La Société de L'Acadie du N.B.

2,791 supporters

    Started 2 petitions

    Petitioning Gouvernement du Nouveau-Brunswick

    ANNULONS LE CONTRAT ENTRE AMBULANCE NB ET MEDAVIE

    [ENGLISH FOLLOWS] ANNULONS LE CONTRAT ENTRE AMBULANCE NB ET MEDAVIE À l’honorable Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, en session. La pétition de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick et des soussigné(e)s, humblement soumise. ATTENDU QUE : ·      Medavie gère Ambulance Nouveau-Brunswick depuis 2007 ; ·      Depuis ce temps, Medavie n’a pas réussi à fournir un service paramédical adéquat auquel les populations rurales comme urbaines du Nouveau-Brunswick peuvent se fier ; ·      Lors des 36 derniers mois du contrat, pas moins de 14  000 appels de citoyens et de citoyennes sont demeurés sans réponse ; ·      Les lacunes en matière de services paramédicaux, comme le nombre insuffisant d’ambulances, sont particulièrement graves dans la région du Restigouche-Ouest (Kedgwick, Saint-Quentin) ainsi que dans les régions rurales du Nord-Est de la province et dans les régions rurales en général ; ·      Le manque de personnel ambulancier, et plus particulièrement de personnel ambulancier bilingue, est un problème de plus en plus inquiétant ; ·      Toutes les régions de la province méritent un service ambulancier de qualité, qu’elles soient urbaines ou rurales, anglophones ou francophones ; C’est pourquoi la pétitionnaire prie humblement l’honorable Assemblée législative de demander au gouvernement de revoir, voire d’annuler tout contrat de gestion des services ambulanciers, paramédicaux et extramuraux avec Medavie et d’offrir un service ambulancier de qualité dans toutes les régions du Nouveau-Brunswick. Et la pétitionnaire, comme il se doit, ne cessera de prier.    ___________________________________________________________________   TERMINATE THE CONTRACT BETWEEN AMBULANCE NEW BRUNSWICK AND MEDAVIE TO THE HONOURABLE LEGISLATIVE ASSEMBLY OF NEW BRUNSWICK, ASSEMBLED: THE PETITION OF THE UNDERSIGNED AND OF THE SOCIÉTÉ DE L’ACADIE DU NOUVEAU-BRUNSWICK, HUMBLY SHEWETH THAT MAINTAINING THE CURRENT CONTRACT BETWEEN AMBULANCE NEW BRUNSWICK AND MEDAVIE IS NOT IN THE BEST INTEREST OF NEW BRUNSWICK AND IS NOT SUPPORTED BY ITS CITIZENS. WHEREAS Medavie has been charged with the administration of Ambulance New Brunswick since 2007; AND WHEREAS in this time frame, Medavie has failed to implement adequate and trustworthy paramedical services in both rural and urban areas of the province; AND WHEREAS over 14 000 emergency calls have gone unanswered in the last 36 months of the contract; AND WHEREAS deficiencies in terms of paramedical services, such as a lack of properly staffed ambulances, are particularly bad in the Restigouche-West and North-East regions of the province, as well as in rural areas in general; AND WHEREAS the lack of staff, and particularly of bilingual staff, is an increasingly worrying problem; AND WHEREAS citizens in all regions of the province deserve access to adequate and reliable paramedical services, whether they be Anglophone or Francophone, urban or rural; WHEREOF YOUR PETITIONER HUMBLY PRAYS THAT YOUR HONOURABLE HOUSE MAY BE PLEASED TO ASK THE GOVERNEMENT TO CANCEL ALL CONTRACTS WITH MEDAVIE IN REGARDS TO THE ADMINISTRATION OF AMBULANCE, PARAMEDICAL AND EXTRA-MURAL SERVICES, AND AS IN DUTY BOUND YOUR PETITIONER WILL EVER PRAY. 

    La Société de L'Acadie du N.B.
    1,405 supporters
    Petitioning CBC/Radio-Canada

    Élections : Nous demandons qu'un débat des chefs en français soit offert par Radio-Canada.

    Au nom de la Société de l’Acadie du Nouveau-Brunswick (SANB), des organismes communautaires et des citoyens signataires, nous tenons à vous faire part de notre profonde déception, pour ne pas dire stupéfaction, à l’égard de la décision de Radio-Canada Acadie de ne pas tenir un débat en langue française dans le cadre de la présente campagne électorale provinciale.  À la lumière des récentes nouvelles concernant le format bilingue du débat des chefs qui sera présenté par Radio-Canada/CBC lors de la prochaine période électorale, les soussignés désirent exprimer auprès de notre diffuseur national et auprès du public leur profond désaccord avec la décision d’abolir les débats de langue française et de langue anglaise au profit d’un forum citoyen bilingue.  En tant que membres de la Concertation des organismes acadiens du Nouveau-Brunswick (COANB), et à titre de citoyennes et citoyens de l’Acadie, nous nous préoccupons énormément de l’effet néfaste que pourrait avoir un tel forum bilingue sur la capacité des francophones de recevoir une présentation adéquate des enjeux qui les préoccupent directement. L’interprétation simultanée n’est pas acceptable à l’égard de la prestation d’un service et l’est encore moins dans le contexte d’un débat des chefs, lors duquel le peuple forme son opinion au sujet de son prochain leader politique.  Comme vous le savez très bien, la langue française est une langue officielle au Nouveau‑Brunswick. Radio-Canada, en tant société de la Couronne et diffuseur public, se doit donc de respecter cette réalité et de tenir compte de la spécificité de la communauté acadienne et francophone dans sa programmation électorale. Les francophones de cette province méritent un espace où seront débattus les enjeux qui touchent directement à leur réalité, et méritent d’entendre les points de vue des différents partis dans leur langue maternelle.  Un débat en français permet également aux électeurs d’évaluer la capacité des différents chefs de parti de s’exprimer dans cette langue; une compétence révélatrice du degré de leur engagement envers le respect des droits linguistiques et des enjeux de la communauté acadienne et francophone de la province. La tradition du débat des chefs en français doit être préservée.  Après 50 ans de bilinguisme officiel au Nouveau-Brunswick, il est inadmissible que notre diffuseur national prenne une pareille décision aux dépens du respect de la communauté acadienne et francophone de notre province. Permettez-nous d’être très clairs : cette décision est inacceptable pour les Acadiennes et les Acadiens de notre province et nous exhortons Radio-Canada/CBC de revenir immédiatement sur sa décision d’offrir un seul forum citoyen bilingue lors de la prochaine période électorale.                                                                                                                     Certes, les partis politiques ont le choix de participer à tout événement du genre ou non. Cela dit, Radio-Canada doit à tout prix demeurer fidèle à son mandat et s’assurer que le droit de la communauté acadienne d’être bien informée dans sa langue soit respecté.  Radio-Canada doit également s’assurer que les questions posées, dans le cadre d’un débat des chefs, correspondent à la spécificité de cette communauté, ses enjeux et ses réalités.    Espérant que vous reviendrez sur votre décision, qui fait rupture avec la tradition et l’état du développement de l’Acadie de 2018, nous vous prions d’agréer, Madame Francoeur, l’expression de nos meilleurs sentiments. Si la question des langues officielles vous est importante, vous pouvez gratuitement devenir membre de la SANB au lien suivant : https://portail.sanb.ca/inscription/ Nous vous encourageons à signer la demande et à laisser vos commentaires face à cette situation.

    La Société de L'Acadie du N.B.
    1,386 supporters