Prada: abandonnez les poursuites contre votre ex-employée, Rina Bovrisse.
  • Petitioning Miuccia Prada & Patrizio Bertelli

This petition will be delivered to:

Patrons de Prada
Miuccia Prada & Patrizio Bertelli
Responsable des Ressources Humaines à Prada
Claudia Burbui
Président de la Cour suprême, Japon
Hironobu Takesaki
Président de la Cour fédérale de Tokyo
Yuichi Okada
Président de la Cour suprême de Tokyo
Shuichi Yoshikai
Vice-président du Groupe Prada
Carlo Mazzi

Prada: abandonnez les poursuites contre votre ex-employée, Rina Bovrisse.

    1. Barrera Murakami Ayako
    2. Petition by

      Barrera Murakami Ayako

      Matsumoto, Japan

Rina Bovrisse a dénoncé les discriminations chez Prada. Elle en paie maintenant le prix...

Rina, ressortissante japonaise, est diplômée de la "Parsons School of Design" de New York. Au cours de sa carrière de 18 ans dans la mode, elle travaille pour les plus grands groupes de luxe dans le monde, comme Chanel ou Prada Inc. USA. En avril 2009, Prada Japon recrute Rina comme Responsable des ventes, en charge de superviser les 500 employés de Prada au Japon. Enthousiasmée par cette nouvelle opportunité, elle déménage au Japon avec son fils de deux ans.

Presque immédiatement, Rina observe des situations de discriminations dans le département des ressources humaines de Prada.

Elle se souvient du PDG de Prada Japon, Davide Sesia, donnant l'ordre de la rétrogradation et du transfert de quinze femmes employées (alors que beaucoup d'entre elles faisaient partie des meilleurs vendeuses, et travaillaient à Prada depuis longtemps), au motif qu'elles étaient "vieilles", "grosses", "laides", "répugnantes", ou "qu'elles n'avaient pas le look Prada". 

Quand elle s'est élevée contre cette injustice, Rina a reçu des critiques sur son apparence, et a subi une rétrogradation pour un poste de vendeuse, avant d'être invitée à démissionner.

En 2010, Rina et deux de ses collègues de Prada ont décidé d’agir. Elles ont porté plainte contre la marque de mode de luxe, en faisant valoir que la discrimination et le harcèlement de Prada basé sur l’apparence violait l'article 709 du Code civil japonais.

Deux ans plus tard, en octobre 2012, le Président de la Cour de Tokyo Reiko Morioka a statué en faveur de Prada, en décidant que la discrimination démontrée de l'entreprise était acceptable pour une marque de mode de luxe et qu’une employée bien rémunérée devait être capable de résister à un certain niveau de harcèlement.

La décision va à l'encontre des lois japonaise et américaine, qui interdisent la discrimination au travail et protègent les droits des employés s'ils s'expriment pour l'amélioration sociale.

Prada a contre attaqué : la marque a décidé de poursuivre Rina à hauteur de 780.000 $ pour atteinte à l’image de marque en accusant publiquement l'entreprise de discrimination. L'ironie de cette attaque en justice est que le juge Morioka et les avocats de Prada ont précédemment reconnu que la discrimination avait effectivement eu lieu.

Le Comité des Nations unies pour l'élimination de la discrimination à l'égard des femmes a rencontré Rina pour échanger sur son expérience et sur la question plus large de la discrimination contre les femmes dans la population active.

Rejoignez-nous en signant cette pétition adressée à Prada. Nous sommes convaincus que votre signature enverra le message clair que la discrimination de Prada contre ses employés de sexe féminin et l’intimidation de cette mère célibataire courageuse ne sera pas toléré par les consommateurs Prada, ni la communauté internationale.

Dites à Rina Bovrisse qu'elle n'est pas seule...

Merci,

Ayako Barrera

Articles sur le sujet :
LE FIGARO
FRANCE 24
JAPAN TIMES
JAPAN TIMES
BLOOMBERG  
DAILY FINANCE 

To:
Miuccia Prada & Patrizio Bertelli, Patrons de Prada
Claudia Burbui, Responsable des Ressources Humaines à Prada
Hironobu Takesaki, Président de la Cour suprême, Japon
Yuichi Okada, Président de la Cour fédérale de Tokyo
Shuichi Yoshikai, Président de la Cour suprême de Tokyo
Carlo Mazzi, Vice-président du Groupe Prada
Veuillez montrer votre engagement à mettre fin à la discrimination entre sexes au sein du Groupe Prada, en abandonnant les poursuites engagées contre votre ancienne employée, Rina Bovrisse.
Cordialement,

Sincerely,
[Your name]

Recent signatures

    News

    1. Verdict for the case against Rina

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      At long last the case by Prada against Rina has come to its verdict. Unfortunately the court of Tokyo sided with Prada arguing that Rina bringing to light the discrimination practices damaged their brand image. But there have been a partial victory since the penalty against Rina has been drastically lowered from close to $800,000 down to $33,000. Their goal is to lower the punishment enough to where they believe Rina is able to pay it and be willing to accept it and finally go away quietly.
      Rina is not going to accept this or go away quietly. Even against the small amount she is going to file an appeal to the court and continue to fight for what she knows is right.
      And so should we. Now more than ever is the time to put pressure on Prada because they're starting to back off. It is time to demand Prada to end their frivolous case and apologize to Rina for their harassment and discriminatory treatment.

    2. Rina on CBS

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      Hello everyone. This is our latest update.

      As you may know, Rina's case was covered by CBS news. Here are some links to the Prada Story coverage on TV in America.
      Thank you so much for your support. They covered Change.org a lot and the story was well researched.

      Meanwhile, the final testimony was filed at the Tokyo Court on Monday the 5th of August and the judgement day was announced for November 12th at 11 am.

      Caroline Kennedy, who was recently chosen as the first female American Ambassador to Japan, will receive a copy of the testimony.

      Thank you for your support as always.
      Ayako

      CBS NEWS
      http://losangeles.cbslocal.com/2013/08/06/ex-prada-employee-who-accused-fashion-house-of-discrimination-fights-nearly-800k-countersuit/

      YAHOO NEWS
      http://news.yahoo.com/video/ex-prada-employee-accused-fashion-070500484.html

      This links to the last court statement (English/日本語)

      http://goo.gl/CG5KZo

    3. Court Update

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      After showing their unwillingness to even receive the petition, Prada this week made clear in the Tokyo court that they will not abandon their law suit against Rina for damaging their brand by revealing discriminatory internal company practices. This is doubled with the irony that Prada admitted to the sexist harassment that Rina made public.
      At this court meeting, the judges stated that they are now allowing Rina to present to the public the documentation of sexist memos and decisions that crossed her desk. Here is one of them. In this email Davide Sesia makes clear to Rina that a store manager's job security is tied to her physical appearance. This is outrageous. Imagine if you had to stay young and slender or you would lose your job.

      http://goo.gl/LlCAF

    4. Prada Japan hung up on me

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      Prada Japan hung up on me and is showing that they have no interest in hearing our voices. As always, thank you for your continuos support on this important issue.

    5. Over 200,000 signatures!

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      Thank you all so much for supporting Rina. We now have over 200,000 signatures! I have the intention to deliver the signatures and messages from you to Prada soon.
      Merci beaucoup!

    6. New article in the TRIBUNE de GENEVE

      Barrera Murakami Ayako
      Petition Organizer

      Merci beaucoup pour soutenir Rina. We now have over 123,000 signatures! TRIBUNE de GENEVE just launched an article about this issue after Rina's press conference at the Human Rights Commission. Here is the link:

      http://geneveint.blog.tdg.ch/archive/2013/05/06/premiere-dans-l-histoire-de-la-mode-et-devant-le-haut-commis1.html

    7. Reached 15,000 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

      • 14 days ago

      Le harcèlement et la discrimination sont révoltants !

      REPORT THIS COMMENT:
    • Xavier LACASSAGNE PARIS, FRANCE
      • about 1 month ago

      Madame Prada, Monsieur Bertelli, Madame Burbui, Monsieur le Président Yuichi Okada, Monsieur Mazzi,

      l'image d'une marque internationalement connue comme Prada repose sur la qualité de ses produits, sur leur originalité, mais aussi sur l'ensemble du réseau de conception, de gestion, de production, de diffusion, de marketing, et sur l'image que l'entreprise donne par sa politique de ressources humaines. Le prestige d'une entreprise est aussi dans la qualité de sa politique de ressources humaines. Les salarié(e)s d'une entreprise sont des personnes qui ne sont pas des mannequins professionnels, ni des "éternelles adolescentes", mais des personnes humaines. Plutôt que de sanctionner des salariées, pourquoi ne pas leur faire bénéficier de l'image de la marque, en les aidant à bénéficier de conseils et d'aide professionnels en diététique, en "relooking", de leur faire bénéficier de salles de remise en forme ? Le prestige d'une marque est d'autant plus grand quand la gestion du personnel n'oublie pas que les ressources humaines signifie que les humains ne sont pas tous identiques, et peuvent être accompagnés et aidés pour être au mieux de leurs compétences et de leur savoir-être. La grandeur d'une marque est aussi en cela. Merci. Respectueusement

      REPORT THIS COMMENT:
      • 4 months ago

      INTOLERABLE.

      REPORT THIS COMMENT:
    • Thomas ROGER-DEVISMES HYèRES, FRANCE
      • 7 months ago

      Pour que les Nippones et les Femmes en général ne soient plus discriminées!

      REPORT THIS COMMENT:
    • Gaëlle Allix FRéPILLON, FRANCE
      • 8 months ago

      tout bonnement honteux!

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.