Save Disneyland Paris
  • Petitioned The Walt Disney Company

This petition was delivered to:

The Walt Disney Company
CEO The Walt Disney Company
Bob Iger

Save Disneyland Paris

    1. Petition by

      Save Disneyland Paris

#SaveDisneylandParis

1. ENGLISH (or below)

2. FRANÇAIS (ou ci-dessous)

3. NEDERLANDS

4. DEUTSCH

5. ESPAÑOL

6. ITALIANO

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------

1. ENGLISH

Dear Mr. Iger,

When you were named Chief Executive Officer of The Walt Disney Company back in March 2005, former board members Roy E. Disney and Stanley Gold ceased their “Save Disney” Campaign, a campaign set up to restore the company’s policy to strive for excellence, a value that deeply characterises the activities of The Walt Disney Company since its creation by Walt himself.

Thanks to your efforts, The Walt Disney Company is now operating stronger than ever. This can mostly be attributed to a series of important key events needed to solve major problems:

- The Pixar acquisition (2006)

- Walt Disney Animation Studios’ recovery

- The revamp and expansion of Disney California Adventure (2008-2012)

- The Marvel Entertainment acquisition (2009)

- Shanghai Disney Resort’s groundbreaking (2011)

- Hong Kong Disneyland’s expansion (2011-2013)

- The Lucasfilm acquisition (2012)

These big investments (such as the expansions of Disney California Adventure and Hong Kong Disneyland) allowed you to fix parts of the company that were in a bad state and become stronger in demographic groups that your company struggled to conquer for a long time. All of these key events have one thing in common: the quality of the product or experience. As your friend and colleague John Lasseter once said, “Quality is the best business plan”.

Unfortunately, recent developments have seriously damaged the quality of one of the world’s most beautifully designed parks: Disneyland Paris. We would like to take this opportunity to share our sincere concerns about the current state of this destination, which bears the name of your company in Europe. We have grown fond of the resort, over its relatively short lifespan, and we sincerely do not want to see it decline further.

When Disneyland Park (then Euro Disneyland) opened its gates back in 1992, it truly was Disney's greatest achievement; a technological and artistic marvel. Its high quality shows, rides and theming proved successful with European audiences, and its guest experience was similar, if not superior, to that of Disneyland and Walt Disney World. However, due to constant financial problems, the overall quality of the experience has slowly deteriorated over the years. The many years of budget cuts in maintenance, entertainment and food and beverage, have left the resort in an unacceptable neglected state.

This year, the quality has declined even further as the situation has reached a critical point; 2013 marks the first summer season since opening with not a single stage show presented in either park. This is a first in Disneyland Paris’ history and most likely a first for Disney Parks worldwide.

We would like to highlight the major problems of Disneyland Paris from the guest’s perspective, in the following four categories:

1. Maintenance

The upkeep of parks, attractions and hotels has been neglected so often during the past 20 years that many facilities are not “Disney standard”. Many themed elements are decaying and crumbling, while others are literally falling apart.

On a positive note, an extensive rehabilitation program has been put into place in recent years, aiming to fix many of the broken, outdated or deteriorated rides, effects and theming. While this indicates that Disneyland Paris’ management is seriously taking notice of its shortcomings,it only touches the tip of the iceberg. The many years of neglect have taken their toll on the most beautiful Magic Kingdom ever designed; the cost of bringing it back to its former glory is now higher than it would have been, had things been fixed sooner.

2. Budget Cuts

The Tarzan Encounter show at the Chaparral Theater, The Legend of the Lion King show at Videopolis, and the iconic night-time parade Disney’s Fantillusion! were all cancelled this year. Meanwhile, other show venues, such as Le Théâtre du Château, have been left disused and empty for years. In addition to that, several rides as well as countless restaurants and boutiques are now open for limited hours: e.g. from 11:00 a.m. to 6:00 p.m. while the park is open from 9:00 a.m. to 11:00 p.m. Furthermore, bad maintenance is dramatically reducing the capacity of certain attractions over time. For instance, Thunder Mesa Riverboat Landing (open from 11:00 a.m. to 6:00 p.m.) has been operating with just one of the two available paddlewheel steamships for many years and a few of the roller coasters are operating with fewer trains, thus reducing capacity.

The lack of maintenance combined with the budget cuts have created a never-ending cycle of ride breakdowns, which affects all types of rides. These breakdowns, together with lowered capacity, make the park constantly overcrowded while Disneyland Paris keeps beating attendance numbers year after year; the resort welcomed 16 million guests in 2012. As a result, a day at Disneyland Paris has become a succession of walks between what is open and what is not.

3. Food

The food offerings in the resort vary greatly, but overall the quality is never as good as what’s offered in your American parks. The majority of restaurants offer either counter service fast food or all-you-can-eat buffets. Just a small group of table service restaurants remains; initially more were available but several have been turned into counter service restaurants, such as the Explorer’s Club being turned into Colonel Hathi’s Pizza Outpost, a standard pizza restaurant.

In recent years, the quality of the food offered at the more expensive table service restaurants has been declining. Dishes of industrial pre-cooked meals are served in mere minutes after taking up the order, an indication the food was not made-to-order. The fast food offerings are steep in price and cannot compete with the better known alternatives, such as McDonald’s which is just a few minutes’ walk from the parks in Disney Village.

What is perhaps even more concerning, besides the low food quality at premium prices, is the opening hours of some of the restaurants. When Disneyland Park closes at 11:00 p.m., you would expect to be able to have a nice evening dinner, not to discover the restaurant closed at 7:30 p.m.. These short opening hours make it impossible to book a meal for later in the day; you either have to plan ahead or settle for counter service offerings in Disneyland Park or Disney Village.

4. Walt Disney Studios Park

The smallest Disney theme park, the only park to open without a traditional Disney dark ride, the park that is struggling with its identity; in short the park that never met the “Disney standard”. The lack of attractions, the bare environment, the unclear overall theme, the poorly designed master plan, the low capacity of the new attractions, etc., are all major issues. This park needs a serious placemaking project and a complete reevaluation of its theme to bring it up to the standards of your company.

Beyond these four main categories (Maintenance, Budget Cuts, Food, Walt Disney Studios Park), there is also plenty of work to be done on the ageing Disney Village, the mediocre-quality merchandising and its lack of diversity, and the outdated Disney Hotels that offer poor services at extremely high rates.

Mr. Iger, how many breakdowns, closed attractions, bad experiences and unhappy guests will it take for The Walt Disney Company to step in and help? We don’t understand why, after all these years of struggle, loss and bad reputation, The Walt Disney Company (owner of 40% of Euro Disney S.C.A.) hasn’t done anything to change Euro Disney’s financial structure? It was created by The Walt Disney Company and has always restricted Disneyland Paris from becoming a truly successful company without debt. Is your company OK with the fact that the Disney brand is being tarnished by the constantly decaying, yet overpriced guest experience at Disneyland Paris for 740 million European citizens? We refuse to believe that Disney intentionally wants to send their European guests home with substandard memories.

Of course, there are positive things about Disneyland Paris. The original design from 1992 is stunning, cast members are devoted and friendly, the nighttime entertainment show Disney Dreams! is amazing and the renewal of the Halloween and Christmas seasons started last year looks promising. Unfortunately, the poor operational management tarnishes these assets.

Mr. Iger, we ask you to take a good look at the operational budget for Disneyland Paris. We ask you to stop neglecting the most beautiful park ever built by your Imagineers. We ask you to restore the quality of the dining experiences, bring back live entertainment with stage shows and streetmosphere, fix broken effects and theming as soon as noticed, completely rethink the second gate and, of course, open new and exciting rides in both the Walt Disney Studios Park as well as Disneyland Park. No quick fixes, but a lasting solution to the problems that have plagued our resort since the very beginning.

Walt Disney once said that "Disneyland will never be completed. It will continue to grow as long as there is imagination left in the world." Since 2005, you have brilliantly saved Disney, including the rescue programs for Disney California Adventure and Hong Kong Disneyland. We now ask you to save Disneyland Paris... for good.

Regards,

 

#SaveDisneylandParis

 

*****************************************************************************************

*****************************************************************************************

 

2. FRANCAIS

Cher Monsieur Iger,

Votre nomination en tant que PDG de The Walt Disney Company en mars 2005 marqua la fin de la campagne Save Disney menée par Roy E. Disney et Stanley Gold, alors membres du conseil d’administration. Cette campagne avait pour vocation de revenir à une politique d’entreprise visant l’excellence. Une valeur qui caractérise profondément les activités de The Walt Disney Company depuis sa création par Walt Disney lui-même.

Grâce à vos efforts, The Walt Disney Company ne s’est jamais aussi bien portée qu’aujourd’hui. Notamment grâce une série d’événements-clé nécessaires afin de résoudre des problèmes majeurs :

- L’acquisition de Pixar (2006)

- Le redressement de Disney Animation Studio

- La grande refonte Disney California Adventure (2008-2012)

- L’acquisition de Marvel Entertainment (2009)

- La mise en route de Shanghai Disneyland (2011)

- L’agrandissement de Hong Kong Disneyland (2011-2013)

- L’acquisition de Lucasfilm (2012)

Ces grands investissements – dont certains relèvent d’une opération de « sauvetage de parc » – vous ont permis de redresser des filiales en mauvais état ou de devenir plus fort sur des segments démographiques que votre entreprise avait du mal à conquérir. Tous ces événements-clé ont un point commun : la qualité du produit ou de l’expérience. Comme le disait votre ami et collaborateur John Lasseter : « La qualité est le meilleur plan d’affaires qui soit ».

Malheureusement, les évolutions récentes ont sérieusement endommagé la qualité d’un des parcs les mieux conçus au monde : Disneyland Paris. Nous souhaitons vous partager notre inquiétude au sujet de l’état actuel de cette destination qui porte le nom de votre entreprise en Europe. Le parc dont nous nous sommes pris d’affection malgré l’existence relativement courte, le parc que nous regrettons de voir souffrir aussi fort.

Quand Disneyland Paris ouvrit ses portes en 1992, il s’agissait du plus grand accomplissement jamais réalisé par Disney : le parc était une merveille tant sur le plan technologique qu’artistique. Ses attractions et spectacles de haute qualité ont prouvé leur succès auprès du public européen et son expérience visiteur était semblable, voire même supérieure, à celle de Disneyland ou Walt Disney World.

Cependant, en raison de problèmes financiers constants, la qualité globale de l’expérience s’est lentement dégradée au fil des ans. Les nombreuses années de coupes budgétaires au niveau de la maintenance, de l’animation et de la restauration font que Disneyland Paris est aujourd’hui dans un état de négligence inacceptable.

Cette année, la baisse en qualité est encore plus forte alors que la situation atteint un seuil critique : 2013 marque la première saison estivale depuis l’ouverture sans aucun spectacle sur scène dans le Parc Disneyland. Une première dans l’histoire du parc et fort probablement de tous les parcs Disney dans le monde.

Bien que des exemples concrets soient plus explicites, le but de cette lettre n’est pas de dresser une liste de tout ce qui pourrait être amélioré. A la place, nous souhaitons répertorier en quatre grandes catégories les problèmes majeurs de votre destination européenne, du point de vue de l’expérience visiteur :

1. La Maintenance

L’entretien des parcs, attractions et hôtels a été tant négligé durant 20 ans que de nombreuses installations sont dans un état indigne du standard Disney. De nombreux éléments de décor sont en état de délabrement ou tombent littéralement en ruines.

Sur une note positive, un programme de réhabilitations intensif a été mis en place ces dernières années afin de réparer de nombreux effets et décors cassés, déclassés ou détériorés. Un signe que la direction de Disneyland Paris prend ses lacunes au sérieux, mais cela ne traite que la pointe visible de l’iceberg.

Les nombreuses années de négligence ont fait des ravages sur le plus beau Magic Kingdom jamais conçu ; les budgets pour restaurer sa gloire d’antan sont maintenant plus élevés que si le problème avait été traité plus tôt. Chaque centime disponible part désormais dans la résolution de problèmes qui auraient pu être évités s’ils avaient été pris en charge de nombreuses années auparavant.

2. Les Coupes Budgétaires

Spectacle Tarzan – La Rencontre au Chaparral Theater, Spectacle du Roi Lion à Videopolis, parade nocturne emblématique Fantillusion! : tous annulés cette année, tandis que d’autres espaces de spectacles sont désespérément vides depuis des années comme le Théâtre du Château. De plus, certaines attractions ainsi que de nombreux restaurants et boutiques ouvrent désormais en horaire réduit : par exemple de 11 à 18h quand le parc ouvre à 9h et ferme à 23h. Enfin la mauvaise maintenance a dramatiquement limité la capacité de certaines attractions au fil du temps. Par exemple Thunder Mesa Riverboat Landing (ouvert de 11 à 18h) ne fonctionne plus qu’avec un seul des deux bateaux disponibles depuis des années et quelques montagnes russes fonctionnent avec moins de trains, ce qui réduit donc la capacité horaire.

Combinés ensemble, les problèmes de maintenance insuffisante et de coupes budgétaires créent chaque jour un cycle sans fin d’attractions en panne. Bien plus que ce qui devrait être la norme, certaines s’étalant régulièrement sur une demi journée. Cela affecte tout type d’attractions, des plus petites aux plus grandes. Ces attractions en panne additionnées à la capacité amoindrie de l’offre provoque un congestionnèrent permanent de visiteurs dans les parcs, alors que la fréquentation annuelle bat des records d’année en année – 16 millions de visiteurs en 2012. Résultat : une journée à Disneyland Paris s’apparente désormais à une succession d’allers-retours entre ce qui est ouvert et fermé.

3. La Nourriture

L’offre en restauration de Disneyland Paris est très variable, mais n’est jamais à la hauteur de vos parcs américains sur le plan de la qualité. La majorité des restaurants sont de type fast-food (comptoir) ou buffets à volonté. Reste un très petit groupe de restaurants « service-à-table » - ils étaient plus nombreux initialement mais plusieurs d’entre eux ont été convertis en services fast-food, comme l’Explorer’s club transformé en un restaurant standard, le Colonel Hathi’s Pizza Outpost.

La qualité des plats servis dans les restaurants fast-food comme les services à table plus onéreux est tout-à-fait aléatoire ; en particulier ces dernières années, nous avons malheureusement remarqué une baisse sensible en qualité. Des repas cuisinés à l’avance à base d’ingrédients préparés en industrie sont servis quelques minutes à peine après avoir passé commande, indiquant qu’ils n’ont pas été faits à la demande. L’offre fast-food quant-à-elle est chère et ne rivalise pas avec des alternatives bien connues comme par exemple McDonald’s, dont on trouve un restaurant à quelques minutes à pied des parcs, à Disney Village.

Plus problématique encore que de la nourriture de basse qualité à des prix premium sont les horaires des certains restaurants. Quand le parc ferme à 23h, vous comptez passer un agréable moment en famille autour d’un bon dîner, pas à vous retrouver devant les portes closes de restaurants fermés dès 19.30. Les horaires réduits des restaurants rendent presque impossible la réservation d’une table pour le soir passé midi : Il faut s’y prendre suffisamment tôt sans quoi il faut se rabattre sur les comptoirs fast-food des parcs ou du Disney Village.

4. Le parc Walt Disney Studios

Est-il encore nécessaire de faire l’état des lieux des problèmes que collectionne ce parc depuis ses débuts? Le plus petit parc Disney ; le seul parc Disney sans traditionnelle attraction de type ‘dark-ride’ à son ouverture ; le parc Disney ayant le plus grand problème d’identité ; en résumé le parc Disney n’ayant jamais répondu aux normes du standard Disney. Le manque d’attractions, l’environnement triste, le thème peu clair, le plan du parc mal conçu, les nouveautés au style aléatoire et au débit horaire bien trop bas... Ce parc a besoin de sérieuses séries d’investissements et d’une réflexion profonde sur son thème pour en faire un parc digne du standard de votre société.

Au delà de ces 4 axes, il y a également beaucoup à faire au niveau du Disney Village morne et vieillissant, du merchandising médiocre et peu varié et des hôtels qui proposent des prestations déclassées à des tarifs surréalistes.

M. Iger, combien de pannes, d’attractions fermées, d’expériences dégradées, de visiteurs mécontents va-t-il falloir avant que The Walt Disney Company intervienne ? Nous ne comprenons pas qu’après toutes ces années de galère, de pertes et de mauvaise réputation, The Walt Disney Company (propriétaire d’EuroDisney S.C.A. à 40%) n’ait toujours pas modifié en profondeur le montage financier d’EuroDisney. Un montage financier créé par The Walt Disney Company qui n’a jamais permis à Disneyland Paris de devenir une entreprise prospère et sans dettes. Or pour des millions de gens Disneyland Paris est la destination-vitrine des activités de The Walt Disney Company en Europe et on dirait que cela ne vous dérange pas que l’image de marque de votre société soit à ce point souillée depuis 20 ans par une expérience visiteur en décrépitude constante et néanmoins surtarifée auprès des 740 millions de citoyens du Vieux Continent. Nous ne pouvons pas croire que Disney souhaite intentionnellement que ses visiteurs européens rentrent chez eux avec des souvenirs bas-de-gamme.

Bien-sûr, il y a du positif à Marne-la-Vallée. Le design original de 1992 est épatant, les cast members sont accueillants, le spectacle nocturne Disney Dreams est une réussite et le renouveau des saisons d’Halloween et Noël entamé l’an dernier semble prometteur. Malheureusement, la gestion opérationnelle déplorable altère invariablement ces atouts.

M. Iger, nous vous demandons de vous pencher attentivement sur le budget opérationnel de Disneyland Paris. Nous vous demandons de sortir le plus beau parc à thème jamais construit du marasme et de la négligence et d’agir concrètement en misant sur la croissance, l’investissement et la joie de millions de visiteurs qui viennent à Disneyland Paris pour découvrir la magie que seul un parc Disney digne de ce nom peut offrir. Cela signifie rehausser la qualité de la restauration, faire revenir les spectacles sur scène et augmenter les animations ponctuelles dans les allées des parcs (‘streetmosphere’), permettre aux parcs de réparer effets et décors détériorés dès leur constatation, revoir complètement le second parc et bien-sûr ouvrir de nouvelles attractions tant dans le parc Walt Disney Studios que le Parc Disneyland. Pas de pansements, pas de solutions de fortune mais des solutions durables pour résoudre les problèmes qui affligent notre resort européen depuis le début.

Walt Disney a dit que Disneyland ne serait jamais achevé tant qu’il y aura de l’imagination dans le monde. Nous vous demandons M. Iger d’user une nouvelle fois de votre imagination en Europe. Vous qui depuis 2005 avez brillamment ‘sauvé Disney’, notamment en orchestrant les sauvetages de Disney California Adventure et Hong Kong Disneyland, nous comptons maintenant sur vous pour ‘sauver Disneyland Paris’ pour de bon.

Cordialement,

 

#SaveDisneylandParis

 

To:
The Walt Disney Company
Bob Iger, CEO The Walt Disney Company
Save Disneyland Paris

Sincerely,
[Your name]

Recent signatures

    News

    1. Reached 8,000 signatures
    2. Petition delivered to The Walt Disney Company in Burbank.

      The post mail tracking system shows that the paper version of the open letter (+ 5000 signatures + comments) has been delivered today to The Walt Disney Company headquarters in Burbank, California.

      Le service de traçage de courrier postal indique que la version papier de la lettre ouverte (+ 5000 signatures + commentaires) a été livrée aujourd'hui au siège de The Walt Disney Company à Burbank en Californie.

    3. Reached 6,000 signatures
    4. Reached 5,000 signatures
    5. Disneyland Paris comments the petiton!

      Disneyland Paris commente la pétition adressée à The Walt Disney Company dans le journal La Marne. Continuez de la diffuser!

      Disneyland Paris comments the petiton adressed to The Walt Disney Company in local newspaper La Marne. Keep sharing it!

      http://www.journallamarne.fr/2013/08/23/frequentation
-et-recettes-en-baisse-chez-disney/

    6. Reached 4,000 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

    • Sébastien Brevet LAUSANNE, SWITZERLAND
      • 4 months ago

      Because this is part of my teenage memories and I'm now taking my children to this park. I definitely noticed a negative evolution.

      REPORT THIS COMMENT:
      • 4 months ago

      Wandklappbetten im New York - Convenience Tiefkühl-Pizza in Mickeys Cafe, Lausige mickrige Papp-Burger bei Annettes - All-Inclusive-Ramsch-Mentalität in den Restaurants mit "Halbpension" - dazu die schlechte Pflege und Wartung der Parks - wir haben uns nach einem katastrophalen Besuch im November 2012 von EDP abgewandt - nach 20 Jahren. Wir hatten seit der Einführung der Jahrespässe durchgängig die höchste Stufe - aber nein, das Preis-Leistungsverhältnis war nicht mehr tragbar. Qualität und Service im freien Fall- Wir kommen gern wieder - aber dazu muss das Niveau von 1992 wieder erreicht werden.

      REPORT THIS COMMENT:
    • nout holle BREDA, PERU
      • 4 months ago

      Disneyland Paris is a magical place for me.

      REPORT THIS COMMENT:
    • Dominik Hammel GERMANY
      • 4 months ago

      Aufgrund eigener Erfahrungen beim letzten Besuch (2010), vor allem im Restaurant (noch während dem Essen den Teller weggenommen bekommen Zudem durfte man trotz "All-you-can-eat" nur 2x zum Buffet!)

      REPORT THIS COMMENT:
      • 4 months ago

      Tout ce qui a été dit dans cette lettre est vrai et il est urgent d' intervenir par respect pour la volonté de WALT de procurer du rêve et pour maintenir un business rentable et conforter m'image de DISNEY en Europe aujourd'hui première destination touristique. Et par respect de nous clients clients fidèles à Disney depuis plusieurs générations..

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.