Collectif ETIQ

4,701 supporters

    Started 1 petition

    Petitioning Le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI)

    Non à la réforme du Programme de l'expérience québécoise (PEQ) !

    Après le tollé général suscité l’automne dernier par la première mouture de la réforme du PEQ, le Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Inclusion (MIFI) avait promis de revoir sa copie (consultation, droits acquis, etc.). Le 28 mai dernier, le MIFI a publié une nouvelle mouture de sa réforme. « Tout changer pour que rien ne change ». Tel pourrait être le résumé de cette nouvelle mouture. En effet, non seulement la promesse faite par le Premier ministre à l’automne dernier de garantir les droits acquis pour les personnes scolarisées n’est pas respectée, mais la nouvelle réforme complexifie et rallonge de manière injuste, inopportune et contre-productive le processus d’immigration. Ainsi, le traitement des demandes passera de vingt jours à six mois. La durée de l'expérience de travail exigée varie selon le type de diplôme. Il faudra par exemple avoir deux années d'expérience, à temps plein, au cours des trois dernières années, pour les personnes ayant un diplôme d'études professionnelles (DEP). Une année d'expérience sera demandée, dans les deux années précédant la demande, pour ceux qui ont obtenu un baccalauréat, une maîtrise, un doctorat ou un diplôme d'études collégiales (techniques). Ces expériences n'ont pas nécessairement besoin d'être en lien avec le domaine de formation. Elles devront cependant être acquises dans des domaines d'emploi de niveau 0, A ou B de la Classification nationale des professions. Cela ferme la porte par exemple à l'expérience acquise dans le domaine agricole ou comme serveur. Plus grave encore, la nouvelle mouture ne prend pas en compte l’expérience acquise pendant le parcours universitaire, plus particulièrement dans le cas des étudiantes et étudiants des cycles supérieurs. En clair, les contrats de travail comme chargés de cours, assistants d’enseignement, auxiliaires d’enseignement ou de recherche ; toutes les expériences professionnelles et les compétences multiples, utiles et transversales acquises durant vos études ne sont pas considérées comme pertinentes pour souscrire au PEQ. Notons également que cette réforme du PEQ aura un incident négatif sur le rayonnement du Québec à l’étranger, sur l’attractivité de ses universités et sur la vitalité de ses régions comme l’ont souligné à maintes reprises l’ensemble des universités, des partis politiques de l’opposition et de nombreux groupes étudiants, syndicaux et communautaires. La réforme du PEQ affectera aussi les travailleurs temporaires étrangers. En effet, l'expérience de travail exigée au Québec afin de pouvoir être admissible au programme, et donc demander un Certificat de sélection du Québec (CSQ), passera de 12 mois à 36 mois. Cette situation aura pour effet, entre autres, d'augmenter le recours aux permis de travail fermés, c’est-à-dire des permis qui lient la personne à un seul employeur. Or, ce type de permis en plus de réduire la mobilité, la liberté, et l’avancement professionnel des individus est associé à des abus abondamment documentés. Pour toutes ces raisons (la liste est loin d’être exhaustive), nous vous invitons à signer massivement cette pétition pour marquer votre opposition à la nouvelle mouture du PEQ. Puisque le projet de réforme fait l’objet d’une prépublication, un délai de 30 jours permet d’éventuelles modifications avant l’entrée en vigueur de cette réforme. Rien n’est pour l’instant perdu. Mais tout dépend de nous. C’est le moment plus que jamais de nous mobiliser contre cette réforme inopportune, injuste et inhumaine. Signez et faites signer cette pétition. Faisons entendre notre voix. Solidairement. Le Collectif ETIQ, le STEP et l'AELIÉS

    Collectif ETIQ
    4,701 supporters