• Petitioned Cour d'appel de Montpellier

This petition was delivered to:

Cour d'appel de Montpellier
Cour d'appel de Montpellier

TGI/Cour d'appel de Montpellier: Sachez que Kevin est reconnu et apprécié comme individu non-violent

    1. Halut Camille
    2. Petition by

      Halut Camille

      Montpellier, France

  1.  
  2.   

Acampadamontpellier lance un appel à soutien : La police municipale de Montpellier a déposé une plainte contre Kevin, l'un des fervents défenseurs des cabanes de l'Esplanade Charles de Gaulle, en raison de coups qu'il aurait administré aux représentants de la force publique. Le procès aura lieu à Montpellier le jeudi 13 septembre 2012. (Actualisation : le procès s'est ouvert devant la Cour d'appel de Montpellier le mardi 11 juin 2013 mais est renvoyé au mardi 10 décembre 2013 à partir de 14h pour supplément d'information.)

Rappel des faits :
- Le samedi 12 mai 2012, au soir de la journée mondiale globalisant les luttes, un camp d'Indignés comme une cabane s'installent sur l'Esplanade Charles de Gaulle à Montpellier.
Si la forme de manifestation en hauteur est pratiquée, c'est en partie parce qu'au sol les manifestations permanentes sont automatiquement expulsées, à toute heure du jour et de la nuit, sans même utiliser préalablement la justice pour s'assurer du bien fondé de la démarche. Cela sera é-prouvé durant un mois entier sur le campement au sol.
Peut-on penser que la politique de la ville, qui travaille plus sur son image de marque que la réalité sociale du mouvement, pousse ses manifestants à se mettre en danger ? Car s'ils n'étaient pas chassés au sol, le référé du 31 mai 2011 rendant le camp des citoyens Indignés de Bayonne non-expulsables aurait pu faire jurisprudence.
Hélène Mandroux, maire de la ville de Montpellier, disait vouloir faire de Montpellier la première ville écologique et respectueuse de la biodiversité, lors de son discours sur l'Esplanade Charles de Gaulle. Cela ne commence-t-il pas par le respect d'êtres vivants véhiculant des valeurs de solidarité, de partage et de sens sociétal ? Cela ne commence-t-il pas par utiliser le dialogue avant/à la place de la force ?

- Le dimanche 13 mai 2012, l'existence de la cabane est constatée par la police municipale sur ordre de la Mairie alors que, légalement, c'est à un huissier de justice de venir constater l'occupation illégale puis au juge de décider d'une éventuelle expulsion. Ceci est inscrit dans le référé du 31 mai 2011. L' accès de la cabane est bloqué, la police municipale ne laisse aucun individu grimper dans l'arbre et n'accorde pas de ravitaillement en nourriture, en eau afin de faire descendre les individus alors nichés au creux des branches.
Kevin arrive à l'Esplanade salue les deux policiers municipaux et d'autres personnes puis se dirige vers l'arbre pour grimper. Les policiers tentent alors de l'en empêcher alors que Kévin était déjà à plus de deux mètres de haut et pouvait penser qu'il est dans son droit, pour les raisons mentionnées plus haut dans ce même tiret. Les policiers municipaux demandent à Kévin de descendre, mais à aucun moment les policiers municipaux n'ont expliqué à Kévin pourquoi il n'avait pas le droit de monter dans l'arbre.
Des coups ont lieu : ceux administrés par la police municipale, à l'aide d'une tonfa, et prouvés par un certificat médical et, selon la plainte, ceux administrés par Kevin aux policiers municipaux.
Un attroupement de centaines de personnes se forme en réaction aux cris de Kevin. Est demandé aux policiers de cesser leur action. Les policiers municipaux appellent du renfort, des policiers nationaux arrivent. Kevin parvient à rejoindre la plateforme. Les policiers municipaux et nationaux s'en vont sur ordre des policiers nationaux. La cabane est de nouveau libre et sans surveillance policière, qui veut changer de stratégie après le scandale qu'ils viennent de commettre.

- Cinq semaines plus tard, des policiers remettent à Kevin une assignation en justice pour coups sur représentants de la force publique.

Pour ce qui lui est reproché, Kevin risque une amende comme une peine de prison pouvant aller jusqu'à 5 ans.

Cette pétition a pour finalité d'exprimer combien Kevin eu un comportement calme et non-violent durant ces semaines de manifestation permanente à Montpellier. Il véhicule des valeurs telles que le respect : de la nature, des peuples, des idées... Il salue les passants chaque jours, les invite à boire un thé. Des passants ont témoigné de la confiance à son égard en lui remettant un être vivant - un oiseau - à soigner. Kevin passait des heures à ranger la cabane, à la tenir propre et accueillante. Il tentait de lutter contre la consommation de drogues aux alentours de l'arbre.
Qui plus est, Kevin n'a pas de considération méprisante à l'égard des forces de l'ordre, il est doté d'un incroyable sang froid et considère l'omniprésence policière sous un œil créateur : cette présence est selon lui bénéfique aux mouvements puisqu'elle fait déplacer la presse.
En somme Kevin utilise sa capacité pensante pour faire des choix - allant jusqu'à ne pas avoir de papiers ou de compte bancaire -, tenter de vivre en phase avec ses idées et les partager, puisqu'il est conscient de ne pas vivre seul.

Nous appelons à soutenir que Kevin avait un comportement non-violent. Ce soutien se manifestera dans les témoignages, dans la signature de la pétition présente comme dans la présence devant le tribunal le jeudi 13 septembre 2012. (Actualisation : le procès s'est ouvert devant la Cour d'appel de Montpellier le mardi 11 juin 2013 mais est renvoyé au mardi 10 décembre 2013 à partir de 14h pour supplément d'information.)

Recent signatures

    News

    1. RELAXE

      Halut Camille
      Petition Organizer

      Bonjour à toutes et à tous,

      Je vous annonce que cette longue et inquiétante histoire est terminée :

      Kevin est relaxé, selon l'argumentation suivante : "Les faits, tels que rappelés précédemment, ne permettent pas à la Cour d'établir si les actes commis par [Kevin] à l'encontre des policiers municipaux, dans l'exercice de leurs fonctions, peuvent recevoir la qualification pénale de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique ou, éventuellement, celle de rebellion, la raison des coups de pieds portés par [Kevin] ne pouvant, avec certitude être fondée sur la volonté de frapper les policiers ou de tenter de garder son équilibre à l'endroit où il est perché ;"

      C'était le moins que nous puissions attendre. Il aurait été pertinent et intéressant qu'il porte plainte contre ces deux policiers, par ailleurs, afin qu'une autre partie de cette histoire soit mise en lumière.

      Je remercie tout particulièrement Maître Nicolas Gallon pour sa formidable implication dans ces procès.

      Ne renions pas nos consciences ; je retourne à mes requêtes et plaintes contre l'oligarchie* de ma commune − une des étapes préalables à l'instauration d'un fonctionnement démocratique local. Et vous ?

      Fraternellement,
      Camille

      *quelques-uns (oligos) commandent (arkhè)

    2. Reached 750 signatures
    3. Communication de Maître Gallon

      Halut Camille
      Petition Organizer

      "Bonjour,
      Cette pétition me semble tout a fait correcte. On pourra effectivement la remettre au Tribunal le jour de l’audience.
      Des précisions :
      - en l’absence de la convocation de Kévin je ne peux confirmer que la peine encourue est de 5 ans ;
      - les constats dressés par les agents de police ont même valeur que ceux des huissiers.

      En ce qui concerne les témoignages, il faut de préférence des personnes qui ont assistés aux faits.

      S’agissant des constations médicales, il est préférable que le médecin atteste sur son papier-en-tête classique sur lequel il dresse les certificats médicaux.

      Je vous rappelle enfin que j’ai besoin de la convocation de Kévin pour pouvoir travailler.

      Par avance merci,

      Bien cordialement.

      Nicolas GALLON"

    4. Réactions Humbert, Yannick

      Halut Camille
      Petition Organizer

      Humbert de Buttet : Car Kevin eu un comportement calme et non-violent durant ces semaines de manifestation permanente à Montpellier. Il véhicule des valeurs telles que le respect [...] puisqu'elle fait déplacer la presse.

      Yannick Ganivet : Pour soutenir l' action non violente de Kevin,
      pour que les Policiers qu'ils municipaux, nationaux, cessent leurs agissements qui ne sont plus du domaine de la défense des populations. Pour le droit à la LIBERTE d'EXPRESSION,

    5. Réactions : Ness, Christophe

      Halut Camille
      Petition Organizer

      Ness Conan : Depuis des années, la police, ne défend plus la population, elle est surtout devenue un instrument du maintien de l'ordre.
      La nuance peut paraitre faible à certains, mais cette nuance a détourné aussi l'objectif et le fonctionnement de la Justice.
      Ainsi, toute forme de contestation est devenue réglementée et contrôlée.
      Pas vraiment un bon présage pour la Liberté d'expression non ?

      christophe polin : je soutiens tout mouvement ou initiative pacifiste qui démontre qu un autre monde est possible ce monde de l argent roi n est plus viable et nous dirige droit dans le mur et aussi il est temps que cesse les abus des forces de l ordre qu elle soit police nationnale / police municipale / gendarmerie contre tout ces mouvement pacifiste on voit tout les jours des vidéos montrant avec qu elle mépris et dureté les forces de l ordre répriment ces mouvement alors oui je signe et même plutot deux fois qu une

    6. Réations : Laurent, Vincent, Kamen, Yo Ann, Brigitte

      Halut Camille
      Petition Organizer

      laurent gérardin : c vraiment écœurant! on s'indigne parce qu'il y a vraiment de quoi! la police arrive et nous donne d'autres raison, encore, pour le faire!!! la boucle est bouclée: INDIGNONS NOUS!!!
      (RV des indignés à Aurillac, pour le festival de rue: du 20 au 26 août, en face du théâtre.
      ALLIONS FÊTE ET REVENDICATIONS!)

      aubanel vincent : Kevin est un 'Indignés' non violent qui se consacre à une cause altruiste et à la défense de la liberté d'expression, il devrait être décoré (si ça lui chante, j'en doute). Il ose résister à l'arbitraire et à l'intimidation. Nous manquons de 'Kevin' et la démocratie se meurt dans le bruit des bottes et le silence des pantoufles.

      Kamen Waheo : Pour soutenir Kevin .

      Yo Ann : Matraque face a des fleurs...

      Brigitte GIRY : La jeunesse doit avoir le droit de résister au modèle de société qui ne profite qu'à une minorité. Elle doit pouvoir inventer un monde où l'être humain occupe une place prépondérante.

    7. Réactions : Hélène, Jérôme, Prawerman a and liliane, iX Factor, Matthieu

      Halut Camille
      Petition Organizer

      Héloïse Duffort : Kevin a toujours été non violent durant le temps où la cabane était là.

      Jérôme Bardet :Nos services publics ne sont pas là pour défendre la privatisation et les intérêts des banques et multinationales mais bien pour protéger les citoyens comme Kevin contre leurs abus sur le bien commun.

      prawerman abrami and liliane : Il est nécessaire que la police soit respectable et n'outrepasse pas ses droits,
      Ils ne doivent pas être les agents d'une "mafia" mais des arbitres...

      iX Factor : Connaissant Kevin, si un coup est parti, c'était sûrement un accident. j'ai vu la vidéo des policiers matraquant les jambes de quelqu'un dans la cabane. Si c'était ça, ce n'est pas étonnant. Les policiers ont tapé avec toutes leurs forces !

      matthieu chabanon : Réellement marre des abus de pouvoir!

    8. Réactions : Pierre de Paris

      Halut Camille
      Petition Organizer

      Extrait (car le nombre de caractères est insuffisant) :

      "Je remarque que la justice et les forces de l'ordre, dans le mouvement de révolte dont nous sommes tous issus ou sommes encore, ne cessent de mettre en avant le mensonge, et la haine contre les citoyens en montant de faux dossiers, pour qu'ils servent comme exemple pour les militants.
      [...]
      Si non le mieux est un appel à témoignage pour que la justice assume que ceci est une manipulation médiatique. D'autant plus que sur les vidéos on remarque bien que Kevin reçoit plusieurs coups de tonfa et n'en donne aucun. A savoir que la Police à aucun moment est dans une position dite de légitime défense définit par l'article 122-5 et 122-6 du code Pénal. A savoir que devant un tribunal correctionnel les vidéos sont autorisés.

      Ainsi une contre attaque peut être mené par Kevin et le mouvement de Montpellier, pour Coups et Blessures Volontaires."

    9. Reached 100 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

      • 10 months ago

      je trouve cela odieux que les forces de l'ordre se conduisent avc autant de violence ce sont eux qui devraient se faire juger car c 'est inadmissible que ces gens ai le droit de frapper des personnes sans défense ou en tt cas qui ne cherche pas la violence..c'est un abus de pouvoir je suis incroyablement stupéfaite de constater à tel point les forces de l'ordre ne servent à rien sinon semer le trouble j'espère que le juge sera trancher c 'est inadmissible

      REPORT THIS COMMENT:
      • 10 months ago

      le faible ...c'est le fort

      REPORT THIS COMMENT:
      • 11 months ago

      pour exister et pour lui !

      REPORT THIS COMMENT:
    • ribeiro-neto catherine MONTPELLIER, FRANCE
      • 11 months ago

      Afin que cesse les violences policières

      REPORT THIS COMMENT:
    • fabrice GATTANO TARBES, FRANCE
      • about 1 year ago

      Parce que moi meme victime d'abus de police municipale

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.