Halte à la mainmise sur l’internet
  • Petitioned Aux membres votant de la Conférence

This petition was delivered to:

Aux membres votant de la Conférence

Halte à la mainmise sur l’internet

    1. Petition by

      Equal Times

L’internet tel que nous le connaissons est en danger. Si nous n’agissons pas aujourd’hui, notre droit de communiquer librement et de partager des informations pourrait être modifié à tout jamais.

La semaine prochaine, l’Union internationale des télécommunications (UIT), une institution des Nations unies, entend en effet adopter de nouvelles règles en vue de restreindre les libertés fondamentales électroniques des citoyens.

Un groupe de sociétés de télécommunications s’est uni à des pays comme la Chine, l’Égypte et l’Arabie saoudite, qui restreignent déjà fortement les libertés électroniques, en vue de présenter un traité lors de la Conférence mondiale des Nations unies sur les télécommunications internationales (CMTI) qui aura lieu à partir du 3 décembre à Dubaï. 

Jusqu’à présent, le traité est passé inaperçu, mais ses implications sont tellement graves que nous devons agir rapidement pour montrer à l’UIT et à ses pays membres que les citoyens n’acceptent pas que l’on s’attaque à leur droit de communiquer librement.

Il s’agirait, partout dans le monde, d’accorder la possibilité aux gouvernements et aux sociétés de: 

- facturer aux utilisateurs des services comme les courriers électroniques et Skype;

- limiter l’accès à l’internet; et

- surveiller tout ce que vous faites en ligne.

Ces nouvelles dispositions nuiraient davantage encore aux populations des pays plus pauvres et vivant sous des dictatures.

Signez la pétition mondiale et exigez des représentants de votre gouvernement qui assisteront à cette conférence qu’ils rejettent ces changements qui réduiront considérablement et de façon permanente nos libertés sur l’internet. Agissez avant qu’il ne soit trop tard. Il faut exiger un nouveau processus qui permettra au peuple de faire connaître sa position, notamment les travailleurs/euses dont les moyens de subsistance sont de plus en plus affectés par l’internet. 

En signant la pétition, vous rejoindrez les dizaines de milliers de personnes qui s’opposent à une réglementation inutile et restrictive de l’internet.

Le contrôle total du réseau par les gouvernements et les grandes sociétés va à l’encontre de l’essence même de ce que l’internet représente, à savoir un accès ouvert et libre pour toutes et tous.

C’est pour cette raison qu’il est important que nous nous unissions pour exiger que nos dirigeants nationaux et les organisations internationales respectent les libertés que l’internet nous octroie, et pour stopper net cette proposition. 

Notre liberté électronique dépend de vous et nous n’avons pas beaucoup de temps. L’UIT se prononcera sur cette proposition dans quelques jours, merci de signer et diffuser la pétition.

Cliquez ici pour voir notre infographie.

Recent signatures

    News

    1. Reached 5,000 signatures
    2. UNESCO: LE NOUVEAU RÈGLEMENT POURRAIT « MENACER LA LIBERTÉ D’EXPRESSION »

      Pour l’UNESCO, les nouvelles règles controversées sur les télécommunications, proposées par les Nations Unies, mettent en péril la liberté d’expression électronique en général et pourraient bafouer la Déclaration des droits de l’homme.

      C’est désormais au Directeur de la Division pour la liberté d’expression et le développement des médias de l’UNESCO, le Professeur Guy Berger, de s’en prendre aux nouvelles règles lors d’une intervention sans précédent et de prévenir « qu’elles ne menacent pas seulement la liberté d’expression », mais qu’elles pourraient aussi déclencher de « nombreuses critiques de la part du public, ce qui pourrait avoir des conséquences pour les Nations Unies en général ».

      lire plus:
      http://www.equaltimes.org/fr/news/unesco-new-internet-regulations-could-threaten-freedom-of-expression

      UNESCO: le nouveau règlement sur l'internet pourrait " menacer la liberté d'expression "

      Pour l'UNESCO, les nouvelles règles controversées sur les télécommunications, proposées par les Nations Unies, mettent en péril la liberté d'expression électronique en général et pourraient bafouer la Déclaration des droits de l'homme.

    3. LA CSI LANCE UNE CAMPAGNE MONDIALE

      Une proposition controversée d’une institution méconnue des Nations Unies pourrait bien sonner le glas de l’internet libre, exempt de tous contrôles politiques et accessible à toutes et tous.

      Le mois prochain, les ministres des Télécommunications de 133 pays doivent en effet se réunir à huis clos à Dubaï pour débattre d’un projet de l’Union internationale des télécommunications (UIT) des Nations Unies en vue de contrôler le réseau.

      Ce projet est né d’une guerre diplomatique féroce et discrète entre d’une part un bloc puissant de nations, Chine en tête, qui désire exercer davantage de contrôle sur le net, et de l’autre, des démocraties déterminées à préserver l’architecture indépendante et ouverte de la toile mondiale.

      lire plus:
      http://www.equaltimes.org/fr/news/stop-the-net-grab-ituc-launches-global-campaign-against-internet-crackdown

      Halte à la mainmise sur l'internet: la CSI lance une campagne mondiale

      Une proposition controversée d'une institution méconnue des Nations Unies pourrait bien sonner le glas de l'internet libre, exempt de tous contrôles politiques et accessible à toutes et tous. Le mois prochain, les ministres des Télécommunications de 133 pays doivent en effet se réunir à huis clos à Dubaï pour débattre d'un projet de l'Union internationale des télécommunications (UIT) des Nations Unies en vue de contrôler le réseau.

    4. L’UIT refuse de soutenir une discussion

      Sharan Burrow, secrétaire générale de la CSI, a indiqué que l’internet a toujours été géré selon une approche multi-partenariale et que les changements proposés sont susceptibles de sérieusement compromettre ce modèle et de profondément affecter la gouvernance de la toile.

      « Ce processus n’a pas lieu d’être sanctionné comme légitime par l’ONU dès lors que les gouvernements, en particulier les ministres des télécommunications, négocient uniquement sur la base de leurs intérêts propres, dans un forum où la société civile n’est pas représentée. Nous voulons être assurés que les plans envisagés n’empièteront pas sur l’innovation, le commerce et les libertés démocratiques.

      lire plus:
      http://www.ituc-csi.org/l-uit-refuse-de-soutenir-une.html?lang=fr

      L'UIT refuse de soutenir une discussion ouverte sur les plans de réglementation de l'internet

      La Confédération syndicale internationale (CSI) a enjoint aujourd'hui le Dr Hamadoun Touré, secrétaire général de l'agence onusienne chargée des technologies de l'information et de la communication de retirer ses plans secrets de l'ordre du jour de la Conférence mondiale sur les télécommunications internationales (CMTI-12), qui se tiendra à Dubaï en décembre.

    5. Internet menacé

      Les ministres des Télécommunications de 193 pays vont se réunir derrière des portes closes à Dubaï le mois prochain en vue d’envisager un nouveau régime réglementaire pour l’internet.

      La Confédération syndicale internationale et Greenpeace font part de leur vive préoccupation que les modifications proposées mènent à une recrudescence du contrôle et de la censure d’internet par les gouvernements.

      La secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow, affirme la nécessité d’une approche concertée entre multiples parties prenantes afin de défendre les intérêts de la liberté d’expression et de la liberté syndicale.

      lire plus:
      http://www.ituc-csi.org/internet-menace-appel-au.html?lang=fr

      Internet menacé

      Le mouvement syndical mondial et Greenpeace ont uni leurs forces aujourd'hui pour exhorter le Secrétaire général Ban Ki-moon à rejeter des changements à la gouvernance d'internet qui pourraient modifier à tout jamais internet tel qu'il existe à l'heure actuelle.

    6. Reached 25 signatures

    Supporters

    Reasons for signing

    • maxime lebay FRANCE
      • 10 months ago

      liberté pour les grand mère

      REPORT THIS COMMENT:
      • 11 months ago

      Faut que ça bouge

      REPORT THIS COMMENT:
    • SIMON Augustin SAINT-CLOUD, FRANCE
      • 11 months ago

      Parce que c'est une atteinte à nos libertés

      REPORT THIS COMMENT:
    • Eric DUCHESNES COLLONGES-SOUS-SALèVE, FRANCE
      • 12 months ago

      La dictature, non merci !

      REPORT THIS COMMENT:
    • samir kasdali ASNIèRES-SUR-SEINE, FRANCE
      • about 1 year ago

      C'est le seul espace de libert? qui nous reste. Je suis contre sa r?glementation quelque soient les raisons

      REPORT THIS COMMENT:

    Develop your own tools to win.

    Use the Change.org API to develop your own organizing tools. Find out how to get started.