@France5tv : Stop à la désinformation sur les violences sexuelles faites aux enfants ! @brunopatino @Fabarol
  • Petitioning France 5

This petition will be delivered to:

Bruno Patino - Directeur de France 5
France 5
Adjointe direction des magazines chez France Télévisions
Fabienne Barollier
Service de presse de France 5 et des Actions éducatives
Frédérique Lemaire-Benmayor
Communication du Développement Numérique de France Télévisions :
Fabienne Terranova
Directrice de la Communication externe de France 5 et des Actions éducatives
Laurence Cadenat
Assistante Communication externe de France 5 et des Actions éducatives
Véronique AUGOT
Responsable des relations presse corporate France Télévisions
Jessy DANIAC

@France5tv : Stop à la désinformation sur les violences sexuelles faites aux enfants ! @brunopatino @Fabarol

    1. CRIFIP Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l'Inceste et la Pédocriminalité
    2. Petition by

      CRIFIP Centre de Recherches Internationales et de Formation sur l'Inceste et la Pédocriminalité

      Maisons Laffitte, France

Allô Rufo ?!

Lors de lémission "Allô Rufo" du 3 décembre 2012 sur France 5, le Dr Rufo s'est permis de répondre à une auditrice qui cherchait des conseils pour sa fille qui déclarait avoir été abusée pendant son enfance: "Limmense majorité des enfants « abusés » vont bien ! "* et de conseiller à l'auditrice de demander au violeur désigné si cela était vrai avant de croire les "fantasmes" de sa fille.

Êtes-vous sûr Monsieur Rufo ? Donc la grande majorité des anciennes victimes de violences sexuelles pendant leur enfance vont... bien. Nous sommes ravi-es de lapprendre. Chaque semaine, nous recevons des pluies de témoignages, de demandes d'aide danciennes victimes qui sont au bord du gouffre, à qui personne ne vient en aide ou qui entendent les inepties dites par des personnes telles que M. Rufo.

Non, la majorité des victimes dinceste et de pédocriminalité ne vont pas bien ! Les conséquences multiples sur leur vie intime, sexuelle, de couple, professionnelle et leur santé sont dévastatrices. De nombreuses études scientifiques, témoignages, ouvrages l'expliquent et le prouvent très clairement : 56% à 80% des victimes nécessitent des soins, soit l'immense majorité (Dufour et al 2000).

La Haute Autorité de santé le reconnaît : "La gravité des séquelles sur la santé physique (troubles du comportement alimentaire, addictions…), sur le développement psychique (dépression, pulsions suicidaires…) et sur la vie sociale des victimes (peur des autres…) fait de l'inceste un enjeu sanitaire et sociétal majeur."

Les professionnels de santé doivent jouer un rôle essentiel dans le repérage. Mieux repérer, est-ce bien là ce que fait M. Rufo ?

Les propos de Mr Rufo reportant la responsabilité du mal-être sur la vulnérabilité préalable de l'enfant victime inversent la conséquence et la cause, ce qui est insoutenable scientifiquement pour tous les psychotraumatologues. Par ailleurs les chiffres des faux témoignages et faux souvenirs sont particulièrement faibles, comme le prouvent de nombreuses études juridiques, et psychiatriques, et ce malgré des mythes contraires.

Les chances de résilience d'une victime d'inceste ou de pédocriminalité sont accrues lorsqu'on lui apporte soutien et reconnaissance, quand elle est entendue et crue sans aucune condition ! En revanche le déni, le refus de croire font considérablement accroître le mal-être et nuisent à la possibilité de se reconstruire.

Suite à l'émission, la colère des anciennes victimes, des professionnels qui les soutiennent et les accompagnent et des associations est immense. Nous sommes révolté-es d'entendre des paroles niant la souffrance des victimes, niant la vérité de la fréquence des violences sexuelles, niant la réalité des séquelles à une heure de grande écoute, dans une émission prétendant "donner des solutions rapides et concrètes aux problèmes qui préoccupent de nombreux éducateurs et dédramatiser de multiples situations, sur un ton inspiré par les émissions de libre antenne."

Il est temps que de vraies informations soient diffusées dans les médias concernant les violences sexuelles commises sur les enfants.

Nous appelons France 5 à prendre ses responsabilités face à ces déclarations et exigeons un droit de réponse et des excuses de la chaîne et du Dr Rufo auprès de toutes les personnes qu'il a blessées cruellement.

*Voir la réponse du Dr Rufo ici. http://www.youtube.com/watch?v=WmzZMYUC2nc

S'informer sur les conséquences des violences sexuelles durant l'enfance (études, témoignages, articles...) : www.crifip.com

Recent signatures

    News

    1. Chambre Disciplinaire de la région PACA-Corse du Conseil de l'Ordre des Méd

      Nous sommes entrés AVEC VOTRE SOUTIEN dans la vraie étape juridique de la lutte contre la désinformation provoquée par les propos du Dr Rufo, si médiatique qu'on le retrouve partout, radio, TV, éditions. Raison de plus d'appliquer strictement l'article 13 du Code de Déontologie Médicale, qui ne parle nullement de liberté d'expression!! : "Lorsque le médecin participe à une action d'information du public de caractère éducatif et sanitaire, quel qu'en soit le moyen de diffusion, il doit ne faire état que de données confirmées, faire preuve de prudence et avoir le souci des répercussions de ses propos auprès du public. Il doit se garder à cette occasion de toute attitude publicitaire, soit personnelle, soit en faveur des organismes où il exerce ou auxquels il prête son concours, soit en faveur d'une cause qui ne soit pas d'intérêt général." La pétition a été envoyée hier à la Chambre à titre d'appui pour les plaintes. Merci à vous! Merci pour les enfants victimes de pédocriminalité.

    2. Complément de la pétition contre le spropos du Dr Rufo

      Chers signataires de la pétition contre la désinformation véhiculée par le Dr Rufo dans son émission Allo Rufo du 3 décembre 2012, nous vous signalons la parution d'une Tribune du CRIFIP sur maVéritésur, que vous pouvez lire en suivant le lien : http://www.maveritesur.com/
      ou http://www.maveritesur.com/aude-fievet/stop-a-l-apologie-de-la-pedophilie-dans-l-espace-public/728 .
      cette Tribune va être rapidement complétée par des informations, et documents qui seront accessibles à partir de la page référencée.
      Vous souhaitant bonne lecture,
      à Bientôt,
      le CRIFIP

    3. Reached 20,000 signatures
    4. Victoire d'étape! grâce à vous et à change.org !

      le CRIFIP vous adresse ses meilleurs souhaits pour 2014 et vous annonce que 25 plaignants ont franchi l'étape de la conciliation (refusée par le Dr Rufo qui ne souhaite pas reconnaitre ses erreurs mais seulement présenter ses excuses uniquement A CEUX QU'IL AURAIT BLESSE-ES): Les plaintes ont été envoyées à la chambre Disciplinaire de première Instance des Bouches du Rhône du Conseil de l'Ordre des médecins.
      Certainement le nombre de vos signatures et leurs origines internationales (67 pays ou DOM TOM) ont été un soutien de poids à ces actions contre les dérapages multiples en 2013 des pontes et autres ténors des médias.
      le CRIFIP vous demande de faire franchir d'urgence la barre des
      20.000 signatures en faisant tourner votre pétition sur tous les réseaux sociaux, avant l'audience devant la Chambre disciplinaire .

      Merci à vous tous!

    5. Jamais deux sans trois!

      Aujourd'hui 31 Octobre 2013 tout lecteur peut se remémorer trois médecins dont les propos peuvent déstabiliser l'opinion publique, mais surtout choquer parents, professionnels des relations interpersonnelles, et toute personne capable de lire le Code de Déontologie Médicale. Dr Rufo, Dr Naouri, et Dr Mimoun ( https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/cnom-la-d%C3%A9sinformation-et-la-banalisation-des-violences-sexuelles-faites-aux-enfants-continue-stop-aux-propos-criminels-de-certaines-c%C3%A9l%C3%A9brit%C3%A9s). Cela ne finira t il pas par nuire à l'image des médecins et de la médecine dans l'opinion?

    6. Reached 17,500 signatures
    7. Que fera le CSA après avoir retoqué les propos du Dr Naouri ?

      Tout récemment le CSA vient de retoquer les propos du Dr Naouri qui conseillait dans un interview au Journal Elle à un mari de violer sa femme. Que fera le CSA contre les propos du Dr Rufo qui conseillait à une mère d'aller demander la vérité à une personne désignée par sa fille comme son agresseur alors qu'elle était petite fille? Le CSA adoptera t il la même ferme attitude vis à vis de la chaine de service public qu'est la 5 par rapport aux propos dans l'émission Allo Rufo du 3 Décembre 2012 : la majorité des enfants abusés vont bien à distance du sévice, alors qu'un économiste (Pr Bichotn LyonIII) a calculé que ces violences sexuelles sur mineurs coutent chaque année à la France au moins 4,5 milliards d'Euros, tandis que le gouvernement cherche partout à économiser quelques centaines de millions d'euros? Arrêtez la désinformation en signant et faisant signer cette pétition!

    8. Allô Rufo France 5 du 03.12.12 "La majorité des enfants abusés vont bien"

      VIDEO CHOC : Allô Rufo France 5 du 03.12.12 "La majorité des enfants abusés vont bien"

      Signez la pétition : http://change.org/allorufo Une intervention scandaleuse qui plonge toutes les victimes de viols, d'agressions sexuelles et d'abus dans l'enfance dans un déni et une négation de la part d'un "professionnel de santé" le docteur Rufo. C'est insoutenable !

    9. Rufo : un exemple de déni !

      Un exemple de déni - Institut de Victimologie

      OPINION PERSONNELLE Beaucoup de patients se sont indignés des propos tenus par le Pr Rufo affirmant : " L'immense majorité des enfants abusés vont bien à distance après le sévice, elles ont des craintes un peu précises mais elles vont bien dans leur vie amoureuse, sexuelle, personnelle, professionnelle.

    10. Reached 15,000 signatures
    11. Reached 3,000 signatures
    12. Lettre ouverte,valant plainte,au Conseil National de l’Ordre des Médecin

      Lettre ouverte, valant plainte, au Conseil National de l'Ordre des Médecins

      Conseil National de l'Ordre des Médecins 180 Boulevard Haussmann 75008 Paris Paris, le 12 décembre 2012 Monsieur le président du Conseil National de l'Ordre des Médecins, Nous, victimes d'agressions sexuelles, de viols, Nous, dont la vie a été brisée par ces actes criminels Nous, associations ou personnes physiques qui soutenons ces victimes, Nous, qui en avons assez que ces crimes soient ignorés par des médecins qui diagnostiquent des psychoses parce qu'ils refusent de considérer les graves conséquences de ces crimes.

    13. Reached 2,000 signatures
    14. Réponse de Marcel Rufo

      Suite à vos nombreuses réactions concernant l'émission du lundi 3 , voici la réponse de Marcel Rufo : "Les thèmes sexuels sont fréquents dans les états psychotiques. Je sais qu'un abus peut être dévastateur pour un sujet mais heureusement les réadaptations sont plus fréquentes, même si on peut rester fragile.
      Dans le cas évoqué lors de l’émission, l'hospitalisation se déroule dans un climat de troubles graves de la personnalité. Les parents cherchent une cause et naturellement, font l'hypothèse que l'abus dont elle se dit victime, explique cette désorganisation générale. Il faut, bien sûr, se rapprocher de l'équipe soignante spécialisée, mais le délire existe et il ne faut pas uniquement raisonner sur le traumatisme. Le délirant peut, en se défendant, imaginer un agresseur purement fantasmatique.
      L’analyse des cas cliniques peut être contradictoire et ne doit pas être passionnelle. Je revendique ma position telle que je viens d’expliquer ci-dessus mais j’accepte d’être critiqué"

    15. Reached 250 signatures
    16. Bonsoir,

      Pour ce premier jour, nous sommes déjà près de 200 signataires, bravo !! Continuons à nous mobiliser pour avoir du poids et que ce genre de propos soit puni ! Partageons cette lettre ouverte auprès de toutes nos connaissances ! Merci !!

    17. Reached 100 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

      • 14 days ago

      scandaleux!!!!!

      REPORT THIS COMMENT:
    • christine perrin NEW YORK, FRANCE
      • 17 days ago

      tous concernés

      REPORT THIS COMMENT:
    • Nade Guigo FRANCE
      • 18 days ago

      Parce que son discours de psy médiatisé est ignoble !!

      REPORT THIS COMMENT:
    • emilie le port REUNION
      • 25 days ago

      parce que la maltraitante des enfants est une cause que je défend.

      REPORT THIS COMMENT:
    • Sophie Issalys REUNION
      • 26 days ago

      Absolument révoltée par ces propos irresponsables, faux et qui représentent des conséquences désastreuses pour toutes les victimes qui risquent une fois de plus de se demander "c'est ma faute ?", sans compter le message sous-jacent aux agresseurs : allez-y, puisque cela ne fera pas de mal à cet enfant qui s'en remettra très bien !! Horrifiée.

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organising tools. Find out how to get started.