Fairtrade Canada

39 supporters

To support the principles of trade justice and sustainable development by maximizing the benefits of Fairtrade to farmers and workers, increasing the sales of Fairtrade certified products in Canada and supporting the work of others to advance our vision. /// Appuyer les principes de la justice commerciale et du développement durable en maximisant les avantages Fairtrade retirés pour les agricultrices et les travailleurs, en augmentant les ventes de produits certifiés Fairtrade au Canada et en appuyant le travail des autres dans le but de faire progresser notre vision.

Started 10 petitions

Petitioning food service providers, Sustainability Office, WUSC committee, Advisory Committee

I Want More Fairtrade Products at Vanier College

Millions of farmers and workers in the Global South work hard to provide the things we depend on to get us through each semester – the coffee in our mugs, the bananas in our breakfast, the tea at our study break, the chocolate pick-me-up. We may think that by simply purchasing these goods, the farmers and workers who produce them will benefit. But unless those goods are sustainably sourced and traded under terms like Fairtrade, they often don’t. Global supply chains and a legacy of trade exploitation often squeeze out the most vulnerable and keep the poorest link in that chain from thriving – the farmers themselves. When farmers aren’t paid a fair wage: They can only afford to feed their families one meal a day They can’t afford medical care They don’t have enough money to send their children to school They can’t afford to invest in better farming practices Fairtrade exists to change this by ensuring farmers get a better and more stable income, helping transform entire communities. But in order to be ethical consumers and support the farmers and workers who sustain our daily lives, we need to have the option to buy Fairtrade products on campus. During this year’s Fair Trade Campus Week, I had a chance to try a variety of Fairtrade products, and I would like to continue to support these businesses. I call on Vanier College to feed empowerment rather than exploitation by offering more Fairtrade products on campus.

Fairtrade Canada
15 supporters
Petitioning associations étudiantes, comité Campus équitable, services alimentaires

Je veux plus de produits équitables à l'Université de Sherbrooke

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite l'Université de Sherbrooke à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant plus de produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning Bureau de développement durable, services de l’Association des étudiants, services alimentaires

Je veux plus de produits équitables à Polytechnique

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite l'École Polytechnique de Montréal à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant plus de produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning Food and Dining Services, Student Housing and Hospitality Services

I Want More Fairtrade Products at McGill

Millions of farmers and workers in the Global South work hard to provide the things we depend on to get us through each semester – the coffee in our mugs, the bananas in our breakfast, the tea at our study break, the chocolate pick-me-up. We may think that by simply purchasing these goods, the farmers and workers who produce them will benefit. But unless those goods are sustainably sourced and traded under terms like Fairtrade, they often don’t. Global supply chains and a legacy of trade exploitation often squeeze out the most vulnerable and keep the poorest link in that chain from thriving – the farmers themselves. When farmers aren’t paid a fair wage: They can only afford to feed their families one meal a day They can’t afford medical care They don’t have enough money to send their children to school They can’t afford to invest in better farming practices Fairtrade exists to change this by ensuring farmers get a better and more stable income, helping transform entire communities. But in order to be ethical consumers and support the farmers and workers who sustain our daily lives, we need to have the option to buy Fairtrade products on campus. During this year’s Fair Trade Campus Week, I had a chance to try a variety of Fairtrade products, and I would like to continue to support these businesses. I call on McGill University to feed empowerment rather than exploitation by offering more Fairtrade products on campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning Sustainability Services, Environmental, Health & Safety, food services

More Fairtrade Products / Plus de produits équitables at Concordia

* Le français suit Millions of farmers and workers in the Global South work hard to provide the things we depend on to get us through each semester – the coffee in our mugs, the bananas in our breakfast, the tea at our study break, the chocolate pick-me-up. We may think that by simply purchasing these goods, the farmers and workers who produce them will benefit. But unless those goods are sustainably sourced and traded under terms like Fairtrade, they often don’t. Global supply chains and a legacy of trade exploitation often squeeze out the most vulnerable and keep the poorest link in that chain from thriving – the farmers themselves. When farmers aren’t paid a fair wage: They can only afford to feed their families one meal a day They can’t afford medical care They don’t have enough money to send their children to school They can’t afford to invest in better farming practices Fairtrade exists to change this by ensuring farmers get a better and more stable income, helping transform entire communities. But in order to be ethical consumers and support the farmers and workers who sustain our daily lives, we need to have the option to buy Fairtrade products on campus. During this year’s Fair Trade Campus Week, I had a chance to try a variety of Fairtrade products, and I would like to continue to support these businesses. I call on Concordia University to feed empowerment rather than exploitation by offering more Fairtrade products on campus. --- Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite l'Université Concordia à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant plus de produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning Service cafétéria, Direction générale, Service de développement durable

Je veux des produits équitables au Collège de Rosemont

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite le Collège de Rosemont à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant des produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
11 supporters
Petitioning conseil d’administration, Comité d’action et de concertation en environnement, fournisseurs de services

Je veux des produits équitables au Cégep Édouard-Montpetit

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite le Cégep Édouard-Montpetit à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant des produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning fournisseur alimentaire, Le Comité d’action et de concertation en environnement

Je veux des produits équitables au cégep du Vieux Montréal

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite le Cégep du Vieux Montréal à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant des produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
1 supporter
Petitioning services alimentaires, membres du conseil d’administration du Magasin du Monde

Je veux plus de produits équitables au Cégep de Sorel-Tracy

Des millions d’agricultrices et de travailleurs du Sud travaillent fort pour fournir les biens sur lesquels nous dépendons pour passer à travers chaque semestre – le café dans nos tasses, les bananes qui s’ajoutent à notre déjeuner, le thé pris au moment de la pause, le chocolat pris sur le pouce. Nous pouvons penser qu’il suffit d’acheter ces produits pour que les agricultrices et les travailleurs qui les produisent en tirent profit. Cependant, à moins que ces produits ne proviennent de ressources durables et qu’ils ne soient commercialisés selon des modalités comme celles de Fairtrade, ce ne sera pas le cas. Les chaînes d’approvisionnement mondiales et les pratiques qui soutiennent l’exploitation commerciale ont pour conséquence de marginaliser les plus vulnérables et maintenir les plus pauvres — c’est-à-dire les agricultrices et les agriculteurs — dans cet engrenage, les empêchant ainsi de s’épanouir. Lorsque les agricultrices et les agriculteurs ne reçoivent pas un salaire juste : Elles et ils peuvent offrir à leur famille qu’un seul repas par jour  Elles et ils ne peuvent pas se permettre de soins médicaux Elles et ils n’ont pas suffisamment d’argent pour envoyer leurs enfants à l’école  Elles et ils ne peuvent pas se permettre d’investir dans de meilleures pratiques agricoles Fairtrade existe pour changer cela. Il fait en sorte que les agricultrices et les agriculteurs bénéficient d’un revenu meilleur et plus stable et cela aide à transformer des communautés entières. Cependant, si nous voulons être des consommatrices et des consommateurs éthiques, tout en appuyant les agricultrices et les travailleurs qui soutiennent notre vie au quotidien, il faut avoir la possibilité d’acheter des produits équitables sur les campus. Au cours de la Semaine du campus équitable de cette année, j'ai eu l'occasion d'essayer une variété de produits équitables et j'aimerais continuer à soutenir ces entreprises. J’invite le Cégep de Sorel-Tracy à avoir faim d’équité plutôt que de nourrir l’exploitation, en offrant plus de produits équitables sur le campus.

Fairtrade Canada
6 supporters
Petitioning food services, Administrative Services

I Want More Fairtrade Products at CEGEP Champlain

Millions of farmers and workers in the Global South work hard to provide the things we depend on to get us through each semester – the coffee in our mugs, the bananas in our breakfast, the tea at our study break, the chocolate pick-me-up. We may think that by simply purchasing these goods, the farmers and workers who produce them will benefit. But unless those goods are sustainably sourced and traded under terms like Fairtrade, they often don’t. Global supply chains and a legacy of trade exploitation often squeeze out the most vulnerable and keep the poorest link in that chain from thriving – the farmers themselves. When farmers aren’t paid a fair wage: They can only afford to feed their families one meal a day They can’t afford medical care They don’t have enough money to send their children to school They can’t afford to invest in better farming practices Fairtrade exists to change this by ensuring farmers get a better and more stable income, helping transform entire communities. But in order to be ethical consumers and support the farmers and workers who sustain our daily lives, we need to have the option to buy Fairtrade products on campus. During this year’s Fair Trade Campus Week, I had a chance to try a variety of Fairtrade products, and I would like to continue to support these businesses. I call on Cegep Champlain-St. Lawrence to feed empowerment rather than exploitation by offering Fairtrade products on campus.

Fairtrade Canada
1 supporter