Plus grand nombre de pigeonniers contraceptifs à la Ville de Paris
  • Petitioning Madame Anne Hidalgo

This petition will be delivered to:

Maire de Paris
Madame Anne Hidalgo
Ministre de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie
Madame Ségolène Royal
Adjointe au Maire de Paris chargée des Espaces verts
Madame Colombe Brossel
Maire de ParisAdjointe au Maire de Paris chargée de l'environnement
Madame Célia Blauel

Plus grand nombre de pigeonniers contraceptifs à la Ville de Paris

    1. Julita B
    2. Petition by

      Julita B

      Paris, France

Nous demandons plus grand nombre de pigeonniers contraceptifs à la Ville de Paris et l’arrêt des captures suivies de mise à mort des pigeons.

 
Dans un pigeonnier contraceptif, les pigeons sont nourris et soignés. Le pigeonnier contraceptif permet de régler le problème des nuisances par la stérilisation des œufs. Ainsi, la population se régule sans souffrances ni massacre de pigeons, car la mort par gazage est une mort cruelle et douloureuse pour les animaux.

"A partir des années 30, on se mit à ne plus aimer cet oiseau et à le tuer massivement. En France on tue de 6 à 12 millions d'individus chaque année.
Pour justifier les abattages massifs on parla de maladies, de risques sanitaires pour l'homme. Il n'a jamais été prouvé scientifiquement que cet animal est plus dangereux que les autres oiseaux sauvages vivant dans nos cités." 

Le pigeonnier contraceptif est une solution qui refuse la violence habituelle faite aux pigeons. Les tueries quotidiennes que subissent les pigeons ne font pas régresser leur nombre car sous l'effet du stress cette espèce a la capacité de se reproduire encore plus, plus vite et plus fort, telle est la nature de ces oiseaux qui vivent depuis si longtemps auprès de nous.

"Moins de pigeons dans nos villes, et plus heureux" : c'est l'étoile à laquelle s'accrochait durant dix-sept ans Nadia Fontenaille, artiste-peintre et présidente-fondatrice de la Société protectrice des oiseaux des villes (SPOV) créée en 1988.

Plus grand nombre de pigeonniers contraceptifs pour que les pigeons viennent s’installer à certains endroits de la ville, et que les citadins puissent venir les observer et en retirer un plaisir aussi bien esthétique que spirituel.

Le nombre des pigeonniers est encore insuffisant dans la capitale, et leur édification doit s'accompagner de mesures périphériques pour empêcher des nidifications aux alentours, ainsi que toute euthanasie.

"La question n’est pas de savoir s’il faut accepter des animaux dans la ville, mais plutôt celle de savoir comment vivre avec eux ! La ville de demain a bel et bien pour mission de définir la place, le rôle et le statut du vivant au coeur de la cité."

« Nous n’héritons pas de la Terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants » - Antoine de Saint-Exupéry

 

@ en savoir plus

http://www.ambassadedespigeons.com/
http://www.gaia.be/fr/campagnes/respect-pour-les-pigeons-des-villes

http://www.france-pigeon.fr/pigeonnier.htm

http://pigeons.mnhn.fr/spip.php?article65

http://cousin.pascal1.free.fr/paris_demarche.html

http://www.associationstephanelamart.com/index.php?page=dossiers&n=1

 

3 autres pétitions existent en faveur des oiseaux de Paris:

1/https://secure.avaaz.org/fr/petition/le_President_Francois_HOLLANDE_STOP_A_LINTERDICTION_DE_NOURRIR_LES_OISEAUX_DES_VILLES/share/
2/ https://www.causes.com/campaigns/35851-stop-massacre-of-pigeons-in-cities
3/ https://www.causes.com/campaigns/37678-respect-pour-les-pigeons-des-villes-on-reclame-des-pigeonniers-urbains-contraceptifs-a-paris

Recent signatures

    News

    1. BE* Voix et Piano Mady Art

      Julita B
      Petition Organizer
      BE* Voix et Piano Mady Art

      Petite chanson improvisée hier soir :)

    2. Reached 500 signatures
    3. Les pigeonniers : la SREP est aujourd’hui une référence.

      Julita B
      Petition Organizer

      En 1990, Christian Gendry et Nadia Fontenaille (présidente de la SPOV société protectrice des oiseaux des villes) après constat de la situation sur la place de l’oiseau en ville, développent l’idée du Pigeonnier contraceptif.
      La SREP (service de régulation et d’entretien de pigeonnier) est créée en 1994.
      Le premier pigeonnier sera posé en 1995 à Chatillon.

      Depuis la SREP n’a cessé d’innover en respectant toujours les mêmes critères :

      Le souci d’entente des citoyens pour et contre les pigeons.
      Le bien être animal en développant toujours de meilleures techniques de travail et de pigeonniers (voir section étude, gestion globale et communication médiation.)
      En 2001, la SREP développe une filiale dans l’ouest de la France afin de développer plus largement l’activité géographique d’Est en Ouest.

      La SREP est aujourd’hui une référence, précurseur, gage de qualité, forte de son expérience.

      http://www.srep.fr/les-pigeonniers/

    4. Mise au point sur la place de l’animal dans la ville

      Julita B
      Petition Organizer

      Publié le 11 novembre 2013 par credopigeons

      Lettre de Marc MICHEL adressée aux DNA le 25 octobre 2013 pour leur Courrier des Lecteurs, mais elle n’a pas encore été publiée :
      "Votre article intitulé "Nuisible nourrissage" publié en date du 15 octobre dernier fait froid dans le dos en annonçant l’interdiction de nourrissage des animaux errants dits "nuisibles" et en la justifiant et la défendant. C’est pourquoi j’estime qu’il est nécessaire de réagir.
      A qui sait faire usage de son bon sens et de son humanité, une telle décision apparait hypocrite, cruelle et évidemment nulle et non avenue.
      Vous prétendez agir pour le bien de l’animal et vous dites que "nourrir un animal ne lui rend pas service". Un enfant de 3 ans ne comprendrait pas une phrase si absurde car il est évident que tout animal a besoin de s’alimenter pour vivre et que la ville, univers bétonné, ne lui offre que peu de nourriture en soi, à part les déchets ou ce que l’Homme veut bien partager avec lui et lui donner.
      Interdire le nourrissage d’animaux juste avant l’hiver, c’est donc clairement prononcer un arrêt de mort contre tous les animaux coexistant avec nous en ville et les vouer à crever lentement de faim dans leur coin.
      Vous justifiez cette décision en invoquant le fait que ces animaux sont des "nuisibles" et donc que leur extermination, par quelque moyen que ce soit, devient tout à fait normale. Est-ce le rôle d’une loi, d’une règlementation d’inciter les citoyens au vice, à savoir ici à toutes sortes d’actes cruels et inhumains ? Car en effet, on connait très bien les répercussions d’une telle propagande d’abord contre le nourrissage, puis contre les animaux dits "nuisibles" : après l’interdiction de nourrissage vient l’autorisation de leur nuire pour s’en débarrasser au prétexte qu’ils nous causeraient des torts ou pourraient nous en causer. Je pense ici à tous les animaux errants ou non empoisonnés par des particuliers, aux trappes et tueries atroces de pigeons par des services commandités par la ville et donc payés par nos impôts…
      Si vous défendez la thèse qu’il faut exterminer les animaux dès qu’ils sont qualifiés de "nuisibles", on peut craindre à juste titre que vous puissiez logiquement aussi défendre le fait qu’affamer des êtres humains, du moment qu’ils seraient aussi considérés comme "nuisibles", serait tout aussi juste. En soi, vous conviendrez qu’une telle position n’est donc pas tenable.
      Au final, cette interdiction ne révèle-t-elle pas l’hypocrisie ambiante ?
      D’un côté vous prônez l’écologie, le respect de la nature, le bio et autres blablateries moralisantes récurrentes, de l’autre, vous n’hésitez pas une seconde à vouloir détruire, tuer, nettoyer la ville d’êtres vivants qui soudain vous deviennent insupportables à voir et à en faire une propagande éhontée. Que dire à nos enfants ? Qu’il faut respecter les animaux et les "aider" en les faisant mourir de faim ? Que c’est bien de protéger la nature, mais que c’est mal de la protéger et qu’on ne peut le faire qu’en désobéissant aux adultes qui, de l’autre côté, disent qu’il faut nourrir les animaux en hiver ? Quelle confusion ! Allons, il vous faut choisir vraiment : soit nous vivons dans une société bien propre mais barbare et fermée, soit nous vivons dans une société respectueuse de la nature et qui l’intègre dans son mode de vie, doux et ouvert…
      Ne saviez-vous pas que si tant d’animaux, notamment des chats, errent par la ville, c’est parce que vous les avez abandonnés ou ne les avez pas stérilisés ! Vous accusez les chats de Mulhouse de manger les petits oiseaux, mais, s’ils n’étaient pas nourris, n’en mangeraient-ils pas davantage ? Donc au final en interdisant de nourrir les animaux, vous voulez provoquer cela même pour quoi vous les accusez… Vous voulez réparer vos erreurs en faisant de nouvelles erreurs.
      Bref, vous prenant les pieds dans vos propres impasses logiques, vos propres comportements irresponsables et votre inaction coupable (oui, pourquoi ne pas avoir stérilisé auparavant ces chats et donné des moyens aux associations ? Pourquoi ne pas avoir donné des graines stérilisantes aux pigeons ?), vous n’avez plus qu’un recours : anéantir le problème avec violence au lieu de le résoudre avec humanité et intelligence… triste modèle que vous voulez partager et faire suivre par le citoyen…
      Voilà ce que cachent les préparatifs du prochain marché de Noël : le fantasme d’une ville immaculée et aseptisée, belle et bien propre sous tous rapports à la vue des touristes…
      Mais enfin, reprenez-vous, relevez-vous : vous êtes pétris de peur face à la Nature et on ne peut pas agir et obéir à une réglementation édictée sous la peur. En effet, un document (loi, contrat, décret, etc.) est nul et non avenu s’il a été signé sous l’effet de la peur… et l’interdiction de nourrissage fait partie de ce genre de décision que l’on prend, le stylo tout frémissant, face à une situation qui nous dépasse.
      Ne me dites pas que vous n’êtes pas tout tremblants face à la nature : dois-je vous énumérer toutes ces peurs liées à l’animal, qui s’égrènent au fil de l’article ? Les pigeons amèneraient des tiques, les cygnes deviendraient agressifs, les ragondins viendraient rendre visite à des habitants… Et nous revoilà retombés dans des délires paranoïaques moyenâgeux, où se mêlent la peur de la contagion, l’impression d’agression et d’invasion… Lucrèce dans De la nature l’écrivait déjà : l’Homme craintif, tremblant face aux animaux et face à la vie et aux phénomènes incontrôlables de la nature, préfère se mettre à la détruire et à la soumettre à sa cruauté infinie plutôt que de tenter de coexister avec les autres êtres en son sein et de la comprendre réellement.
      Par ailleurs, Rousseau ne montrait-il pas que lorsque la société, par ses lois et réglementations absurdes, bâillonne notre pitié naturelle (c’est-à-dire ce qui nous incline naturellement à compatir au sort d’autrui et d’autres êtres), elle ne fait que transformer l’Homme en un être pervers et monstrueux ? Le rôle de la protection animale semble ainsi bien incompris : ce que les nombreux nourrisseurs de chats, pigeons, cigognes, cygnes et ragondins veulent protéger, c’est certes l’animal mais surtout l’homme, de sa propre connerie et de sa propre inhumanité.
      Car le réel enjeu de la politique est de faire coexister au sein de la ville (et plus largement du monde) nos vies avec celle des autres êtres vivants dans le respect de ces derniers. Là est le plus grand apprentissage auquel les lois et autres règlements devraient initier.
      Que faire alors, me direz-vous ? Sans prôner une philosophie de bisounours, et en restant pragmatique, on ne peut qu’encourager les pouvoirs publics à sensibiliser la population sur la nécessité de nourrir les animaux en hiver et d’ouvrir leur esprit au fait que la ville est un milieu qui doit être partagé, où chacun trouve sa place.
      Par conséquent, en tant que citoyen libre, respectueux de toute vie car ayant une conscience, exigeant vérité et cohérence, je suis au regret d’avouer que je suis dans l’impossibilité de me plier à l’interdiction de nourrissage."

      Marc MICHEL, Strasbourg

      http://static.iclipart.com/thumbs/022/batch_13/birds_heritage_201420_tnb.png

    5. Pour la sauvegarde globale de toutes les espèces d'oiseaux !

      Julita B
      Petition Organizer
      Pour la sauvegarde globale de toutes les espèces d'oiseaux !

      À l'attention : des municipalités et responsables politiques Bonjour et merci de votre attention et participation directe à tous ! Face à la situation générale relativement alarmante pour nos petits amis ailés, voici un petit récapitulatif : - Eradication annuelle lâche par gazages et bastonnades plus qu'honteux des oies, bernaches et canards sauvages en Hollande principalement dans les aéroports sous prétexte de sureté des vols d'avions, et contre l'opinion publique !

    6. Reached 250 signatures
    7. projet intitulé «Pigeon d'Or»

      Julita B
      Petition Organizer

      Cohen Van Balen veut nettoyer l'image du pigeon.
      L'une des composantes du projet est une maison de pigeon qui est fixé à un rebord de fenêtre, donc on peut avoir un espace contrôlé à nourrir les oiseaux avec des bactéries particulièrement conçus créés avec l'aide de biochimiste James Chappell . Nourrir les pigeons avec les Lactobacillus bactéries (naturellement présentes dans le tube digestif) peut modifier leur métabolisme de façon à créer de petits morceaux de savon avec chaque chute.
      Bien que nous ne pouvons pas dire que nous allons faire mousser avec leurs déjections nous-mêmes, le savon pourrait fournir pigeons avec un peu de marketing positif et aider à inverser l'idée qu'ils sont sales et les maladies monté. En fait, ils pourraient aider à nettoyer nos villes avec leur merde !
      http://inhabitat.com/cohen-van-balen-makes-soap-from-pigeons-poop-using-specially-designed-bacteria/
      http://www.cohenvanbalen.com/work/

    8. Le projet Guano de Paris

      Julita B
      Petition Organizer

      Designer Jean-Sébastien Poncet a imaginé un complexe d'appartements en terre cuite multi-usage pour abriter urbaines pigeons et tournant leur caca en compost. Destiné à la capitale française, "Le Guano de Paris" vise à réhabiliter les oiseaux, à recueillir leurs déjections et de faciliter une coexistence pacifique avec les citoyens.

      http://inhabitat.com/the-guano-de-paris-pigeon-house-also-collects-bird-poop-for-compost/

      The Guano de Paris Pigeon House Also Collects Bird Poop for Compost

      Designer Jean-Sébastien Poncet imagined a multi-use terracotta apartment complex for sheltering urban pigeons and turning their poo into compost. Intended for the French capital, "The Guano de Paris" aims to rehabilitate the birds, collect their droppings and facilitate a peaceful coexistence with citizens.

    9. Etre civilisé, c'est se mettre au service de la pulsion de vie.

      Julita B
      Petition Organizer
      Le problème des anti- pigeons : pour une véritable contraception...des pauvres pigeons.

      Bien qu'adorables, bien que très intelligents, ces bébés pigeons sont haïs par les gueux. Emmurés derriere des grillages ou encore dans des filets...une horreur attend sns doute ces etres qui ont le malheur de naitre dans notre monde trop humain. Donc...ben oui, inhumain.

    10. Comment aider les oiseaux à survivre l'hiver ?

      Julita B
      Petition Organizer
      Idée d'activité :Comment aider les oiseaux à survivre l'hiver ?

      Comment aider les oiseaux à survivre l'hiver ? Il ne fait pas très beau Nature Brrr...Voir ces oiseaux si fragiles et si petits qui restent dehors tout l'hiver, avec ce temps, ça nous donne froid aux pattes ! Pas vous ?

    11. Dis maman, on fait quoi aujourd'hui ?

      Julita B
      Petition Organizer
      Idée d'activité :Fabriquez un bel abri pour les oiseaux

      Fabriquez un bel abri pour les oiseaux Il fait beau, profitons-en pour un peu de bricolage en famille ! Installez-vous sur la terrasse ou dans le garage pour réaliser l'abri le plus beau du quartier ! Pourquoi ? Ils en ont bien besoin avec le temps qu'il fait !

    12. Je suis un pigeon voyageur - MANNICK

      Julita B
      Petition Organizer
      Je suis un pigeon voyageur - MANNICK

      Je suis un oiseau de bonheur et je connais ma route... Paroles et Musique de Mannick. Rejoignez le groupe de Mannick sur Facebook: http://www.facebook.com/group.php?gid=51445666885

    13. Un pigeon voyageur plus rapide que l'ADSL !

      Julita B
      Petition Organizer
      Un pigeon voyageur plus rapide que l'ADSL ! - Wisibility

      Un record du monde vient d'être homologué : le transport de 64 Giga-octets de données numériques a été assuré en 2 heures 42 minutes par un pigeon voyageur sur une distance de 210 km à "vol d'oiseau" d'Avignon à Lyon .

    14. Reached 100 signatures
    15. Patrimoine de la Vie

      Julita B
      Petition Organizer
      Colombier à pied (intérieur), Rosay

      Le mécanisme de visite des nids est encore en place dans ce colombier. Une échelle tournante reliée à l'arbre central glisse le long de la paroi....

    16. Pigeons-voyageurs militaires

      Julita B
      Petition Organizer
      Pigeons-voyageurs militaires : la tradition après les missions

      Le caporal Sébastien Guer s'occupe des 120 pensionnaires du dernier colombier militaire d'Europe, situé au Mont-Valérien (Hauts-de-Seine). C'est le général De Gaulle, à la fin des années 60, qui a souhaité maintenir un colombier de tradition et de mémoire, alors que les pigeons n'étaient plus utilisés dans des missions de guerre.

    17. Reached 50 signatures
    18. Un pigeonnier contraceptif

      Julita B
      Petition Organizer

      Il doit permettre une réduction significative des nuisances locales causées par les pigeons et améliorer la cohabitation entre les citadins et les oiseaux, tout en respectant la vie animale. Grâce à cet équipement, la population locale de pigeons bisets est fixée durablement. Le nourrissage est réalisé exclusivement à l’intérieur. Une technique simple régule le nombre d’individus. La première couvée de chaque couple est en effet préservée. Les pontes suivantes sont secouées fortement pour stopper leur développement et laissées en place quelque temps pour éviter que les oiseaux ne désertent le lieu. Les couples d’oiseaux qui s’installent n’ont qu’une couvée par an au lieu de six à huit.

    19. Contrôler les pontes

      Julita B
      Petition Organizer

      Contrôler les pontes

      À Paris, la mise en place de chaque pigeonnier contraceptif coûte 20 000 euros, financés par la Mairie de Paris. Ensuite, chaque mairie d'arrondissement doit verser 5 000 euros par an pour l'entretien et les soins à apporter aux oiseaux. De son côté, la limitation des naissances par capture (filets) et effarouchement coûte 3 000 eu­ros pour cinq interventions, mais n'est pas efficace à long terme parce que les oiseaux reviennent.

      Ce qui, au total, revient plus cher que les pigeonniers. Enfin, pour Christian Bougeron, vété­ri­naire spécialiste des oiseaux, c'est une très bonne idée. C'est plus éco­logique et cela permet de contrôler les pontes. Parce que les autres méthodes contraceptives, on ne sait pas faire. http://www.lefigaro.fr/sciences/2008/01/21/01008-20080121ARTFIG00497-des-pigeonniers-contraceptifs-contre-la-salete-des-villes.php

      Des pigeonniers contraceptifs contre la saleté des villes

      Ils permettent de lutter contre la prolifération de ces oiseaux dans 40 villes de France et notamment à Paris. Les amis des pigeons et ceux qui ne peuvent pas supporter leurs saletés en ville se réconcilient autour des "pigeonniers contraceptifs" qui y sont installés.

    20. Reached 25 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

      • about 4 hours ago

      One również chcą żyć !!!

      REPORT THIS COMMENT:
    • Geneviève Radel PIOLENC, FRANCE
      • about 5 hours ago

      indispensable à Paris!

      REPORT THIS COMMENT:
    • Anne Janssen BAELEN, BELGIUM
      • 10 days ago

      "N’ayez jamais, jamais peur de faire ce qui est juste, surtout si le bien-être d’une personne ou d’un animal est en jeu. Les punitions de la société sont faibles par rapport aux blessures que nous infligeons à notre âme quand nous détournons le regard."

      Martin Luther King

      ---

      "Un jour nos petits-enfants nous demanderont : où étiez-vous pendant l’Holocauste des animaux ? Qu’avez-vous fait contre ces horribles crimes ? Nous ne serons pas capables de donner la même excuse une seconde fois, que nous ne savions pas."

      Dr. Helmut Kaplan

      ---

      "L’idée que certaines vies importent moins est la base de tout ce qui va mal dans le monde. "

      Paul Farmer

      ---

      "Les animaux sont les vraies victimes sur cette terre. Ils n’ont pas déclaré la guerre. Ils n’ont pas d’armes. Ils ne veulent pas détruire les humains ou imposer une religion. Leur seul "crime" est qu’ils existent. "

      A.T Abaza

      ---

      "The more helpless the victim, the greater the crime."

      Dr Gerald Curtler

      ---

      "Les horribles maux et souffrances à l’innocente et fidèle race animale forment le chapitre le plus noir de toute l’histoire du monde."

      Edward Augustus Freeman

      ---

      "La cruauté envers les bêtes est la violation d’un devoir de l’homme envers lui-même."

      Emmanuel Kant

      REPORT THIS COMMENT:
    • valérie renaudeau SAINT FRANçOIS, GUADELOUPE
      • 11 days ago

      parce que je pense que c'est la meilleure solution pour les pigeons et pour nous

      REPORT THIS COMMENT:
    • Solange Reis FRANCE
      • about 1 month ago

      Le Maire de Paris,des autres villes ont que donner de bons exemples ,il faut contruire de pigeonniers contraceptifs .Respectez ces animaux adorables ,intelligents .

      .

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.