Decision Maker

Anne Hidalgo

  • Maire de Paris

Sur Twitter : @Anne_Hidalgo


Does Anne Hidalgo have the power to decide or influence something you want to change? Start a petition to this decision maker.Start a petition
Petitioning Anne Hidalgo, les 90 élus du Syctom, Jacques Gautier

2 milliards pour brûler des déchets, NON !

Texte mis à jour le 23 juin 2018   Le Syctom, qui traite les déchets de Paris et 83 autres communes voisines, s’apprête à reconstruire l’incinérateur d’Ivry-Paris 13. D’un coût exorbitant, ce projet d’un autre âge met en péril toutes les initiatives durables visant à réduire les déchets et le gaspillage, mieux trier, composter, etc.  Le projet du Syctom : Coûtera au total 2 milliards d’euros d’argent public (Construction et exploitation des deux usines prévues dans le cadre du projet)  A été dimensionné il y a 10 ans alors qu’il nous engage pour les 50 prochaines années ! Perpétue le choix d’une technologie polluante et dangereuse pour la santé Ignore les progrès récents (les ordures ménagères résiduelles ont diminué de 20% entre 2005 et 2015 sur le territoire concerné) Ne respecte pas l’ensemble des mesures imposées par la Loi de Transition énergétique de 2015 au niveau national, et dans le paquet Economie circulaire adopté en mai 2018 par l'Union Européenne.  Nous proposons un plan alternatif (baptisé Plan B’OM - www.planbom.org qui prévoit :  5 chantiers prioritaires pour rattraper notre retard sur le tri et la réduction des déchets  12 actions visant à développer le compostage, garantir le respect des obligations de tri des professionnel, réduire le gaspillage du papier et du carton, diffuser de manière ciblée et efficace les consignes de tri, etc...  Permet de créer plus de 800 emplois directs et locaux dans les filières de tri-recyclage et des milliers d’emplois indirects dans le compostage, le réemploi, la vente en vrac, etc. Est réaliste et pragmatique : il s'agit par exemple d'atteindre 50% de tri d'ici 2030 - c'est le niveau déjà dépassé par l'Italie en moyenne nationale depuis 2016 ! Comment agir ? 1) Participez à l'enquête publique jusqu'au 25 juin 2018 à 17h 2) Signez et partagez cette pétition 3) Restez informés de la suite de la mobilisation ici   Associations co-signataires : Collectif 3R, Zero Waste France, Amis de la Terre, Fondation Nicolas Hulot, Arivem, Réseau Action Climat, Surfrider Foundation Paris, , Colibris Paris, 350.org, Génération Cobayes, le WARN, Citizen Case, Respire, Fondation France Libertés, RCube, Sangha Paris 5, Ecologie Sans Frontière, Réseau Environnement Santé, Festival des Utopies Concrètes, Amelior, Transition Paris Ile de France, CLCV Ile-de-France, Repair Café Paris, UFC-Que Choisir Ile-de-France, le Sens de l'Humus, Electrocycle, Environnement 93, Attac 94.   Pour en savoir plus sur le plan alternatif : PlanBom.org  

Plan B'OM
38,589 supporters
Petitioning Anne Hidalgo

Refusons l'intrusion de tours : que les Berges de la Seine restent classées par l'UNESCO !

Les berges de la Seine à Paris sont aujourd'hui classées au patrimoine mondial de l'UNESCO. Ce classement est indissociable de la protection des abords. La maire de Paris, Anne Hidalgo, veut des tours visibles depuis le centre de Paris. Mais l'UNESCO vient justement de brandir la menace d'un déclassement de la Ville de Vienne pour ce motif. Ce carton jaune est aussi un avertissement à notre égard. L'association Monts 14 décrit sur son site internet une promenade, du pont de la Concorde au Pont de Sully, le jour où elles seront construites. Le visiteur se pénètre des détails du paysage au fur et à mesure qu'ils apparaissent. Par exemple, depuis le Pont des arts, le ressenti, c'est la proue de l'Île de la Cité dans un écrin de frondaisons, l'onde qui frissonne sous les arches du Pont-Neuf, le style Louis XIII et le mariage de la brique et de la pierre, le quai des Orfèvres et sa tour carrée ; de l'autre côté de la Seine, les bâtiments haussmanniens au toit en zinc de la place Saint Michel que l'on distingue à peine. A cette harmonie de nature dans un environnement de bâti se rattachent des siècles de vie, de souffrances ou de bonheur, l'époque de la royauté, celle de la révolution et de l'empire, la république, les bourgeois et les ouvriers, les étudiants… tout ce qui fait les racines d'un peuple. Un seul détail suffit à doucher l'enthousiasme de cette découverte, la vue de tours d'une hauteur de 180 m voulues par la maire de Paris : la tour Triangle, visible depuis la rue Royale, les tours de Masséna (13e) se dandinant à l'arrière du front bâti, ou celles de Bercy (12e), s'imposant en pleine trouée visuelle vers les feuillages du quai Montebello. Le totem pour la communication d'Hidalgo, c'est un autre sujet ! « Les tours, je n'en fais pas un tabou », dit-elle. Il faut vraiment s'aveugler pour aimer ces empilements d'étages. En signant cette pétition, nous refusons qu'Hidalgo dénature, avec des tours, les Berges de la Seine classées par l'UNESCO

Association Monts 14
2,355 supporters
Closed
Petitioning Anne Hidalgo, Francois Vauglin, Patrick Bloche, Cécile Duflot, Delphine Terlizzi, Jean-Pierre Corsia, Marianne Revoy, Bastien Recher, Martine Debieuvre

@MAIRIE de PARIS: MAINTIEN DES CHORALES & ORCHESTRE AMATEURS DE LA MAISON DES METALLOS

UN PROJET ARTISTIQUE & PARTICIPATIF DU QUARTIER POPULAIRE DE BELLEVILLE EST MENACÉ Sur la scène des Métallos (Paris 11) et d’autres salles du quartier, les spectateurs viennent nombreux aux concerts des ensembles musicaux amateurs de la Maison des Métallos, établissement culturel public de la Ville de Paris. Au programme, des interprétations de musiques du monde anciennes et traditionnelles, et des créations originales contemporaines. Peut-être avez-vous déjà eu l’occasion de venir nous écouter ? Si ce n’est pas le cas, prenez vite vos places aux Métallos pour nos concerts du 18 juin (chœur des enfants), et lundi 19 juin (chœur adulte) : ce seront peut-être les derniers.  Car aujourd’hui, nous sommes plus de 100 participants amateurs- femmes et enfants choristes, instrumentistes - à être inquiets pour l’avenir du projet  musical amateur dynamique auquel nous participons avec passion. Sans concertation, le directeur de la Maison des Métallos est en passe de diviser par deux le nombre de nos créneaux de répétitions pour la rentrée prochaine, à un moment ou nombre d’entre nous ne pourront pas se libérer. Or pour progresser et produire des concerts de qualité, il faut certes des chefs de chœurs passionnés et expérimentés, des participants impliqués… Mais aussi : UN TEMPS INCOMPRESSIBLE DE REPETITION. Cette décision, si elle devait être appliquée, signerait la mort d’un ensemble musical et social créatif et vivant depuis 2003 aux Métallos. Pourtant, sur le papier, nous remplissons tous les critères du programme culturel du lieu qui nous accueille : « développer les pratiques culturelles avec des projets portés par des artistes qui impliquent les publics dans le processus même de création » … « Des ateliers originaux de pratique artistique, souvent intergénérationnels. » MALGRÉ NOS CONCERTS PLEINS ET DES SUBVENTIONS PUBLIQUES GÉNÉREUSES UN BUDGET INSUFFISANT EST EVOQUÉ Ce désengagement de la part de la direction de l’établissement public est inacceptable. L’argent est évoqué… Nous serions trop “coûteux“. Pourtant : Les subventions attribuées à la Maison des Métallos – de l’argent public collecté par l’impôt – sont TRÈS confortables (environ 2 millions d’euros/an). Nos concerts (payants) sont pleins. Pourtant, (pourquoi ?) nous n’avons eu droit qu’à 2 dates cette année sur la scène de la belle Maison qui accueille nos répétitions, et dont nous portons le nom. Et pas dans la plus grande salle… Le projet, à l’image du quartier de Belleville, correspond CONCRÈTEMENT aux missions culturelles affichées par un lieu que les habitants se sont battus pour conserver et restaurer. comment comprendre cette réduction drastique du nombre d’heures d’ateliers pour l’année prochaine, alors que les listes d’attentes et les tirages au sort pour les conservatoires municipaux limitent de fait, l’accès aux pratiques musicales dans le 11e, et plus largement l’Est Parisien ? En un mot : Pourquoi changer une équipe qui “gagne“, accueille des nouveaux entrants chaque année, et a du succès sur scène ? MAINTIEN A L’IDENTITQUE DES HEURES DE RÉPÉTITIONS EN 2018 POUR LES ENFANTS, ET LES ADULTES, DU PROJET « CHOEURS & ORCHESTRE » DES MÉTALLOS ! Nous, participants au projet, familles d’enfants inscrits au chœur, exigeons AVANT LES VACANCES D’ETE la garantie écrite de conserver 100% des heures de répétitions hebdomadaires des ensembles musicaux, sur les mêmes créneaux. Pour l’année prochaine, et au delà !Nous demandons que le projet dans son ensemble (inscriptions aux ensembles, concerts...) soit davantage valorisé par les communications publiques (affichages, site internet, programmes...) de la Maison des Métallos.  Si vous appréciez les musiques du monde et les créations que nous présentons sur scène, Si le brassage des générations et des cultures vous tient à cœur, Si vous pensez que le rôle d’un établissement culturel public financé par nos impôts locaux est aussi de proposer des ateliers artistiques amateurs de longue durée et de qualité aux parisiens, Soutenez-nous en signant et partageant largement cette pétition, nous vous remercierons en continuant à chanter avec notre cœur sur la scène des Métallos !   L’ARGENT PUBLIC DOIT ÊTRE BIEN UTILISÉ.RELAYEZ NOTRE INQUIÉTUDE ET NOTRE INDIGNATION SUR LES RÉSEAUX SOCIAUX, AUPRÈS DE VOS AMIS, D’AUTRES PARISIENS … Pour plus de détails sur notre projet et les raisons qui le menacent, lisez la suite… Une centaine de participants amateurs et 2 chefs de chœur professionnels Cette année 2016-17, nous sommes plus de 100 parisiens du quartier de Belleville et alentours, âgés de 7 à 77 ans, en quasi-totalité des femmes. Quelle que soit notre ancienneté, nous sommes très attachés à ce projet artistique et humaniste conduits avec professionnalisme, conviction et enthousiasme par Berry Hayward et Claire Caillard-Hayward. Expérimentés et enthousiastes, ils ne ménagent pas leurs efforts et leur temps personnel pour faire en sorte que chacun puisse trouver sa place, sans élitisme, ni pré-requis musicaux. Sans pour autant faire de concessions sur la qualité du travail. Une chorale multi-culturelleBulgare, yiddish, anglais, arabe, français, espagnol, italien… Nous jouons et chantons un répertoire ouvert sur le monde et ses cultures, à l’image du quartier de Belleville et du projet culturel de la Maison des Métallos. Nous sommes amenés à collaborer régulièrement avec des musisiens professionnels français et étrangers (algériens par exemple), pour monter des projets inédits. Car au delà des frontières, c’est l’amour de la musique et du plaisir partagé qui nous réunit chaque semaine sur 4 créneaux de répétition. Pourquoi nous faut-il conserver toutes ces répétitions ?Les 4 créneaux de répétitions alloués aux ensembles, répartis distinctement entre semaine et week-end, choristes enfants, et adultes, musiciens, seraient supprimés pour être réduits à 4 heures communes, le samedi. Cela est impossible d’un point de vue pédagogique et d’organisation, car : Les enfants n’ont pas le même rythme d’apprentissage que les adultes. Les musiciens et le chœur doivent répéter chaque semaine dans des créneaux séparés, avant de se réunir (sans cacophonie) pour préparer les concerts. L’unique créneau de quatre heures le samedi après-midi est impossible pour de nombreux choristes, qui travaillent ou ont d’autres obligations.  Un problème de budget inexpliquéLa direction de la maison des Métallos explique sa décision par le manque de moyens pour financer le fonctionnement du projet.Pourtant, cet établissement culturel de la Mairie de Paris dispose d’une subvention annuelle publique confortable de 2 millions d’euros. Si nous ne rassemblions pas autant d’amateurs dans les ensembles, et que le public boudait nos représentations, nous serions les premiers à nous remettre en cause.Mais ce n’est pas le cas.Malgré le peu de communication de la part de la direction de la Maison des Métallos, les concerts sont remplis sans difficulté, et nous ne demandons rien de plus que d’en donner davantage - si cela peut aider à trouver un meilleur équilibre financier. Nous sommes conscients que c’est un point qu’il ne faut pas ignorer : l’argent public doit être en effet bien dépensé et géré avec soin.Mais nous n’admettons pas d’être injustement et arbitrairement les premières victimes des mauvais résultats financiers de l’établissement. Un projet inclusif Sans distinction d’âge et de niveau et pour moins de 100 euros par an, amateurs éclairés ou débutants sont les bienvenus dans les ensembles. Pas de liste d’attente comme dans beaucoup d’écoles de musiques de l’Est parisien, ni de tirage au sort par manque de place, comme dans les conservatoires de la Ville de Paris. Dans les ensembles des Métallos, il y a de la place pour tous, et cela complète incontestablement l’offre de pratique musicale publique et privée, à l’heure actuelle insuffisante pour face à la demande toujours croissante des parisiens.   Pétition adressée à : Madame Anne HIDALGO, Maire de Paris,Monsieur François VAUGLIN, Maire du XIème arrondissementMonsieur Patrick BLOCHE, Député de Paris
Madame Cécile DUFLOT Députée de la 6e circonscription de Paris. 11e 
Madame Delphine  TERLIZZI  Adjointe au Maire chargée de la jeunesse et de l’éducation citoyenneMonsieur Jean-Pierre CORSIA Conseiller d’arrondissement délégué à la vie associative et à l’économie sociale, solidaire et circulaireMadame Marianne REVOY, Conseiller Spectacle vivant, Education artistique, Art dans la Ville, Lutte contre les discriminations et droits humains, Egalité Femmes/HommesMonsieur Bastien RECHER Adjoint au Maire chargé du logement et de l’habitat, Référent du conseil de quartier Belleville / Saint-MaurMartine DEBIEUVRE Première Adjointe au Maire chargée de la culture, du patrimoine, de la mémoire

CHORALES & ORCHESTRE DES MÉTALLOS
1,136 supporters
Victory
Petitioning Jean-Christophe Cambadélis, François Dagnaud, Anne Hidalgo, Jacques Rigon, Eurobail , Rachel's Cakes, Roger Madec, Mahor Chiche, Immo de France

Contre l’installation d’une usine Rachel’s Cakes dans le quartier Ourcq / Thionville

En septembre 2016, une biscuiterie industrielle doit s’installer dans la résidence Aquarius, située au 14 rue de Thionville, en plein cœur du quartier de l’Ourcq / Thionville dans le 19ème arrondissement de Paris. Le groupe Rachel’s Cakes deviendrait le locataire de la société Eurobail. Et ce, sans aucun accord préalable de la copropriété. Les nuisances pour tous les habitants du quartier qui seront consécutives à cette installation sont nombreuses : bruit de l’activité industrielle et des véhicules de livraison, odeurs, augmentation de la circulation des véhicules motorisés dans la rue de l’Ourcq et la rue de Thionville. Et ce, en dépit du bon sens : en effet, 5 écoles maternelles, crèches ou écoles primaires entourent la résidence et chaque jour, des centaines d’enfants arpentent le quartier ou traversent la résidence. Et alors même que la Mairie de Paris multiplie les aménagements pour réduire la circulation dans une ville déjà très polluée. Il faut aussi préciser que ces livraisons se dérouleront jour et nuit, en fonction de la taille du véhicule, ce qui perturbera la tranquillité du quartier. Ce ne sont pas seulement les résidents de la Résidence Aquarius qui seront touchés, mais les habitants de tout le quartier Ourcq / Thionville qui subiront ces nuisances. La société Rachel’s Cakes jouit par ailleurs d’une très mauvaise réputation auprès des riverains de son actuel local industriel à Montreuil qui se plaignent abondamment de son comportement. C'est pourquoi nous appelons les habitants du quartier à se mobiliser contre cette installation en signant cette pétition et en interpellant les destinataires de celle-ci.

Elena PAVEL CO-PRÉSIDENTE DU CS DE LA RÉSIDENCE AQUARIUS
624 supporters
Petitioning Anne Hidalgo

Stop au vandalisme à répétition d'ARENA dans le Parc de Bercy

Grâce à leur forte mobilisation, les habitants du Quartier de Bercy ont fait échec à l'extension d'Accor Hôtels Arena (ex-POPB), qui voulait une deuxième salle (Arena 2) aux dépends des jardins de Bercy, dans la perspective des Jeux olympiques de 2024. Cependant, cette société d’économie mixte n'a pas renoncé à accaparer cet espace, d'autant que sa présidence est assurée par une représentante d'Anne Hidalgo, la maire de Paris. Fin mars 2018, le Parc ouvert de Bercy, situé entre la Cinémathèque et le POPB, que les habitants désignent comme « les prairies », a été défoncé par l’installation de « tentes-écuries » destinées à la Coupe du monde de jumping qui va se dérouler en avril 2018. Les engins ont saccagé les pelouses où les habitants ont l’habitude de venir flâner, jouer, se détendre, et aux beaux jours pique-niquer. C’est de très mauvais augure pour l’organisation des Jeux olympiques de 2024 dont certaines épreuves se dérouleront dans le POPB. La Coupe du monde de jumping dans le Parc de Bercy est l’exemple même de ce qu’il ne faut pas faire pour les Jeux olympiques ! Toute la partie ouest du Parc de Bercy est ravagée. L’occupation du Parc ouvert de Bercy dépasse même ce qui était prévu par le Comité de candidature de la France aux Jeux olympiques ! Les évènements sportifs qui se déroulent à l’Accor Hôtels Arena, y compris les épreuves des futurs Jeux olympiques, ne doivent pas être le prétexte d’une dégradation, voire d’une amputation du Parc ouvert de Bercy. Les riverains, les Parisiens, ne veulent plus être mis devant le fait accompli, subir des débordements, des jardins vandalisés, des remises en état difficiles. Les autorisations sont accordées trop facilement, trop fréquemment. Ils veulent être consultés et demandent un droit de regard officiel.C'est la survie même de cet espace vert qui en dépend. Signez contre le vandalisme dans le parc de Bercy, pour que les riverains et les Parisiens soient consultés Cette pétition a le soutien des associations ALS Bercy, Collectif des riverains de Bercy, Défense du quartier de Bercy, Monts 14 et des autres associations du Collectif des Amis de Bercy-Charenton (associations APPELL, AUT IDF 12e- 13e, Les Frigos APLD 91, Le tunnel des artisans, Netter-Debergue, SOS Paris, Vivre à Paris-Picpus 12e, IFSLL)

Association Monts 14
483 supporters
Petitioning Alexandra Cordebard, Anne Hidalgo, @Parisjecoute

Contre l'opération immobilière "les Jardins de Saint Louis" au 9 rue Tesson, Paris 10e !

Pour protéger la qualité de vie des Parisien(ne)s, contre les projets immobiliers abusifs ! Objet : demande de retrait du permis de construire n° 075 110 17 V0020 opération immobilière "Les Jardins de Saint Louis" (en vue de sa modification)  Madame le Maire, Le 5 mars 2018, nous avons appris avec consternation qu’un permis de construire avait été accordé pour un projet immobilier qui aura des conséquences déplorables pour les riverains, et pour la préservation de l’harmonie et de l’unité architecturales de notre quartier. Les riverains concernés, dont un très grand nombre habite le quartier depuis plusieurs années (voire plusieurs générations) se sentent victimes d’une profonde injustice, par laquelle la Mairie privilégie une construction neuve clairement spéculative favorisant la gentrification d’un quartier populaire, au détriment de la qualité de vie des populations traditionnelles de ce quartier. Nous nous mobilisons pour demander le retrait du permis afin que le promoteur modifie son projet. A cette fin, nous avons formulé un recours gracieux auprès de la Mairie. Le permis de construire dont nous demandons le retrait autorise la destruction de l’immeuble situé au 9 rue Tesson dans le 10e arrondissement, et la construction d’un bâtiment R+5 avec terrasses en escalier venant jusqu’en fond de parcelle. En l’état, le projet engendrera de graves nuisances pour les riverains, non seulement les habitants des immeubles directement adjacents (des 7 et 11 rue Tesson, du 34 rue Jacques Louvel-Tessier), mais également des immeubles des rues voisines (5 et 10 rue Tesson, 32 rue Jacques Louvel-Tessier, sans que cette liste ne soit exhaustive). Le projet est composé d’un volume sur rue de 6 niveaux, et d’un volume sur cour de 5 niveaux comportant des terrasses en escalier. L’ensemble du bâtiment s’adosse en fond de parcelle et crée des vis à vis très importants avec les immeubles alentour. Cette construction aura pour effet de : 1) Réduire de manière drastique l’ensoleillement et la luminosité des appartements des immeubles voisins donnant sur cette parcelle ; 2)  Augmenter considérablement la promiscuité et lenombre de vis-à-vis d’une centaine de personnes, puisque les terrasses donneront sur les vues principales et secondaires de tous les immeubles environnants ; 3)  Détruire l’harmonie architecturale de notre îlot, qui offre actuellement à l’ensemble des appartements des immeubles le composant une vue dégagée sur le bâti parisien dans un quartier pourtant très densément peuplé, comme l’avait observé le rapport d’enquête sur le projet de modification du PLU de la Ville de Paris de juillet 2015 (p.104). Nous nous sommes procurés les plans du projet et il est pour nous clair qu’il répond à une logique immobilière purement spéculative, comme le montre l’organisation contre-intuitive des appartements et le prix au mètre carré prohibitif (de l’ordre de 11 000€/m2). Le permis en question est par ailleurs entaché d’irrégularités dénoncées dans le cadre d’un recours gracieux (à ce stade). Au-delà de ce recours en mairie que les riverains les plus affectés s’apprêtent à déposer, nous nous mobilisons pour attirer votre attention sur cette pratique qui à terme détruira non seulement notre qualité de vie en tant que Parisiennes et Parisiens, mais aussi le caractère, la cohésion, et le bien-être de notre quartier. Nous comptons sur vous pour mettre fin à ces abus tant qu’il est encore temps et reprendre en main ce qui devrait être et demeurer le souci premier de la construction d’immeubles à Paris : autoriser la construction de logements de qualité pour densifier tout en préservant le cadre de vie de ses habitants et les caractéristiques urbaines qui font la beauté et la singularité de notre ville. Nous sommes ouverts au dialogue et ne nous opposerons pas à un projet modifié de construction qui serait guidé par le respect de notre ville et du bien vivre ensemble. Nous vous prions d’agréer, Madame le Maire, l’expression de nos salutations distinguées. Les habitants du quartier Goncourt/Hôpital Saint-Louis. Fait à Paris, le 17 avril 2018. Porte parole (pétitionnaire principal) : Copropriété du 11, rue Tesson / 11, rue Tesson 75010 Paris / 11ruetesson@gmail.com  NB : Il existe également une pétition sur papier ayant recueilli des signatures originales des riverains. ANNEXES : -  Photo de l'existant / du projet envisagé (avant / après):  https://drive.google.com/open?id=1XdAFVxOvZzx4aZ90c3CuEqK85bhtJ7Wf -  Vue aérienne du quartier avec localisation des immeubles affectés:https://drive.google.com/open?id=1UfcvXvD_-r8ZZIrL2lbX0ExxKjaDGeHd  

11rueTesson
219 supporters