GILET VERT

14,522 supporters

    Started 3 petitions

    Petitioning opinion publique

    Boycott de tous les produits de l'agrobusiness brésilien

    BOYCOTT DE TOUS LES PRODUITS DE L'AGROBUSINESS BRESILIEN L'urgence sociale, démocratique et écologique guide notre action, le boycott est notre arme.  Notre planète est dans une situation écologique dramatique. Depuis 1992, les forêts ont perdu 1,2 milliard de km², la faune sauvage a chuté de près d'un tiers, les pollutions industrielles s'étendent partout, les émissions de gaz à effet de serre et les températures battent des records.  En dépit de ses réalités alarmantes, le plan du président brésilien, Jair Bolsonaro, de son gouvernement et de ses partenaires industriels et lobbyistes est simple : accroître toujours plus l'exploitation industrielle des terres pour satisfaire leur pouvoir et leur enrichissement. Pour cela, ils n'hésitent pas à appliquer une politique d'intimidation et de terreur à l'endroit des populations amérindiennes et de tous ceux et celles qui s'opposent à la dévastation en cours. Nous considérons la forêt primaire d'Amazonie et les écosystèmes fragiles brésiliens comme un bien commun des populations autochtones et, au delà, comme un bien commun de toute l'humanité. Nous entendons aussi répondre à l'appel lancé à l'opinion internationale par la Coordination des peuples indigènes du Brésil en avril 2019 : "Nous demandons aux consommateurs de boycotter les produits issus de l’agrobusiness brésilien, jusqu’à ce que le gouvernement prenne en considération la question des démarcations de terre et des violences contre les indigènes. Car nous voulons la paix et nos peuples veulent vivre enfin une vie juste et digne. » (1) En conséquence nous boycottons et appelons à un boycott massif de l'ensemble des produits commercialisés par les entreprises qui soutiennent la politique écocidaire du gouvernement de Jair Bolsonaro : viandes bovines et de volailles, soja, maïs, fruits et jus de fruits, café, sucre de canne, cosmétiques, bois et meubles... Notre action ne cible pas le peuple brésilien mais les acteurs politiques, économiques et financiers. Nombre de banques, de compagnies et d'investisseurs étrangers, notamment européens et nord américains participent indirectement à la destruction de l'environnement et à la violation des droits des peuples. Les acteurs du commerce équitable et les entreprises brésiliennes qui répondent à des standards rigoureux dans le respect des droits humains et de l'environnement ne sont pas concernés par notre action. Nous les assurons au contraire de tout notre soutien. (1) Sônia Guajajara, présidente de la Coordination des peuples indigènes du Brésil

    GILET VERT
    1,158 supporters
    Petitioning Députes, opinion publique

    La croissance du trafic aérien est contraire à l'urgence écologique

    L'avion est le plus polluant des moyens de transport et l'aviation est un des seuls secteurs industriels au monde qui n’a aucun objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre. Les lobbies de l'industrie aéronautique qui influencent les décideurs politiques ambitionnent de doubler, voire de tripler ou quadrupler la croissance du secteur au niveau international d'ici à 2050.  L’Organisation de l’Aviation Civile Internationale indique qu’un total de 4,3 milliards de passagers ont été transportés par avion sur des services réguliers en 2018, soit une augmentation de 6,1% par rapport à l’année précédente. Euphorique, l'OACI prévoit de former 620 000 nouveaux pilotes dans les dix prochaines années. La multiplication des appareils entraîne l'urbanisation et la construction d'aéroports toujours plus gigantesques. En Europe, 28 nouveaux aéroports, qui sont également des zones commerciales, sont en projet ou à l'étude.  A l'heure où des membres de la communauté scientifique craignent le point de rupture du système Terre, ne cessent d'alerter sur la gravité du dérèglement climatique et exhortent notre société à réduire de façon drastique l'exploitation et la combustion des énergies fossiles, la croissance fulgurante du transport aérien relève d'une vision à court terme fondamentalement suicidaire. La loi d'orientation des mobilités est examinée en séance publique à l'Assemblée nationale à partir du 3 juin 2019. Citoyens conscients de l'urgence environnementale et climatique, nous apportons notre soutien aux députés qui déposent des amendements visant à réduire l'utilisation de l'avion au profit des moyens de transport les moins polluants, notamment du transport ferroviaire, et à mettre fin aux niches fiscales sur le kérosène accordées au transport aérien.

    GILET VERT
    450 supporters
    Petitioning citoyens

    Gilet Vert : les transitions, ça urge !

    LES TRANSITIONS, CA URGE ! Transitions culturelle, solidaire, démocratique et écologique La pétition des Gilets Verts https://www.facebook.com/gilet.vert.transition/ Gilet Vert est une très jeune dynamique citoyenne née sur facebook sur l'initiative de responsables, de bénévoles et de professionnels de l'action socioculturelle. Elle a regroupé en deux semaines plus de 20.000 personnes issues de milieux et générations diverses, des grandes agglomérations, des zones périphériques et une représentation importante des territoires ruraux. Exigeante et déterminée, la dynamique Gilet Vert est en cours de structuration dans une trentaine de départements.  Mobilisés au sein des Gilets Verts, nous partageons l'exaspération sociale qui s'exprime actuellement dans notre pays à travers la mobilisation des Gilets jaunes. Nos fins de mois sont également rendues difficiles en raison des taxes sur les carburants et par le coût de la vie en général.  Nous constatons que le développement économique de notre société, dévastateur pour l'environnement,  ne permet pas non plus de conjurer les frustrations sociales. Bien au contraire, il génère partout des inégalités invraisemblables. Nous constatons que les institutions, les formes de représentation et d'implication démocratiques de nos sociétés sont clairement inadaptées aux enjeux de notre époque. Nous devons innover à tous les niveaux. Nous avons une conscience aigüe des enjeux écologiques. Il ne se passe pas une semaine sans que la communauté scientifique ne nous alerte sur le chaos climatique à venir et qui, en partie est déjà là. Elle nous alerte sur la dégradation partout des écosystèmes et l'effondrement de la biodiversité à l'échelle planétaire. Nous-mêmes en sommes les témoins dans nos campagnes, sans abeilles ni chants d'alouettes. Des règles internationales ne permettent pas à nos représentants de répondre aux attentes et aux besoins des populations dans le cadre des limites naturelles. Nous exigeons donc de nos représentants qu'ils consacrent leur énergie à rapidement changer ces règles. Ce qui est déjà difficile à négocier face à la colère populaire est impossible avec la Nature.  On n'invite pas la Nature à s'asseoir à une table de négociation. Face à elle, les hommes n'ont rien à négocier, c'est elle qui décide. Les transitions solidaire, démocratique et écologique s'accompagnent d'une quatrième et indispensable transition : la transition culturelle. Plus que d'innovations technologiques, nous avons urgemment besoin de changer notre regard, nos systèmes de valeurs et nos comportements, nous affranchir du consumérisme, de la société du divertissement permanent et de la primauté de la compétition sur toute la vie sociale. Nous avons besoin d'évoluer individuellement et collectivement, d'être plus attentifs et coopératifs, de prendre soin du vivant et les uns des autres. Les Gilets Verts s'engagent et appellent à l'engagement de notre société toute entière en faveur de ces mesures urgentes : 1. Financer la transition écologique et solidaire par le rétablissement de l'Impôt de solidarité sur la fortune, par la lutte contre l'évasion fiscale, par la taxation des émissions des gaz à effet de serre et par l'instauration d'une taxation sur les transactions financières. 2. Faire de la lutte contre le dérèglement climatique, la dégradation des écosystèmes et l'effondrement de la biodiversité, les urgences absolues de notre époque. 3. Entendre et renforcer la participation des jeunes générations et des personnes économiquement et socialement exclues dans les décisions prises par notre société. Agir contre les causes des migrations forcées et favoriser les migrations choisies. 4. Réduire drastiquement l'impact du transport aérien et maritime, incompatible avec l'urgence écologique.  5. Développer partout les alternatives à l'usage de la voiture individuelle, favoriser la gratuité des transports collectifs les moins polluants, tout particulièrement dans les territoires ruraux. 6. Financer massivement les alternatives pour permettre à notre société de s'affranchir de sa dépendance aux énergies fossiles et polluantes et des produits dérivés du pétrole. 7. Investir dans le transport fluvial et le transport ferroviaire de marchandises et assurer une desserte du transport public ferroviaire qui réponde véritablement aux besoins des populations. 8. Exiger un moratoire sur le développement des zones commerciales. Revitaliser les centres-villes, les territoires périurbains et ruraux en s'appuyant notamment sur la richesse des savoir-faire locaux et le développement de nouvelles activités économiques et de lieux socioculturels, conditions incontournables de la cohésion sociale et de la démocratie locale. 9. S'inspirer des initiatives socialement et écologiquement innovantes déjà existantes dans les territoires et dans d'autres pays. Favoriser l'émergence de la société des biens communs  : agriculture urbaine, eau, logement, logiciels libres, monnaies alternatives, médias... 10. Accélérer la transition agricole et alimentaire en favorisant les circuits courts, les projets de permaculture et en augmentant les aides à l'agriculture paysanne et biologique. Réduire la consommation de viande et sensibiliser l'opinion publique à la cause animale. 11. Développer partout les projets de l'économie sociale et solidaire, accorder une véritable dignité sociale et financière aux métiers de l'aide à la personne et faire de l'urgente transition écologique le premier secteur d'activité des nouvelles générations.

    GILET VERT
    12,914 supporters