Association Contre un nouveau centre commercial géant à Ferney-Voltaire

1,714 supporters

Notre association est une association citoyenne et indépendante. Elle n'est liée à aucun parti politique ni aucune liste électorale. Elle a pour but de fédérer les citoyens de Ferney-Voltaire, du Pays de Gex et de la Suisse voisine, contre un projet de centre commercial sur-dimensionné, inutile et néfaste du point de vue écologique, urbanistique, culturel et social.

    Started 1 petition

    Petitioning Christophe Bouvier, Patrice Dunand, Vincent Scattolin, Muriel Benier, Daniel Raphoz, Michel Brulhart, Isabelle Passuello, Jean-Yves Lapeyrere, Jean-François Obez, Jean-Claude Charlier, Michelle Che...

    CONTRE UN NOUVEAU CENTRE COMMERCIAL GÉANT À FERNEY-VOLTAIRE

    Contre un nouveau centre commercial géant à Ferney Au moment où les habitants de Ferney-Voltaire et des villes voisines sont amenés à donner leur avis, lors d’élections municipales, sur les sujets les plus divers concernant leur quotidien et leur avenir, personne ne parle de l’événement qui va le plus transformer leur vie dans les années à venir, le paysage qui les entourent, les relations entre eux : la construction d’un centre commercial géant (de la taille de Balexert), intitulé "Ferney Genève Innovation" au bas de Ferney-Voltaire, dans le quartier dit « La Poterie ». 63 000 m2 de surface plancher environ 34 571 m2 de commerces 4729 m2 de restauration 3943 m2 de cinéma 3694 m2 industries culturelles 1600 places de stationnement   La consultation du public va reprendre Après une interruption due au Covid, la participation du public va être sollicitée  en mairie ou par voie électronique sur le site de la mairie.  Le public découvre avec stupeur ce projet faramineux sur lequel aucun élu ne l’a consulté jusqu’ici. Dans le même temps où l’on nous demande soudain notre avis pour cette enquête, les candidats au poste de Maire répondent aux objections sur le projet que le Maire est impuissant. Le maître d’ouvrage est en fait la Communauté d’agglomération dans laquelle la ville de Ferney-Voltaire est minoritaire. On peut lire dans l’étude d’impact de la ZAC Ferney-Genève Innovation que cet ensemble est « l’occasion pour la commune de planifier une extension et une rénovation urbaine répondant aux besoins de la population actuelle et à venir ». Le Pays de Gex est un des endroits de France le mieux desservi en centres commerciaux (Val-Thoiry, Espace Candide, le futur centre commercial de St-Genis-Pouilly…) sans parler de Balexert - Genève, à moins de 6 kms de Ferney, ainsi que de nombreux hypermarchés.  Jamais aucune enquête de population n’a fait apparaître un manque en cette matière ou un besoin. Un modèle de consommation dépassé  Au contraire, on observe, comme ailleurs dans toute la France, une lassitude liée à ce mode de consommation. Des complexes accouplés à d'immenses parkings, incitant à une consommation illimitée sont partout en perte de vitesse. Ainsi, l’espace Candide à Ferney, sorti de terre il y a tout juste 3 ans - 6 fois plus petit que l’espace prévu à La Poterie - est désert. Les propriétaires de boutiques s’y associent pour salarier un seul vendeur pour 2 magasins, tant le chaland s’y fait rare. L'intérêt accroît de plus en plus pour des commerces de proximité, à taille humaine et en phase avec la prise en compte de la nécessaire transition écologique. Les difficultés de circulation dans le Pays de Gex et Ferney en particulier  La circulation dans Ferney et le Pays de Gex en général est devenue un problème majeur. Les frontaliers franchissent les diverses douanes de Ferney par dizaine de milliers par jour, dans un sens et dans l’autre. Si l’on considère que Balexert attire chaque années près de 8 millions de visiteurs, même en admettant que le projet ferneysien n’en attire que la moitié, comment ces milliers de visiteurs journaliers supplémentaires vont-ils pouvoir circuler? La Suisse voisine voudra-t-elle vraiment financer un tramway qui servira directement à vider Balexert de ses consommateurs ? L’étude d’impact du projet de centre commercial « Ferney-Genève Innovation » nous montre la manière dont les voitures vont pouvoir accéder aux 2400 places de parking, une fois rentrées à Ferney-Voltaire, mais comment vont-elles parvenir jusque-là ? Ferney est un véritable entonnoir dont le tuyau principal est le tunnel sous l’aéroport. Rien ne prévoit de l’agrandir. Au Nord et à l’Ouest de Ferney, les routes sont toujours engorgées. Des pollutions accrues L’aéroport de Genève génère une forte pollution de l’air et ainsi qu’une pollution sonore. La circulation automobile entraine les mêmes effets.  Les habitants de Ferney et des environs peuvent-il rester indifférents à l’augmentation des effets nocifs générés par une colossale circulation de voitures supplémentaires ?  L'extinction du centre-ville Il est reconnu que ce genre de centres commerciaux, situés en périphéries, dévitalisent les centres villes. Les magasins du centre de Ferney ne survivront pas si le centre commercial est édifié. Le développement de la signalétique pour attirer les gens au centre-ville ou les navettes prévues pour les y conduire depuis le centre commercial ne sont que des pansements sur une gangrène. Les centres commerciaux, loin de favoriser les échanges entre les personnes, les isolent, les séparent.  Les alibis culturels Nous ne sommes pas dupes des compensations culturelles affichées dans le projet. La survie de notre cinéma est indispensable. Elle n’est en rien liée à l’existence d’un gigantesque centre commercial. Des alternatives sont possibles.  Une antenne Beaubourg et Univers sciences seront logées dans l’espace commercial. Elles sont nommées : industries culturelles ce qui les qualifie exactement. Il ne s’agit pas d’attirer le visiteur en répondant à ses aspirations d’une compréhension artistique ou différente du monde. Mais bien de transformer les objets d’art en marchandises et le visiteur en consommateur au carré. Alors que chacun et chacune cherchent de plus en plus des lieux de vie qui favorisent les interactions sociales, les échanges, le bien-vivre ensemble, ce centre commercial détruit ces perspectives. Nous savons que nos modes de consommation industrielle augmentent la misère d’une partie du monde, appauvrissent les ressources terrestres et la biodiversité. Il est temps d’intégrer réellement ces dangers et de refuser une fuite en avant artificielle. Nous voulons un développement harmonieux de notre ville. Une ville vivante, accueillante, ambitieuse. Où les gens puissent échanger des idées. Une ville fidèle aux idéaux de celui qui lui a donné son nom. Nous voulons habiter Ferney-Voltaire et non Ferney-Consommation. Anne Durand, Présidente. Christine Verschuur, Membre du collège de direction de l'association. E-mail : contact-mobilisons-nousfv@posteo.net 10 rue de Versoix 01210 Ferney-Voltaire          

    Association Contre un nouveau centre commercial géant à Ferney-Voltaire
    1,714 supporters