des communes concernées.  Arrêtons de bétonner la nature, de gâcher nos paysages, de nuire à notre environnement, cherchons plutôt un emplacement plus adapté. Nous proposons en alternative de revaloriser ce site en créant un verger tourné vers l’avenir avec des arbres fruitiers en variétés anciennes et régionales, des arbustes à petits fruits et des haies mellifères. Il serait accompagné de ruches, d’aménagements pour la petite faune sauvage et de signalétiques pédagogiques. Une halte pique-nique et une aire de repos seraient aménagées pour accueillir les touristes, les cyclistes, les marcheurs et les cavaliers de passage.

    Protection Côte Chalonnaise
    883 supporters