Fédération CGT Commerce et Services

6,802 supporters

Lutter, contester, négocier et défendre les droits des travailleurs dans les secteurs du Commerce, des Services et de la Distribution.

Started 2 petitions

Petitioning Emmanuel Macron, Edouard Philippe

EXIGEONS LE REMBOURSEMENT DE L’ARGENT PUBLIC QUI PROFITE AUX ACTIONNAIRES !

CARREFOUR : 400 millions d’euros de CICE ainsi que d’aides publiques en 2018. Plus de 7 000 emplois supprimés dans ce groupe en deux ans. 517 millions d’euros reversés aux actionnaires en 2018. CASINO : 34 millions d’euros au seul titre du CICE en 2018. Plus de 1 000 emplois disparaissent par an depuis cinq années. 343 millions d’euros reversés aux actionnaires en 2018. AUCHAN : 88 millions d’euros en 2018 au titre du CICE. Plus de 2 000 postes supprimés. 313 millions d’euros reversés aux actionnaires en 2018. L’Etat a versé gracieusement 522 millions d’euros d’argent public rien qu’à ces trois grands groupes de la distribution, sans contrepartie ni contrôle ! Cet argent public avait pour principal objectif de permettre aux entreprises de créer des emplois. Or, pour ces trois enseignes, ce sont plus de 10 000 emplois supprimés en 2018 ! Et dans la même années, les actionnaires de Carrefour, Casino et Auchan ont perçu plus d’1 milliard d’euros. Ces trois grands distributeurs ont donc utilisé l’argent public pour licencier des salariés et verser des dividendes aux actionnaires. Sur le plan national, en 2018, le cumul CICE / allègements de cotisations sociales s’élève à plus de 40 milliards d’euros ! Cette situation est connue de tous et le gouvernement ne réagit pas. Alors à nous de réagir et d’exiger le remboursement de cet argent public, afin qu’il soit réinvesti dans nos services publics (hôpitaux, écoles…).

Fédération CGT Commerce et Services
2,182 supporters
Petitioning Emmanuel Macron

Le dimanche, c'est toujours non !

Depuis toujours, la Fédération CGT Commerce et Services est opposée au travail du dimanche. Malgré les attaques et les réformes successives, nous devons tenir et continuer à nous battre pour convaincre les consommateurs et les salariés que les ouvertures des magasins le dimanche ne créeront jamais d’emploi et surtout, nous voyons aujourd’hui que les enseignes qui avaient promis des compensations salariales reviennent sur leur promesse. Nous réaffirmons que ces ouvertures dominicales sont des questions sociétales. Ouvrir les magasins le dimanche engendrera automatiquement des conséquences sur les autres professions (banque, crèche, poste, garderie, etc.) qui seront dans l’obligation d’ouvrir. Cela nous amènera à travailler 7 jours sur 7 et à banaliser le travail du dimanche. Notre Fédération reste fermement opposée aux ouvertures des magasins le dimanche et exige le droit à deux jours de repos consécutifs dont le dimanche. Pour les services ou les professions travaillant le dimanche à cause de leur activité (hôtels, cafés, restaurants, prévention sécurité, parcs de loisirs, etc.), nous exigeons le droit à un dimanche par mois. Les dimanches doivent être majorés à 100% et récupérables. Ne nous laissons pas embarquer par le matraquage médiatique qui voudrait nous faire croire que tous les salariés sont volontaires pour travailler le dimanche avec des primes dérisoires. La Fédération exige un travail à temps plein à 32 heures pour tous et un SMIC à 1800 euros.C’est tous ensemble que nous gagnerons cette bataille !

Fédération CGT Commerce et Services
4,620 supporters