Vivons Savigny autrement

446 supporters

Vivons Savigny autrement (VSA) est un mouvement politique indépendant à Savigny-sur-Orge. Il est composé de Saviniens de toutes sensibilités qui veulent une politique au-delà des clivages traditionnels. Il réclame une meilleure gestion, plus transparente et une autre gouvernance, plus participative, pour mieux vivre ensemble.

Started 2 petitions

Petitioning Monsieur le Ministre de l’Intérieur, Monsieur le secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, Monsieur le Préfet de l’Essonne, Monsieur le directeur départemental de la sécurité publique de...

Pour que le commissariat de Savigny ne devienne pas une annexe de Juvisy !

Habitants de Savigny-sur-Orge, nous voulons exprimer ici notre inquiétude du projet de réforme de l’organisation des commissariats de police nationale en Essonne, qui doit commencer à entrer en vigueur en octobre 2019, avant sa pleine application au 2e trimestre 2020. Concrètement, tous les effectifs de police secours, ainsi que tous les enquêteurs seront désormais regroupés dans un unique commissariat d'agglomération, situé à Juvisy. Ils mettront donc davantage de temps à intervenir, d’autant qu’ils auront maintenant la Grande Borne et Grigny 2 dans leur périmètre d’action. Il faudra sinon nous déplacer à Juvisy pour toutes les enquêtes. Les policiers vont aller s’entasser dans des locaux plus vétustes, pour lesquels ils devront payer leur stationnement. Certains d’entre eux pourraient même devoir déménager pour leur sécurité, et ne pas habiter dans la zone dans laquelle ils travaillent. Le commissariat actuel de Savigny deviendra alors un simple poste de police, certes toujours ouverts 24h/24, mais limité à des missions dites “de proximité” comme les dépôts de plainte et l’établissement des procurations électorales.   Cette réforme, prévue à moyens et effectifs constants, est largement décriée par les syndicats de policiers. Comme eux, nous craignons une police plus éloignée des citoyens, avec des agents qui connaissent moins bien le terrain et la population.  Nous redoutons que cette réforme ne crée plus de problèmes qu’elle n’en résolve.  Nous déplorons cette politique de casse du service public, poursuivie par le président MACRON.   Car plutôt que des radars, des caméras et des drones, nous voulons des policiers proches des gens, qui ne soient pas tenus par la politique du chiffre, qui fassent davantage de prévention que de répression, qui puissent nous protéger lorsque nous en avons besoin, qui ne soient pas des machines à PV et des automates de la verbalisation auto-rentière. Nous pensons que les problèmes que nos forces de l’ordre peuvent rencontrer ne viennent pas de leur organisation, mais de leurs manques d’effectifs et de moyens, qui se traduisent par ces pratiques policières impopulaires. Nous exprimons donc nos réserves sur les possibilités pour cette réforme d’atteindre réellement ses objectifs, tenant à la modernisation du service public, à l’amélioration des capacités de patrouille et d’intervention, au développement de la police de sécurité du quotidien et au renforcement du travail d’équipe sur des thématiques similaires ou sur des phénomènes transversaux.   Alors que les statistiques locales de la délinquance continuent de se dégrader, nous redoutons que cette réforme s’accomplisse toujours plus au détriment de la sûreté de nos concitoyens. Une telle réforme a déjà été mise en place dans les Yvelines, le Rhône et le Nord. Elle n’a obtenu aucun résultat notable, si ce n’est qu’elle a finalement abouti à la fermeture de plusieurs commissariats et postes de police !  En signant cette pétition, nous demandons aux pouvoirs publics de renoncer à cette réforme, et de prendre le temps d’organiser une large concertation avec les citoyens.   Plus d’informations sur la réforme sur vagneux.fr/reforme-2019-commissariats-essonne (merci de copier-coller le lien dans votre navigateur pour pouvoir l'ouvrir) Plus d’informations sur les statistiques de la délinquance sur la CSP de Savigny sur vagneux.fr/stats-delinquance-csp-savigny (merci de copier-coller le lien dans votre navigateur pour pouvoir l'ouvrir)   Olivier VAGNEUX, candidat tête de liste Vivons Savigny autrement à Savigny-sur-Orge   Avertissement : Pour faire valoir votre signature auprès des officiels, merci de veiller à bien vous identifier en tant qu'habitant de Savigny-sur-Orge, au moment de signer.

Vivons Savigny autrement
32 supporters
Petitioning Éric MEHLHORN

Pour un urbanisme maîtrisé à Savigny-sur-Orge

Depuis trois ans, le maire de Savigny a autorisé la construction de 1340 logements collectifs. Soit autant que ce que ses prédécesseurs avaient permis les trente années précédentes ! Pendant ce temps, le cadre de vie des Saviniens continue de se dégrader : de moins en moins de stationnements disponibles, absolument rien pour les cyclistes, des transports en commun de plus en plus chargés et dont l'offre diminue, des commerces qui ferment, des médecins qui partent en retraite et qui ne sont pas remplacés, des écoles aux limites de leur capacité, une voirie de plus en plus dégradée et qui est encore moins réparée depuis notre intégration dans l’intercommunalité, des réseaux de plus en plus saturés... Pourtant, en 2014, le candidat MEHLHORN se disait conscient des enjeux de l’urbanisme à Savigny. Ainsi, il écrivait en page 7 de son programme : “Aujourd’hui, notre ville est pratiquement construite dans toutes ses limites. Nous défendrons l’idée d’un urbanisme maîtrisé et durable, respectueux des espaces naturels.” Depuis quelques mois, la triste réalité est que nous voyons fleurir un peu partout, notamment au milieu de quartiers pavillonnaires, parfois en lieu et place de monuments du patrimoine historique savinien, des immeubles pouvant atteindre 17 mètres de hauteur, sans qu’aucune politique ne soit pensée pour accueillir les nouveaux habitants. En signant la présente pétition, vous demandez au maire de Savigny d’arrêter cette densification incontrôlée, de revenir sur les projets qui font débat avec les riverains, de repenser l’insertion des nouvelles constructions, d’organiser des concertations pour tout nouveau projet, et de limiter le nombre des nouveaux logements, le temps de résoudre les problèmes actuels des Saviniens.

Vivons Savigny autrement
414 supporters