Association Monts 14

8,653 supporters

    Started 3 petitions

    Petitioning Anne Hidalgo

    Stop au vandalisme à répétition d'ARENA dans le Parc de Bercy

    Grâce à leur forte mobilisation, les habitants du Quartier de Bercy ont fait échec à l'extension d'Accor Hôtels Arena (ex-POPB), qui voulait une deuxième salle (Arena 2) aux dépends des jardins de Bercy, dans la perspective des Jeux olympiques de 2024. Cependant, cette société d’économie mixte n'a pas renoncé à accaparer cet espace, d'autant que sa présidence est assurée par une représentante d'Anne Hidalgo, la maire de Paris. Fin mars 2018, le Parc ouvert de Bercy, situé entre la Cinémathèque et le POPB, que les habitants désignent comme « les prairies », a été défoncé par l’installation de « tentes-écuries » destinées à la Coupe du monde de jumping qui va se dérouler en avril 2018. Les engins ont saccagé les pelouses où les habitants ont l’habitude de venir flâner, jouer, se détendre, et aux beaux jours pique-niquer. C’est de très mauvais augure pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024 dont certaines épreuves se dérouleront dans le POPB. La Coupe du monde de jumping dans le Parc de Bercy est l’exemple même de ce qu’il ne faut pas faire pour les Jeux olympiques ! Toute la partie ouest du Parc de Bercy est ravagée. L’occupation du Parc ouvert de Bercy dépasse même ce qui était prévu par le Comité de candidature de la France aux Jeux olympiques ! Les évènements sportifs qui se déroulent à l’Accor Hôtels Arena, y compris les épreuves des futurs Jeux olympiques, ne doivent pas être le prétexte d’une dégradation, voire d’une amputation du Parc ouvert de Bercy. Les riverains, les Parisiens, ne veulent plus être mis devant le fait accompli, subir des débordements, des jardins vandalisés, des remises en état difficiles. Les autorisations sont accordées trop facilement, trop fréquemment. Ils veulent être consultés et demandent un droit de regard officiel.C'est la survie même de cet espace vert qui en dépend. Signez contre le vandalisme dans le parc de Bercy, pour que les riverains et les Parisiens soient consultés Cette pétition a le soutien des associations ALS Bercy, Collectif des riverains de Bercy, Défense du quartier de Bercy, Monts 14 et des autres associations du Collectif des Amis de Bercy-Charenton (associations APPELL, AUT IDF 12e- 13e, Les Frigos APLD 91, Le tunnel des artisans, Netter-Debergue, SOS Paris, Vivre à Paris-Picpus 12e, IFSLL)

    Association Monts 14
    479 supporters
    Petitioning Anne Hidalgo

    Refusons l'intrusion de tours : que les Berges de la Seine restent classées par l'UNESCO !

    Les berges de la Seine à Paris sont aujourd'hui classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce classement est indissociable de la protection des abords. La maire de Paris, Anne Hidalgo, veut des tours visibles depuis le centre de Paris. Mais l'UNESCO vient justement de brandir la menace d'un déclassement de la Ville de Vienne pour ce motif. Ce carton jaune est aussi un avertissement à notre égard. L'association Monts 14 décrit sur son site internet une promenade, du pont de la Concorde au Pont de Sully, le jour où elles seront construites. Le visiteur se pénètre des détails du paysage au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Par exemple, depuis le Pont des arts, le ressenti, c'est la proue de l'Île de la Cité dans un écrin de frondaisons, l'onde qui frissonne sous les arches du Pont-Neuf, le style Louis XIII et le mariage de la brique et de la pierre, le quai des Orfèvres et sa tour carrée ; de l'autre côté de la Seine, les bâtiments haussmanniens au toit en zinc de la place Saint Michel que l'on distingue à peine. A cette harmonie de nature dans un environnement de bâti se rattachent des siècles de vie, de souffrances ou de bonheur, l'époque de la royauté, celle de la révolution et de l'empire, la république, les bourgeois et les ouvriers, les étudiants… tout ce qui fait les racines d'un peuple. Un seul détail suffit à doucher l'enthousiasme de cette découverte, la vue de tours d'une hauteur de 180 m voulues par la maire de Paris : la tour Triangle, visible depuis la rue Royale, les tours de Masséna (13e) se dandinant à l'arrière du front bâti, ou celles de Bercy (12e), s'imposant en pleine trouée visuelle vers les feuillages du quai Montebello. Le totem pour la communication d'Hidalgo, c'est un autre sujet ! « Les tours, je n'en fais pas un tabou », dit-elle. Il faut vraiment s'aveugler pour aimer ces empilements d'étages. En signant cette pétition, nous refusons qu'Hidalgo dénature, avec des tours, les Berges de la Seine classées par l'UNESCO

    Association Monts 14
    2,114 supporters
    Victory
    Petitioning Anne Hidalgo

    Non à l’amputation du parc de Bercy

    La mairie de Paris veut amputer le parc de Bercy de 2,5 hectares pour y construire un nouveau bâtiment sportif de 8 000 places, « Arena II », juste à côté du Palais Omnisport de Paris-Bercy (Accorhotels Arena, 20 000 places). Refusons cette bétonisation. Le parc de Bercy, qui compte 14,5 hectares, est l’un des rares poumons de Paris, capitale d'Europe offrant le moins d'espaces verts à ses habitants (selon Wikipédia). Cela n’a pas de sens de prôner la végétalisation de la cité, de verdir des terrasses sur les toits d'immeubles (dont seuls les résidents peuvent profiter), si c’est pour réduire la taille des véritables espaces verts en pleine terre accessibles à tous. Depuis 2 ou 3 ans, il est question d'y sacrifier au moins 100 000 m² de jardins publics. Le parc de Bercy, un jardin public à sanctuariser Le parc de Bercy est constitué de trois parties. À l'Est, près de Bercy-Village, le « Jardin romantique » est le plus écologique avec des bassins où vivent des poissons, des oiseaux de passage, etc. Au centre, les « Parterres », est la partie la plus structurée : potagers pédagogiques, vigne, buissons taillés, fleurs, etc. À l'Ouest, « les Prairies » sont des étendues de pelouses ombragées par de grands arbres. Elles apportent une ambiance exceptionnelle. C'est un « espace du possible » où habitants et visiteurs « prennent le soleil », pique-niquent, font des réunions en plein air, du footing, voire organisent des jeux improvisés. Certains le prennent pour un lieu de détente et viennent y lire un livre tranquillement à l'ombre d'un arbre. Vers sa limite sud-ouest, c'est plutôt le sport qui prime, adeptes du skate-board, footballeurs, amateurs ou adolescents… Ce site est suffisamment vaste pour cette liberté d'usages très différents. C’est cette partie Ouest que l’on veut aujourd’hui réduire et contraindre. La construction du nouvel édifice, qui serait aussi élevé que le POPB, marquerait radicalement le site. Ce jardin serait réduit de moitié, et à en juger d'après l'existant, il s'accompagnerait d'une extension de la minéralisation du sol sur la partie restante. Ce ne serait plus vraiment un jardin. Signez pour le parc de Bercy et contre son amputation ! Cette pétition a le soutien du Collectif des Amis de Bercy-Charenton (associations APPELL, AUT IDF 12e- 13e, Collectif Baron Le Roy, Les Frigos APLD 91, Le tunnel des artisans, Monts 14, Netter-Debergue, SOS Paris, Vivre à Paris-Picpus 12e, IFSLL), ainsi que des associations Jardin des jeunes pousses, Respiration Paris 15e, Sauvons notre stade, SSGB, ASA PNE,    

    Association Monts 14
    6,060 supporters