Carrière Vivante et Vigile Verte

2,097 supporters

Mouvement citoyen préoccupé par le devenir de la carrière de La Prairie suite à la fermeture de la briqueterie Meridian (août 2017), qui milite en faveur de la renaturalisation et de l'aménagement d'infrastructures vertes pour le bénéfice de tous.

Started 1 petition

Petitioning Ville de La Prairie, MRC de Roussillon

Avenir de la carrière de La Prairie : STOPPEZ les travaux et CONSULTEZ les citoyens!

En août 2017, les citoyens de La Prairie apprenaient avec surprise la fermeture imminente de la briqueterie après plus de cent ans d’opération. Au même moment, ils étaient informés du changement d’usage de ce lieu qui passait d’une affectation du territoire industrielle à multifonctionnelle, et de l’adoption d’un règlement de contrôle intérimaire (RCI no 190) interdisant notamment tous travaux de remblai et de déblai, toute nouvelle utilisation du sol et toute nouvelle construction sur le site de la briqueterie (incluant la carrière). Le maire de La Prairie avait alors affirmé que le RCI visait à se donner le temps de réfléchir à la nouvelle vocation de ce vaste territoire et que rien ne serait décidé sans l’aval des citoyens. Dans un communiqué daté de janvier 2019, ce dernier réitérait sa volonté de consulter la population et de prolonger le «moratoire» (RCI no 190) pour une période additionnelle de deux ans après l’entrée en vigueur du nouveau Schéma d’aménagement et de développement durable (SADD). Malgré ce qui précède, les résidents ont commencé à observer des travaux de déblais et de remblais dans la carrière dès le mois de septembre 2019. Le nouveau propriétaire des lieux, qui en a fait l’acquisition en mai 2019, a fait savoir aux médias son intention de transformer ce territoire en un méga-projet domiciliaire (Acti-cité). Les citoyens ont par la suite découvert qu’une demande avait été déposée par le propriétaire au ministère de l’environnement en juillet 2019 pour obtenir l’autorisation de remblayer complètement la carrière avec des sols faiblement contaminés. Or, cette demande était toujours à l’étude lorsque les travaux de remblai ont débuté. Selon une source ministérielle, il faudrait entre 7 et 10 ans de travaux de remblayage pour combler la partie excavée du site de la briqueterie. Au même moment, les résidents constataient que la démolition des bâtiments de l’ancienne briqueterie avait commencé. Une série de demandes d’accès à l’information ont alors révélé qu’un permis de démolition avait été délivré en août 2019 et que la ville avait commandé des études pour estimer la capacité de ses aqueducs à accueillir 1850 logements sur le site de l’ancienne briqueterie. La réalisation de ces travaux alors que la consultation citoyenne sur l’avenir de la carrière n’a pas encore eu lieu ainsi que le manque de transparence face à ces événements ont eu pour effet de miner la confiance de la population envers les autorités. Les citoyens ne veulent pas être consultés une fois que toutes les décisions structurantes auront été prises, que les éléments du patrimoine culturel, historique et naturel auront été détruits et qu’il ne sera plus possible de revenir en arrière. Les élus savent pourtant que la carrière revêt une importance particulière pour les Laprairiens. Par ses caractéristiques et son relief, le site de la briqueterie est un élément marquant du paysage de la ville depuis une centaine d’années. Les citoyens sont attachés à l’histoire industrielle de ce lieu qui figure au répertoire du patrimoine culturel du Québec. La carrière elle-même est un gisement fossilifère reconnu. Elle est une aire de repos et d’alimentation pour un grand nombre d’oiseaux migrateurs (bernaches, aigrettes, hérons) et certaines espèces l’utilisent comme site de nidification (sterne pierregarin). Le plan d’eau qui s’y trouve est répertorié comme habitat du poisson et les milieux humides et riverains périphériques sont utilisés par diverses espèces d’amphibiens et par les oiseaux limicoles. On trouve aussi des étangs le long de la bande boisée longeant le sentier du bocage qui font partie de l’habitat essentiel de la rainette faux grillon (espèce menacée). Lors d’un récent sondage réalisé auprès des citoyens, 100% des répondants ont dit souhaiter que le lac de la carrière soit préservé et mis en valeur au bénéfice de tous. Avec le site de la briqueterie, la ville de La Prairie a une occasion unique de se distinguer en réalisant, non pas un autre parc de condos, mais un projet écologique qui tient compte de la crise de la biodiversité et des potentiels fauniques, un projet d’avenir qui prend acte de l’urgence climatique et participe à la lutte aux îlots de chaleur urbain, un projet novateur qui se nourrit de l’expertise internationale en matière de réhabilitation de carrières, un projet responsable qui protège le patrimoine culturel et historique et enfin, un projet rassembleur qui s’inspire de la vision de ses citoyens. DEMANDES : Considérant ce qui précède, les citoyens signataires de cette pétition s’opposent à un méga-projet résidentiel dans la carrière qui anéantirait les composantes historiques, culturelles et naturelles énumérées ci-haut et demandent : À la MRC de Roussillon et à la Ville de La Prairie, de faire appliquer le Règlement de contrôle intérimaire no 190, notamment l’article 3 et 4 concernant l’interdiction de remblai et déblai, et de le maintenir en vigueur au moins jusqu’en décembre 2021 afin de permettre aux citoyens de participer à une réflexion approfondie sur l’aménagement de ce grand territoire qu’est le site de l’ancienne briqueterie. À la MRC de Roussillon et à la Ville de La Prairie, de faire en sorte que l’affectation du territoire couvrant la partie excavée de la carrière et la lisière boisée adjacente au sentier du bocage soit modifiée et passe d’une affectation du territoire multifonctionnelle à conservation viable. Cette affectation, qui assure une dominance d’usages récréatifs (infrastructures vertes), de conservation et de mise en valeur des potentiels fauniques, autorise le développement résidentiel tout en évitant que cet usage ne devienne dominant sur l’ensemble du territoire visé (contrairement à l’affectation multifonctionnelle qui est à dominance résidentielle). À la ville de La Prairie, d’organiser dans les meilleurs délais un exercice de participation citoyenne pour réfléchir au devenir de la carrière, incluant : a) la présentation de projets novateurs par des experts en réhabilitation de carrière; b) une discussion sur les avenues de financement; c) la possibilité pour les citoyens et groupes locaux de présenter des propositions; d) un encadrement impartial; e) la captation vidéo de l’exercice; f) le dépôt des documents pour consultation en ligne par les citoyens et g) un scrutin final permettant à l’ensemble des citoyens de La Prairie de faire un choix. Note: cette pétition est réservée en priorité aux citoyens de La Prairie (QC, Canada). Les citoyens des autres municipalités de la MRC Roussillon peuvent également la signer. Saviez-vous qu'en Ontario, seulement 4% des carrières et sablières sont converties en développements immobiliers une fois leur vie industrielle terminée ? En fait, la majorité des carrières sont soit renaturalisées, soit remises en eau, transformées en espaces verts ou utilisées à des fins agricoles.   Dans le contexte des changements climatiques et de la crise de la biodiversité, saviez-vous qu'il existe plusieurs programmes de financement pour des infrastructures vertes au Québec ?  Compléments d'informations et références ici:   http://www.vigileverte.com/ancienne-briqueterie.html  

Carrière Vivante et Vigile Verte
2,097 supporters