FNEC-FO 52 - FCPE52 - PEEP52

40 supporters

    Started 1 petition

    Petitioning Emmanuel Macron, Jean-Michel Blanquer

    Sauvons l’Éducation des nos enfants

    Un collectif de citoyens de l’ensemble du département de la Haute-Marne, soutenue par les associations de parents FCPE et PEEP et par le syndicat FO, souhaite lancer un cri d’alerte au gouvernement et aux élus…. Alors que le gouvernement a débloqué 600 milliards d’euros au titre du plan de relance, dont bénéficient les entreprises qui continuent à licencier, aucune des mesures d’urgence qui s’imposaient pour les écoles, les collèges et les lycées n'ont été prises : un recrutement massif de personnels, notamment des enseignants, pour alléger les effectifs dans les classes, protéger la santé des personnels et des élèves, tout en garantissant que tous les élèves reçoivent en classe l’enseignement auquel ils ont droit ;un recrutement massif d’agents pour entretenir et désinfecter les locaux ;mettre en place de véritables mesures de protection ;abroger les réformes du bac et du lycée, de Parcousup pour garantir aux élèves l’égalité des droits devant l’instruction. Mars 2020, M. le Président nous annoncait que nous étions en guerre, et que s’est-il passé pour gagner cette guerre ? Rien, les lits d’hospitalisation continuent d’être fermés et les postes sont toujours supprimés dans l’Éducation Nationale (pour notre département c’est 20 fermetures de classes, 18 postes dans le second degré sans compter les autres personnels) justifiées par des logiques comptables et statistiques. L’humain est purement et simplement ignoré et remplacé par des « moyens » ou, dans la vision peut-être la plus humaine, des ETP. La situation du télétravail aujourd’hui signifie : ·         Pour les parents d’élèves : cumuler notre travail (ou télétravail), les tâches ménagères, s’occuper des petits et faire l’enseignement à la maison : ce cauchemar vécu en 2020 ne devait pas recommencer ! Auquel il faut rajouter les craintes de soucis psychologiques dans la vie de nos enfants ·         Pour les élèves, dont la scolarité a été tronquée, cela signifie vivre dans l’angoisse permanente pour leurs enseignements, pour les examens, pour leur avenir… Les suites psychologiques qui vont perturber leur vie pendant dont longues années avec parfois des effets irréversibles, que l’ensemble des politiciens et médecins reconnaissent. ·         Pour les personnels : s’organiser sans consignes claires, avec des pressions constantes pour mettre en place un enseignement dégradé à distance, qui n’a rien à voir avec de l’enseignement, et pour demain des postes sur plusieurs établissements éloignés de plusieurs dizaines de kilomètres.. Pour que la Haute-Marne redevienne dynamique, il faut maintenir un service éducatif et hospitalier de qualité et complet, sinon comment voulez-vous faire venir des entreprises dans un dessert ou les enfants des salariés ne pourront étudier (du moins sans les mêmes choix et chances qu’ailleurs) et où il faut des mois et des heures de route pour consulter un médecin. Il faut changer de politique ! Pour un maintien des postes et l’ouverture de tous les postes nécessaires pour l’école de la Haute-Marne. Pour un changement de politique au sein de l’Éducation Nationale.

    FNEC-FO 52 - FCPE52 - PEEP52
    40 supporters