Comité de défense et de développement du Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation

19,538 supporters

    Started 1 petition

    Petitioning Mairie de Romans sur Isére, Marie-Hélène Thoraval

    Sauvegarde du Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation de Romans / Isère

                                          NON À  LA  FERMETURE DU                MUSÉE DE LA RÉSISTANCE ET DE LA  DÉPORTATION   Cette pétition fait suite à la décision unilatérale du maire de Romans de fermer de façon arbitraire le Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation de Romans sur Isère. Le 19 mai, jour de réouverture post- confinement des édifices publics, plusieurs membres du comité de défense du Musée, qui s’était constitué après l’annonce de la municipalité de déplacer le Musée aux archives municipales, se sont présentés devant les portes du Musée à l’heure d’ouverture. Comme ils le pressentaient, alors que le Musée de la chaussure ouvrait ses portes, celles du Musée de la Résistance restaient fermées. Ces deux Musées cohabitent dans l’espace visitation depuis leur création. Le Musée de la Résistance a été créé en 1972 à l’initiative d’anciens Résistants dont il ne reste aujourd’hui qu’un seul survivant. Depuis l’annonce du transfert du Musée aux archives municipales, nous avions des craintes quant à son avenir. Dans un courrier en date du 07/04/2021, Ludovic Guigal et Laurent Jacquot, chargés du devoir de mémoire à la municipalité, écrivaient : « L’espace visitation à Romans dans lequel s’inscrit le Musée de la Résistance, est au cœur d’un vaste projet de rénovation. Le site ne sera plus accessible pour plusieurs années dès que les travaux commenceront » Or, les travaux n’ont pas commencé. La fermeture du Musée de la Résistance n’est donc pas liée aux travaux sinon le Musée de la chaussure n’aurait pu ouvrir. Il s’agit d’une décision politique abjecte qui conduit à la disparition du Musée de la Résistance et de la Déportation. Si on avait un doute, le site internet du Musée a également été fermé. La disparition de ce Musée est une atteinte à la mémoire de ceux qui l’ont créé avec le souci de perpétuer le souvenir de cette période tragique, si importante pour notre histoire locale et nationale, ainsi qu’un profond mépris envers tous ces Résistants qui ont combattu au péril de leur vie pour la libération du pays. Quelles peuvent être les motivations de ces élus pour prendre cette décision inique ? Notre ville ne peut que s’enorgueillir de posséder un lieu de mémoire, où les événements locaux et nationaux de cette période tragique contribuent à perpétuer le devoir de mémoire.   Comité de défense et de développement du Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation de Romans sur Isère. 5, impasse André Chénier 26100 Romans

    Comité de défense et de développement du Musée de la Résistance en Drôme et de la Déportation
    19,538 supporters