Les usagers de l'ATE

678 supporters

    Started 1 petition

    Petitioning La mairie de Clichy-la-Garenne

    NON à la délocalisation de l’ATE de l’école Louis Aragon à Clichy (92)

    Aidez nous à maintenir l'Action Théâtre Enfance (ATE) au sein de l'école L. Aragon de Clichy.  Dites  NON à son déménagement en pleine saison d’activités engagées depuis le mois de septembre alors que la mairie de Clichy n’a aucun local décent à proposer ! QU'EST-CE QUE L'ATE ? La Cie ATE (Action Théâtre Enfance) est une association Loi 1901 implantée à Clichy-la-Garenne depuis 1973 ayant pris le relais en 1988 du Théâtre de l’Ile de France (TIF) fondé par J. Sarthou, metteur en scène et précurseur de la décentralisation théâtrale en Ile de France dont la mission est à la fois artistique, culturelle et sociale. Une action artistique et culturelle :• de par son domaine d’interventions en milieu scolaire, extra-scolaire et péri scolaire qui constitue son activité principale depuis 45 ans• et de par sa politique de création et diffusion de spectacles “Jeune et tout public”, soit plus de 20 spectacles créés Une action sociale également de par son intervention privilégiée en milieu scolaire dont l’ambition est l’éveil artistique du plus grand nombre possible d’élèves clichois favorisant ainsi une démocratisation d’accès à la culture pour tous.Les finalités de son projet consistent donc à l’épanouissement de la personnalité de l’enfant, au développement de sa créativité et de son sens critique et à son ouverture sur le patrimoine artistique et culturel ainsi que sur la création contemporaine grâce à l’intervention d’artistes professionnels dans les classes de Clichy. En 1989, au regard de l’important travail réalisé par l’ATE dans les écoles de Clichy, la municipalité lance un concours d’architectes pour la construction d’une nouvelle école « autour d’un projet pédagogique novateur : le théâtre » dans laquelle des locaux sont attribués à l’association dont une salle de spectacle de 350 places. A la rentrée scolaire de 1993, cinq ans plus tard, l’ATE prend possession de son nouveau siège social dans l’école élémentaire baptisée “Louis Aragon” dont l’espace central, lieu privilégié de l’école, est constitué de la salle de spectacle. Il en résulte alors une véritable reconnaissance de l’association par la collectivité qui l’a vue naître. http://action-theatre.fr/  MAIS AUJOURD'HUI... Nous, parents et usagers de l’ATE,  citoyen de notre ville, nous avons appris que notre association, l’ATE basée à l’école Louis Aragon, est destinée à quitter les locaux qu’elle occupe actuellement dans le cadre de ses activités depuis déjà un quart de siècle. Cette décision, nous apparaît inconcevable pour plusieurs raisons qui sont rassemblées dans les lignes suivantes à travers deux parties concernant d’une part, la qualité injuste de la décision de déménagement et d’autre part, la procédure inadaptée de sa mise en forme. D’abord, le motif invoqué de rendre les locaux aux écoles, s’il apparaît légitime ne peut être recevable, dans le cas de la prise en compte de l’histoire de l’ATE dont le projet d’hébergement était inscrit à la construction de l’établissement, bien avant l’arrivée de la municipalité actuelle. Ensuite, à notre connaissance, ni l’école Aragon, par le biais de sa directrice, ni le centre de loisir qui occupe les locaux le mercredi après midi, au moment où se déroulent ses activités, n’ont réclamé cet espace. Enfin, le principe évoqué de rendre à l’école son espace n’est pertinent que si celui-ci est immédiatement réinvesti dans une activité ouverte à tous les clichois à la mesure de celle qui est aujourd’hui animée par l’ATE. Or rien de cela ne semble avoir été projeté à notre connaissance. En conséquence, la décision du déménagement de l’ATE, outre qu’elle risque de perturber le bien être des petits clichois qui la fréquentent puisqu’elle intervient en plein milieu de l’année scolaire, ne semble pas suffisamment argumentée. Mais, si le fond de cette décision nous paraît contestable, la forme, nous est encore moins supportable. D’une part, aucune concertation n’a été menée avec les personnes concernées par une décision aussi importante, ayant vocation à modifier en profondeur l’organisation de la vie quotidienne. Cette négligence est perçue par les parents usagers de l’ATE comme un mépris profond pour leur statut de citoyen contribuable de la ville. D’autre part, il est regrettable que les locaux susceptibles d’accueillir les activités de l’association ne soient pas encore définis pour un déménagement prévu sous peu. Cela laisse penser que le relogement de l’association ne se fera pas dans les mêmes conditions que celles que l’on connaît aujourd’hui. En cela, des inquiétudes  sont émises sur le confort des usagers et  sur la qualité du stockage du matériel indispensable à l’activité de l’ATE. Comme précédemment, on ne peut qu’avoir le sentiment d’un mépris pour les activités culturelles portées par les équipes fort compétentes de l’ATE à qui, nous, parents, nous faisons entièrement confiance. Pour toutes ces raisons nous, parents et usagers de l’ATE, nous demandons le maintien de notre association dans ses locaux actuels.  

    Les usagers de l'ATE
    678 supporters